x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.

x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.





Le démon du mensonge [Terminé]

Sam 22 Déc - 2:55

Image Perso
Fraz-Urb'Luu

nom: Urb'Luu

prénom: Fraz

sexe: 90 cm

âge: Seuls les Dieux le savent

le clan: Démoras

la race: Démon

le métier: Général/Elite Démoniaque





IMAGE PERSO 550*180px

CHAPITRE I : Fin d'une vie


Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine très lointaine…

Oh mince, je me trompe d’histoire.

Dans une ère désormais révolue et oubliée de tous, dans les prisons d’un château royal. Un homme enchaîné au mur, blessé et perdant du sang se mourrait. Il ne savait plus depuis combien de temps, il était dans cette prison mais cela semblait lui paraître des années.

Soudain, la porte de sa cellule s’ouvrit et un homme en armure entra. Au vu des signes de richesse de l’armure, il semblait être un noble. Il portait sur son visage un sourire mauvais qui semblait dire qu’il était heureux que notre homme soit dans cette situation.

Tensai, je viens t’annoncer une bonne nouvelle. Tu es officiellement condamné à mort par le Roi. Tu seras exécuté sur la place publique dans 7 jours.

Tensai, l’homme enchaîné souri alors légèrement relevant ses yeux noirs sur le noble avant de répondre faiblement.

Et bien… je le savais… depuis longtemps… l’administration de ce pays est franchement très lente.

Il voulait continuer à parler mais il reçut soudain un coup dans le ventre l’obligeant à cracher du sang. Son corps était couvert de bleus et de cicatrices et était désormais trop faible pour encaisser les coups.

Cesse de parler avec ce ton arrogant Tensai. Tu n’es plus le général que tu étais avant. Tu n’es plus le héros de la bataille de Jugyar. Tu n’es désormais plus rien comme les personnes de ton rang.


Puis le soldat parti alors fermant la porte et laissant le prisonnier dans sa cellule sombre et humide où proliférait parasite, maladie et autres espèces douteuses.

Puis les 6 Jours passèrent, jours pendant lesquelles, Tensai avait eu le temps de penser à sa propre vie. C’était au départ un simple roturier qui avait réussi à s’élever à travers l’armée jusqu’à prendre des places réservées à la noblesse. Mais finalement à cause d’une intrigue, il avait été trahi et défait lors d’une bataille décisive. Cela avait été le début de la descendre en enfer où tous ceux qui voulait sa tête lui était tombé dessus. L’Eglise et les nobles. Finalement, la famille royale l’avait abandonné et accepté les charges contre lui.

Ce jour là des soldats vint le chercher.

C’est l’heure.

Enchainé, il traversa alors les rues, encaissant les projectiles de la foule avant de rejoindre le lieu de son exécution où l’on devait le décapiter.

Alors qu’il se mettait à genoux et que les deux lames se levèrent pour le frapper, il regarda alors la famille royale. Il ne semblait vraiment pas être affecté par cette trahison. Sauf la seconde princesse dont le condamné pouvait encore voir les traces de larmes séchées et le regard lourd. Ils s’aimaient. Mais la différence de statut rendant cette union impossible.

La regardant, il murmura les mots.

Je suis désolé pour toi.

Soudain son corps rayonna d’une lumière orange ce qui fit reculer les gardes.

Il veut se faire exploser !

Trop tard.


Consommant son mana, son corps et son âme, il explosa ainsi en regardant une dernière fois la seconde princesse.

J’aurais aimé pouvoir vivre plus longtemps alors peut être…


Et c’est ainsi qu’en moins de deux minutes, une ville majeure disparu de l’histoire sans laisser de traces sur ce qui s’était passé…

CHAPITRE II : Naissance du Clan URB'LUU


Allongé sur le sol, dans une forêt, un démon pale s'ouvrit les yeux et se releva soudainement avec un air interrogatif sur le visage.

Qui suis-je ?

Il observa alors ses bras et remarqué la couleur bien pâle. Ce corps était différent trop différent de celui qu’il possédait auparavant. Il marcha alors nu jusqu’à une rivière avant d’observer son reflet dans l’eau. Le corps était totalement différent. C’était il réincarner ? Jusqu’à présent, il ne croyait pas en ses choses toutefois la situation présente l’obligeait à réviser ses certitudes.

Tout en observant et touchant ses dents désormais tranchantes, il tenta de réfléchir à sa situation. Il semblait avoir vécu mais sa mémoire lui faisait défaut. Une amnésie ? On ne naît pas adulte.

Finalement, il se décida alors à agir et commença à observer le monde. Plusieurs races, ce monde était tribal, il n’y avait pas vraiment de grands états, plutôt des clans qui se battaient pour la suprématie.

Le démon ne savait pas pourquoi mais pou une raison inconnue, il voulait absolument obtenir l’un de ces clans, devenir noble, devenir important. Peut-être un reflet des frustrations de son ancienne vie. Mais pour cela, il fallait obtenir de la force. Heureusement pour lui, le démon semblait avoir naturellement un pouvoir magique impressionnant. Il pouvait sentir les flux se concentrer dans les mains.

Isolé du monde pendant 100 ans, il étudia alors seul et sans interruption la magie afin de se doter de pouvoirs conséquents. Prenant un risque que beaucoup qualifierait d’insensé, il choisit d’étudier la magie de l’illusion. Une magie considérée comme faible et inutile en combat pour beaucoup. Pourtant le Démon persévérait dans cette voie. Cette magie n’était pas aussi faible que l’on le prétendait et même si son pouvoir de destruction brut était peu élevé, son potentiel de dangerosité était immense.

De plus, il faudrait être stupide pour penser à être un Roi par la force et la terreur. C’était une chose futile et un non-sens au niveau de la stratégie. Le pouvoir par le terrain n’était qu’une chose éphémère. Il était source de complot, d’intrigue et de révolution et la fin serait tragique pour tous les êtres qui régneraient de cette façon.

Finalement sa maîtrise atteint en un siècle d’ermitage un tel niveau qu’il développa une magie unique. La Magie de l’Empereur des Mensonges et de la Tromperie. Une magie parfaite pour régner. La démagogie, l’abondance et la gloire. Voilà ce qu’étaient les trois piliers du pouvoir pour le jeune démon.

Une fois sorti de son ermitage, le Démon étudia encore une fois la situation de ce monde. Rien n’avait véritablement changé, ce monde était en proie à une barbarie et à la violence. Les villages étaient opprimés et c’est sur eux que le diable allait s’appuyer.

Il avait repéré qu’elles étaient les endroits les plus difficiles pour les paysans, ceux ont le futur était incertain à cause des pillards qui brûlaient les champs, pillaient les réserves, tuais les hommes et enlevait et violait les femmes.

Alors qu’un de ses villages se faisait attaquer, le démon décida alors de protéger ses villageois. Personne ne parvenait à comprendre comment les brigands mourraient, tout ce qu’il y avait à dire c’est que d’une façon mystérieuse tous les pilleurs avaient été massacré en moins de 5 minutes et qu’un démon était apparu.

À cette époque ou d’autres espèces vivaient sur les terres démoniaques, les démons étaient déjà considérés comme une race extrêmement puissante et dominatrice. Le fait d’en voir un apparaître effrayait les villageois sensibles aux rumeurs et aux ragots.

Le chef du village prenant son courage à deux mains s’avançait vers l’être démoniaque qui le regardait froidement.

Grand démon. Qu’est ce qu’un être de votre niveau est venu faire ici ?

Soyez heureux, aujourd’hui je suis venu vous annoncer que votre village est désormais sous ma protection ainsi que tous les villages des alentours.

Les villageois se regardèrent entre eux. Si un Démon puissant les aidait, leurs problèmes seraient résolus.

Maitre, ce genre de chose n’est sûrement pas gratuite et nous n’avons pas d’argent…

Je ne désire pas d’argent. J’ai simplement deux conditions pour vous. Premièrement votre soumission, deuxième que chaque décennie chaques villages me donnent une de ses belles jeunes filles.

Mais…

Elles ne mourront pas et seront bien traité ici même puisque je vivrais désormais ici. Estimez vous heureux ou bien préférez vous que vos filles soient en main des pillards et des barbares.

Nous… nous acceptons…

Bonne décision. Quel est le nom de ce village ?

Laea maitre. Puis je vous demander votre nom ?

Le démon réfléchit un instant. Jusqu’ici, il n’avait pas de nom. C’était la première fois qu’il avait des contacts avec une personne depuis longtemps.

Appelez moi Fraz, FRAZ-URB'LUU

CHAPITRE III : Hadès


Après une nuit de plaisir avec un des femmes qu’il avait collecté, le démon s’était préparé avant de retourner au siège de son clan. Cela faisait maintenant quelques siècles que le démon avait créé son clan dans le village de Laea. Durant les derniers siècles, plusieurs clans démoniaques avaient pris le dessus sur le continent et les autres espèces commençaient à se faire rares à cause de la domination extrême de cette espèce au potentiel illimité.

Il y avait bien eu contre Fraz plusieurs imbéciles qui avaient tenté de reprendre ses possessions, mais ces derniers n’avaient même pas eu la chance de le rencontrer. Son propre clan devenu puissant gérait cette affaire pour lui. Il était désormais l’un des Patriarches Majeurs du monde démoniaque, le Clan Urb'Luu étant réputé pour la diversité des pouvoirs raciaux et uniques qu’il possède, Fraz ayant eu la présence d’esprit de se reproduire avec des femmes de toutes espèces afin de diversifier sa descendance.

Les Clans encore en vie étant désormais bien plus gros et soutenues par de multiples clans inférieurs sous leurs dominations. Les guerres étaient encore plus meurtrières que par le passé. Plus destructrice aussi au niveau de forces engagées.

Des alliances avaient également commencé à se former entre les patriarches et les matriarches de clan.

Dans le même temps durant certaine bataille, l’empereur du mensonge avait remarqué un étrange observateur. Il semblait être un démon… différent qui ne faisait qu’observer les batailles sans intervenir. Fraz commença alors à enquêter sur ce fameux et étrange ermite. Selon les rapports, il semblait être une chose plus proche de la bête que du démon. Il ne semblait pas stimuler par des émotions. Il était donc difficile de savoir le gérer par autre chose que l’ignorance.

Toutefois, un jour les rapports changèrent. Il avait rencontré une démone et avait commença à changer de comportement. L’amour en déclencheur. Voilà un beau scénario pour un livre.

Quelques mois plus tard, Fraz se rendit alors à la réunion de son alliance.

Le clan de Baphomet nous cause beaucoup trop de problèmes dans moins d’un an. Nous devrons abandonner les frontières ouest et reculer jusqu’à Everia.

Baphomet commence à devenir beaucoup trop fort. Il continue de rassembler beaucoup trop d’alliés. Nous sommes dans une situation difficile.

Mes amis. J’ai peut être le moyen idéal d’en finir avec Baphomet et sa clique.

Les chefs de clans se tournèrent alors vers Fraz.

Il existe dans ses terres, un démon indépendant d’une force insondable. Si nous parvenons à faire en sorte qu’il massacre pour nous nos ennemis. Le problème sera réglé.


Et comment comptes tu t'y prendre ?


Il aime une démone.

Les autres chefs de clans se mirent à réfléchir.

Je vois, tu veux donc faire cela. C’est très risqué. C’est le seul moyen ou peut être préférez vous que Baphomet vienne vous chercher.

Le piège était désormais tendu. Quelques semaines plus tard, alors que la femme était partie en reconnaissance. Le combat entre le clan de Baphomet et un clan ennemi fut orienté dans sa direction par un mouvement de troupes de la part de l’alliance de l’Est. La femme grièvement blessé, le démon réagit alors comme Fraz l’attendait tuant Baphomet de manière impitoyable en lui arrachant le cœur. Toutefois, il alla encore plus loin que ce que le démon attendait.

"Je suis Hadès... Je ne vous ferez pas de long discours... Tuez pour moi, dévorer pour moi et vous serez les maîtres du monde et moi je serai votre roi..."

Il voulait désormais devenir roi. Voilà qui n’avait pas été prévu par Fraz qui toutefois comptait bien s’adapter. Il fut ainsi dans les premiers à se soumettre au nouveau roi démon, Hadès. Certains clans firent de même tandis que d’autres refusèrent pour garder leurs libertés.

Les guerres s’amplifièrent alors entre la faction pro Hadès et anti Hadès, toutefois, c’est cette première qui gagna la guerre. Les Clans qui avaient été les piliers de la faction comme le Clan Urb'Luu furent parmi les grands gagnants augmentant leurs terres au dépens des vaincus.

Finalement pour la première fois de l’historie le continent fut unifié sous un seul maître Hadès.

CHAPITRE IV : L'Empire


Bien que la création de l’empire fût désormais achevée, elle n’avait pas été prévue au départ par les ennemis de Baphomet qui avait toutefois réussi à s’adapter à ses problèmes majeurs. Si de fait ils étaient désormais sous la domination d’un roi, au niveau du pouvoir politique et de l’influence, ils étaient désormais plus forts que jamais. Toutefois, la force et le fait que ce roi avait la gâchette facile empêchait aux clans de se mouvoir librement mais toute protestation étant équivalente à une tentative de suicide. Hadès beaucoup trop fort n’étant visiblement pas très ouvert à ce type de discussion.

Fraz de son coté avait bien réussi sa conversation professionnel étant désormais membre des 7 légendaires Stigma et plus précisément celui de la conquête. Proche du roi et haut gradé militaire, il pouvait utiliser ses titres pour son propre intérêt en étant subtile. Mais les belles histoires ont toute une fin.

Finalement, le roi s’entoura de la faction des Loyalistes purs avec qui le démon n’avait jamais été en bon terme. Ces derniers prônant au roi le concept de monarchie absolue voir de révision des titres de Prince Démon pour une méritocratie. Ceux qui évidemment ne plaisaient absolument pas à la faction noble. Jusqu’alors, le conflit avait été équilibré entre les deux parties mais il y a 3 siècles. Les Loyalistes parvinrent à expulser la faction princière des postes d’importances excepté les intouchables Stigmates.

De retour dans la ville qu’il avait bâti, le Prince de Laea se contenta de disparaître des radars en accord avec les autres princes jusqu’à attendre le bon moment, Hadès étant beaucoup trop fort.

Finalement cette opportunité vint avec l’apparition du portail vers le monde d’Elwynn. En tant que Stigmate, Fraz avait l’obligation de participer à la guerre bien qu’il ne le faisait pas vraiment profitant de ses passages dans l’autre monde pour récupérer des femmes au potentiel intéressant puisqu’il y avait d’autres races de disponible désormais.

La non-participation de plusieurs gradés dont au moins un stigmate à la guerre sauva peut-être l’humanité d’une fin prochaine.

Finalement alors que les races s’unifièrent contre les démons le Roi fut obligé de sortir et fut vaincu perdant une partie de son pouvoir. L’occasion était désormais là. La conspiration allait débuter.

CHAPITRE V : Démoras


L’invasion d’Elwynn s’était donc terminée par la défaite des démons face à la coalition des races. Encore mieux, Hadès avait perdu une partie de ses pouvoirs ce qui le rendait encore une fois plus que vulnérable à la revanche des Princes Démons qui attendaient ce jour depuis des siècles.

Mais toute précipitation était proscrite. Le Roi était affaibli certes mais il n’était pas faible. Il avait simplement retrouvé un statut de puissance équivalent à l’élite de l’empire. Pendant un temps Fraz avait pensé à prendre le trône pour lui mais la politique l’en empêchait. Les Princes Démons n’étant pas assez stupide pour mettre l’un des leurs sur le trône, il y avait ainsi plusieurs possibilités à ce qui allait se passer.

Pendant un temps, les Princes Démons avaient observé attentivement les agissements des différents Stigmates dont celle de la Mort. Les Princes ne l’appréciaient pas, son tempérament était trop imprévisible et gênant. Si elle tentait quelque chose, ils devraient la combattre. Fort heureusement, elle ne tenta rien.

Dans cette période troublée, les démons avaient besoin d’un roi fort et puissant doté également d’une crédibilité qu’Hadès n’avait plus. Seuls les Loyalistes étaient encore de son coté et la faction noble se réveillait de nouveau.

Une personne avait toutefois attiré l’attention de Fraz, un certain Nox, celui qui avait tué son père, un Prince Démon. Il avait réussi visiblement à rebondir pour devenir étrangement le général le plus proche du roi.

Le Prince de Laea n’avait bien évidemment aucune estime pour le général Démon. Il se demandait même comment une telle personne avait réussi à monter aussi haut dans la hiérarchie militaire. C’est peut-être ce genre de qui expliquait la défaite des Démons. À la rigueur vu son profil Nox aurait dû être un soldat mais un général…

C’était un poste qui nécessitait des talents stratégiques. Cette paix avait visiblement anéanti la culture militaire démoniaque de l’ère des clans pour une simple épreuve de force où l’on se contente de foncer dans le tas. Si risible.

Mais Nox malgré ses défauts restait puissant et ses piètres talents en matière de politique pourraient profiter aux Clans Princiers et à Fraz.

Il avait donc décidé avec ses alliés de jouer la carte Nox pour bouter Hadès. Les Princes ont donc commencés à créer des troubles pour éloigner les loyalistes et isoler leur chef et roi, Hadès laissant ainsi la voie libre à Nox pour combattre pour le trône.

Au loin, le Démon de la discorde observait le combat entre les deux chefs Démons, il regardait froidement Hadès perdre un bras tandis que Nox perdait lui une jambe.

Pour lui ces deux êtres étaient juste des pions dans le jeu d’influence auquel il se jouait. Un jour il aurait le contrôle du continent. Les deux Rois n’étaient que des pavés sur sa route.

Finalement alors que le combat s’éternisait. Fraz hésita à intervenir. Si Nox perdait, se serait une catastrophe dans ses plans. Heureusement, Hadès décida alors de fuir vers les territoires Loyalistes.

Il s’interposa alors sur la route du Roi fuyard blessé tout en gardant une certaine distance de sécurité. Ne jamais sous-estimer un pion. Il était accompagné de deux autres membres puissants de son clan.

S’arrachant alors à main nue la partie de sa peau où était gravé son Stigmate de la conquête, il jeta alors le symbole ensanglanté à son ancien roi.

Voilà la destiné des Rois qui ne se préoccupe pas de leurs peuples. Voilà où mène le fait de régner sur le sentiment et de choisir ses amis plutôt que la compétence.


Puis l’ancien Stigmate de la conquête disparu. Il n’avait aucune intention de nuire à Hadès. Son existence serait une menace et un frein pour les Rois Démoras. Frein qui lui permettrait de contrôler ses rois.

Revenant à la capitale, il entendit parler du discours que Nox avait tenu après la fuite du Roi.


« Restez avec moi et voyez la réputation des démons atteindre l'apogée ou alors rejoignez votre ancien roi et je vous jure de vous tuez si je vous revois, je vous laisse le choix de partir sans vous tuer ou envoyer d'assassin à vos trousses. »


Il sourit alors. Il est temps de reconstituer le Royaume sur de nouvelles bases. Durant les premières années du règle de Nox, les Princes le laissèrent ainsi régner comme il l’entendait pour placer leurs pièces.

L’administration, l’armée, tous les domaines étaient désormais occupés par des membres des Clans Princiers remplaçant les Loyalistes fuyards. Fraz ayant même été nommé général de la Cupidité.
Puisque les Pions étaient désormais posés, il était temps de se tourner vers le Palais Noir…



nom du flux et type de flux: Flux de la nécromancie

arme: Poignard empoisonné

style de combat: Destruction Psychologique

formations: Autodidacte

puissance: Magique : Exceptionnelle / Physique : Faible

endurance: Moyenne







Le flux de Fraz appartient à une sous catégorie extrêmement rare du Flux de la nécromancie, celui de la tromperie et de l’illusion.

Ainsi la magie du Prince Démons se nomme l’Empereur du Mensonge. Cette magie lui permet de déformer la réalité par le mensonge ou bien de créer des illusions de très haut niveau à tel point que la cible ressent réellement la douleur et les sensations de l’illusion à cause de la tromperie et d’un effet placebo amplifié.

A noter toutefois que ce pouvoir permet à Fraz de distinguer les mensonges des vérités.

Voici des exemples sur ses capacités magiques :

Eternelle déception : Lui permet de nier le principe de causalité afin de nier les effets de l’action d’une personne, d’un fait ou d’un sort. Il peut par exemple nier les dégâts qu’aurait causés une attaque ou bien nier les effets d’un sort gênant. Nécessite un temps de recharge après utilisation.

Monde de Sophisme : Créer une sphère de 15 mètres dans laquelle le monde croit tous ce qu’il dit. Ex La gravité est très forte, le haut est en bas, les gestes sont inversés, etc

Illusion : Génère des illusions réalistes capables d’affecter les sens de la cible ainsi que sa douleur.  

Gage : Mentir au Roi des Menteurs te donnera un gage proportionnel à la gravité de ton mensonge.  Le gage étant un mensonge capable d’affecter directement l’adversaire.


PHYSIQUE
Fraz est l’un des Grands Princes Démons vivant depuis des millénaires dans les enfers ainsi la première chose que l’on remarque chez lui est le fait qu’il semble être un démon hautain. Il est également très facile de découvrir son statut à cause de l’apparence et de l’élégance luxueuse qu’il se donne. Regardant les autres la tête haute et le regard droit.

Le Démon est une beauté froide au visage pale et aux traits réguliers et fins. Il n’est pas rare de le confondre avec un vampire à cause de sa peau très blanche ou de ses dents acérées ce qu’il n’est en réalité pas.
Ses yeux écarlates, sanglants, froids et hautains montrent ainsi qu’il possède une intelligence et un sens analytique exceptionnellement élevé sous un regard perpétuellement blasé. Ses cheveux noirs de taille moyenne viennent compléter ce visage sombre.

D’une taille assez moyenne proche des humains, il est toujours vétu de vêtements élégants et chic de très grande qualité avec le prix qui va avec.

Sa démarche est toujours noble et assurée, le regard au loin. Le moindre de ses gestes est étudiée et faits avec grande attention pour se donner ainsi une apparence en fonction de l’interlocuteur.


CARACTERE
Fraz est un être absolument orgueilleux et égoïste, ne pensant qu’à lui-même et à ses intérêts propres. Il se sait supérieur au commun des mortels dans la plupart des domaines ou du moins le pense. C’est un démon très cultivé et brillant sur le plan de la politique, de la stratégie et de la réflexion. Il s’agit sans doute de ce qui le rend encore plus dangereux car peu savent de quelle manière ce dernier agira pour faire chuter un ennemi. Il est un maître des complots et des intrigues et rare sont ceux qui parviennent à prédire ses actions et ses objectifs même parmi ses proches et sa famille.

Prince cynique, machiavélique et sadique, il n’a que peu de morale à utiliser les autres qu’il considère comme des existences inférieures dont le rôle ne consiste simplement qu’à servir les forts ou mourir. Il ne voit le monde que comme un jeu d’échec ou les autres ne sont que des données et des chiffres. C’est ainsi une personne très détestable aimant rabaisser les autres juste pour le plaisir de les briser. Il faut dire que ses codes moraux quasiment inexistants de l’aide pas à faire le contraire. Il n’ a aucun scrupule à utiliser tous les moyens dans ses mains pour servir ses intérêts. Vol, viol, crime, trahison, manipulation, mensonge, chantage. Tout est bon pour arriver à ses fins. Il se fiche totalement de savoir qui mourra ou vivre. Les morts sont trop faibles et serait bien mort un jour ?

Outre tous ses points, Fraz est également un amateur de la séduction. Il aime user de son charme et de son talent ainsi que de ses pouvoirs pour séduire des jeunes femmes, et cela, pour deux raisons. La première est qu’il aime les femmes et qu’ainsi une grande partie de son existence est offert à son activité au lit. La deuxième raison est que lorsqu’il trouve des femmes aux caractéristiques ou au pouvoir intéressant, il pourra voir de nouveaux pouvoirs attribués à son clan par sa descendance.


QUELQUES QUESTIONS

Son ambition:Instaurer la suprématie du clan Urb'Luu sur les enfers
que pense-t-il des autres religion:Peuvent être utile dans ses plans
que pense-t-il du chef de son clan:Un être stupide et esclave de ses pulsions. Il devrait être pour les Princes Démons un roi beaucoup plus gérable qu'Hadès afin de revenir au système féodal.
ce qu'il aime:Son clan, ses descendants, son fief, ses femmes, son argent et lui même.
ce qu'il déteste:Hadès (pion défectueux), certaines connaissances du coté des Stigma notamment l'un de ses fils direct.
Son origine: Chef de clan avant l'unification. Stigmate de la conquête durant l'empire. Général de la cupidité après le coup d'état
Lieu de résidence: Laea, siège du Clan Urb'Luu plus vieux que l'empire

VOIR LE PROFIL
Aventures : 3
Pièces d'or : 11
Fraz-Urb'Luu
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Déc - 15:37
Fiche Terminée o/
VOIR LE PROFIL
Aventures : 3
Pièces d'or : 11
Fraz-Urb'Luu
Voir le profil de l'utilisateur