x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.

x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.





[Terminé] "Ta folie... Elle brille comme le Soleil !" | Vör'os

Dim 14 Oct - 20:29

Image Perso
Vör'os,lame déchue

Nom d'emprunt: Yasen

Prénom d'emprunt: Athaliah

Sexe : Femme

Âge : Assez vieille pour les mythes

Le clan : Solitaire

La race : Vampire

Le métier : Arme maudite




IMAGE PERSO 550*180px

Transcendant le monde, le temps, l'espace et l'Histoire,

Cette légende à propos d'une arme convoitée
Qui a fait couler le sang de nombreuses personnes
Qui par son pouvoir attire toujours par avidité
Pouvoir, vengeance, gloire ou par infortune.

Les rumeurs racontent que celui qui la dompte
Serait capable d'utiliser son pouvoir sans limite
Que les vœux les plus fous seraient à portée de main
Mais tous ont tentés de la dominer, en vain.

Dès que la peau entre en contact du pommeau
Une voix sensuelle vous guide avec certitude
Vers un destin torturé de corruption et de servitude
Votre sang et celui de vos victimes serrant son étau.

Chaque jour qui passe son influence sur le monde
Se propage davantage, tout comme la discorde.
Cultistes, Serviteurs, Héros, Aventuriers arrogants
Veulent la manier, pions de son esprit malveillant.

Ce mythe à jamais est inscrit dans le sang de nos terres.

Poème expliquant ce qu'est Vör'os

-----------------------

Il est dit qu'à l'origine, Vör'os n'était pas une arme, mais un être de chair. Une vampire plus exactement, mais son nom a été perdue par l'Histoire, et par elle-même. Il est raconté que cette vampire à connu les périodes des guerres raciales, voir même celle des nobles, et même qu'elle est née dans le sang de sa propre mère, tuée lors d'un assaut des hommes-bêtes contre le peuple des vampires. On lui aurait appris à haïr les autres, à boire le sang des autres races pour gagner en force et les écraser, et construire un dominion vampirique sur le monde.

Mais ce ne fut pas suffisant. Non dotés de magie, les mages des autres races l'ont mise au bord du gouffre, sa vie ne tenant qu'à un seul fil. C'est à ce moment qu'elle tua pour la première fois une personne avec ses crocs, se délectant de son sang, chose qu'elle n'avait jamais fait, laissant les individus, sur lesquels elle se nourrissait, vivre. Peut-être se fut sa révélation, ou peut-être que sa rage contre ceux qui l'on mit dans cet état a prit le dessus, ou encore peut-être craignait-elle la mort. Quoi que soit la vraie réponse, c'est à ce moment qu'elle commença à apprendre l'art de la transformation.

Des années durant, la jeune vampire avait disparue, le monde l'oubliant. Pourtant, elle était encore là, s'entraînant à devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Bien des années plus tard, elle fût retrouvée par le monde, et en particulier par une aristocrate des vampires, qui se saisît d'elle, alors qu'elle était sous sa forme d'arme… Oui, c'est ainsi que commence la légende de l'Ombre Éternelle, qui plane sur le monde encore à ce jour.

Mais ça, c'est une autre légende, et si vous voulez mon avis d'historien, un conte bien plus crédible vu qu'on possède des faits concret concernant l'Ombre Éternelle. De mon point de vue, cette arme est juste un rituel de magie noir qui a été fait pour créer une arme change-forme, et qui avec le temps, est devenue réputé comme sanglante car elle a été utilisé dans de nombreuses guerres. Pas de malédiction ou de voix, si ce n'est celle de la folie de ceux qui l'ont porté. Il est impossible qu'une arme possède une âme. Ce son juste des déformations des mythes pour effrayer les lecteurs...


Prologue du livre « Vör'os, une légende qui en n'est pas une »

-----------------------

Et la vampire qui avait juré allégeance et pouvoir au noble humain, qui avait poignardé tant des siens, lui donna ce pourquoi elle était venue, et se transforma en une épée. À l'instant où le noble prit la lame, une furie sanguinaire s'empara de lui, et fort d'une nouvelle puissance qu'on pouvait comparer aux vampires, il se mit en quête d'une croisade contre le peuple du désert, pour se venger du refus d'une des leurs de l'épouser. C'est ainsi que les sables d'Elwynn prirent une teinte orangée, noyer sous le sang du peuple pacifique.

Une légende sur la presque extinction des Kalitcha'ness

-----------------------

(…) Et à l'instant où la noble Néférata, la guerrière née du comte de Blovanie, ce saisi de la lame qui reposait seule dans cette grotte, ses épaules s'affaissèrent un instant, avant de se redresser. Inquiet, un de ses serviteurs osa lui demander si tout allait bien, mais jamais il ne put entendre la réponse de la femme, alors que sa tête roulait sur le sol, teintant de rouge la monochrome caverne.

Un regard hautain fut sa seule réponse envers l'affront que cet être inférieur venait de lui faire en lui adressant la parole. Il avait presque gâché son extasie, car elle avait enfin trouvé le moyen de surplomber son père, et de devenir la nouvelle reine des vampires. Mieux, elle pourrait tuer chacune des bêtes qui se prennent pour des hommes. Comme tout le monde dans la cave pouvait ressentir l'aura sanguinaire de l'épée, on pouvait aussi ressentir la puissance nouvelle qui habitait la vampire.

Aucun osait la déranger, alors que Néférata, brandissant l'épée sanglante, riait de tout son coeur… Bien que des oreilles de ses suivants, c'était un rire emprunt de folie. Un seul mot sortie de sa bouche à ce moment-là, dans une langue vampirique ancienne, de moins en moins utilisés : Vörös, rouge dans notre langue courante. C'est ainsi que la lame qu'elle trouva ce jour-là prit ce nom, Vör'os. Nom qui, des siècles plus tard, fait encore parler d'elle de par le monde. Néférata elle, fut oubliée… Il serait plutôt correct de dire qu'elle fût transformée en celle que tout le monde connaît sous le nom de l'Ombre Éternelle.

Et son premier crime fût de démembrer toute sa suite, qui jusqu'à là avait été fidèle à son égard, et envers qui la noble était très attentionnée… Et elle avait adoré le massacre, comme sa nouvelle compagne qui partageait désormais son esprit et son sang. (…)


Chapitre III du roman « La reine de sang »


(…) L'homme qui avait annoncé avoir vu la fille de celle que l'on nommait désormais la reine de sang fut exécutée pour mensonge et essayer de raviver de mauvais souvenir pour le peuple du comté de Blovanie. Ces derniers avaient grandement souffert de la guerre contre le clan de la griffe noire, sans compter le règne de terreur de la sanguinaire. Il ne voulait pas qu'une telle chose recommence et une paix a été signée entre le nouveau comte et l'alpha de la meute.

La bataille de la plaine écarlate est encore comptée à ce jour dans les environs, rien d'étonnant à cela, c'est ici que la reine de sang fut finalement tuée, avec ses serviteurs corrompus, grâce à l'alliance des hommes-bêtes et des vampires qui ont fait fit de leur haine pour vaincre cette ennemie commune, non sans sacrifice. Moult de guerrier son mort, et si ce n'était pas pour le sacrifice de la fille de la reine de sang, peut-être que l'armée de dix mille hommes aurait été massacré par ceux qu'on appelle les Vörpals, les serviteurs de la reine de sang. La reconstruction allait prendre des années, que ce soit pour les vampires, les hommes-bêtes, mais aussi la nature.

Mais, pendant que la tête de l'homme fût détachée, loin, bien plus loin, vers les terres du clan de la griffe noire, une femme portant une lance, marchant comme une marionnette, se dirigeait dans les montagnes, ses yeux rivés vers un point précis, le château du chef de la meute. Cette femme, marchant contre le soleil couchant, projetait son ombre qui grandissait à chaque pas un peu plus.

Cette femme était le portrait craché de la fille de la reine, qui était morte lors de son duel contre sa mère. Et elle tenait fermement dans sa main une lance écarlate qui vibrait d'une aura sanguinaire et rempli de puissance. L'arme qui avait disparu allait bientôt réapparaître dans une autre paire de main. La Reine Sanguinaire était encore vivante. Même brisée, le temps qu'un morceau d'elle existait, elle vivrait. Et bientôt, le monde allait connaître son règne à nouveau.

FIN

Épilogue du roman « La reine de sang »

-----------------------

(...)Fort, rusé, et charismatique
Le chef de la meute noire
Guida ses bêtes assoiffés
Se repaître du liquide rouges
Des êtres qui buvaient du sang

Il n'était pas différent de celle
Qu'il a affronté un siècle auparavant
Une lance rouge et morbide
Pulsant à chaque de ses coups
Qui était sa conseillère lors de cette guerre. (…)

(...)La bête assoiffée de sang tomba
Le héros Elyon des elfes victorieux.
Son regard se posa sur la lance
Et la gloire brûlant son âme
Il se saisit de sa propre fin. (...)


Passages du récit épique « Elyon, le déchu »

-----------------------

Un très court paragraphe sur Terricus III, aussi surnommé Terricus le Rouge. Roi durant la période sombre de la famille royale, son règne ne dura qu'une dizaine d'années avant que son propre peuple se retourna contre lui. Il est connu pour avoir exécuté personnellement énormément de personne, abattant son épée sur chaque criminel qu'il voyait, que ces derniers soit vraiment des scélérats ou des innocents. À chaque coup d'épée, ses cheveux de jais s'imprégnaient de l'odeur du sang.

Bien qu'il fut démembré par ses citoyens, on ne sait pas ce qui est devenu sa femme, la Reine Athaliah, qui était à ses côtés depuis son expédition dans les forêts des elfes, et que lui et ses hommes ont racontés être une prisonnière de guerre des elfes. Il l'a libéré, et les deux ont fini par tomber amoureux l'un de l'autre, bien que la Reine avait une mauvaise tendance à ordonner dans l'ombre l'exécution de quiconque s'approchait de trop prêt de son mari. Tout ce qu'on sait, c'est que la femme aux cheveux cramoisis, à disparu avec sa descendance comme une ombre fuit la lumière.


Passage sur Terricus III dans « La chronologie de la lignée royale »

-----------------------

J'ai parcouru le monde à la recherche de récit exotique, de légende inconnue. Rien de mieux que des légendes locales pour cela, pas vrai ? C'est pour ça que je me promène à travers le monde, et c'est ainsi que j'arrivais dans une vallée qui semblait désolée. Mais avant que je puisse y rentrer, des locaux m'ont barrés la route et m'ont menacés de mort, moi, le grand Ziches, un des plus grands mages et savant de mon époque !

Mais vu la détresse sur leur visage, je leur ai demandé pourquoi ils semblaient si adamant à m'empêcher de visiter ces terres sauvages et inexplorées, et c'est ainsi que je récupérais une nouvelle légende !

Les villageois me parlaient d'un culte, les Vörpals, qui avaient une base d'opération dans la vallée, et qu'ils tuaient toutes les personnes dans les villages environnants, dont le leur. De ce qu'ils ont compris, le culte agissait au nom d'une entité démoniaque, voir peut-être même un dieu machiavélique, qui semblait apprécier, comme les membres du culte, le sang. Évidemment, j'ai rigolé un bon coup, en disant qu'il s'agissait que de vampires qui effrayaient les humains qu'ils étaient, mais ces gens simples ont répondus que non, des vampires ne possèdent pas autant de puissance, et encore moins des marques étranges. De plus, certains des leur étaient devenues des adeptes, et ils essayaient d'empêcher le nombre d’adhérents d'augmenter en tuant ceux qui osent mettre un pied dans la vallée.

À l'époque, je pensais que c'était juste des pauvres fermiers apeurés par des vampires, et je décidais de rebrousser chemin et de continuer ma quête de récit inconnue… Pourtant, cette histoire m'a toujours trotté dans l'arrière de mon esprit, et c'est donc un siècle plus tard que je suis revenu sur ses terres, voir si la situation avait changé… Et pour une fois dans ma longue vie, j'ai été content de n'avoir pas poussé les recherches d'histoires uniques, car je serais probablement mort comme le reste de la région. En cherchant des indices, un seigneur qui m'a reçut m'a indiqué qu'un groupe de forcené est apparu comme une armée sur ces terres et ont lancés l'assaut contre les différents seigneurs des environs. C'était un massacre, une guerre que personne n'avait envie de connaître, contre des monstres assoiffés de sang…

Mais ce n'est pas ça qui retenait le plus mon attention. Le seigneur semblait bien connaître le culte en question, et quand mes questions commençaient à se diriger vers celui-ci, j'aurais juré sentir un changement d'atmosphère dans la salle du repas, et même que les yeux du seigneur brillait d'une lueur sanguinaire… Plus sage désormais, je me suis tu, et la nuit venue, je me suis éclipsé. Il semblait que ce fût la chose à faire, car des années plus tard, quand j'écris ses lignes sur la fin de ma vie, je sais que ce royaume est désormais détruit, considérer comme hérétiques par les autres… Car ce dernier suivait une certaine Vör'os… De la même racine que les Vörpals…


Les récits incroyables de Ziches le Grand Archimage Éternel qui surpasse même les Dieux

-----------------------

(...)Et c'est ainsi que tomba la Vierge de Fer, ce terrible bandit qui avait tué et piller tant de villages. Tuée par un démon qui était pire qu'elle sur un champ de bataille qu'elle où elle pensait pouvoir récupérer les effets des soldats morts, ainsi que ceux des démons qui ont attaqué Elwynn pour les vendre à prix d'or, plus chère même que le prix qu'elle à payée pour sa fidèle épée qui la transperça de la main du démon.

Démon qui fit un massacre dans une folie furieuse et détruisit les ennemis comme les alliés. C'est seulement à l’apparition de ceux que les démons appellent Stigmate qu'il fut éliminé, son âme absorbée par celle-ci. Disparaissant aussi vite qu'elle était apparue, elle ne laissa qu'une coquille vide, et l'arme cramoisie au milieu d'une pile de cadavres. C'est ainsi que je récupérai l'épée du bandit que je traquais pour l'ajouter à ma collection de trophées. (...)


Lettre d'un chasseur de primes pour sa famille au sujet d'une de ces traques

-----------------------

ATTENTIONS CITOYENS DU PURGATOIRE !
Je vous annonce une nouvelle importante ! Comme vous le savez, une portion de la forêt voisine, propriété du clan des Sylphes a été retrouvé ôtés de toutes vies. Un de nos péchés s'est rendu sur place pour discuter de la situation inquiétante avec les elfes, et d'après ce que nous savons, ce massacre à été fait par un des leur. Vous trouverez son portrait dans les casernes et les auberges, et il est très important de capturer ce criminel pour qu'il soit jugé, au nom du Purgatoire, des Sylphes et d'Elwynn ! Il pourrait se promener dans notre ville en ce moment même, c'est pour cela qu'on demande votre coopération !

Une précision qui n'apparaît pas sur les portraits magiques ! Il possède une masse de couleur rouge sang, qu'il a utilisé pour fracasser les membres de ses compatriotes. Nous pensons aussi qu'il est sous influence démoniaque, et doit donc être traqué avec très grande prudence. Voilà pourquoi nous nous battons ! Voilà pourquoi nous devons atteindre la paix ! C'est pour éviter que des gens soient tentés par les mensonges des démons et détruisent notre monde !

Gloire au PURGATOIRE !


Paroles d'un crieur public dans une ville du Purgatoire

-----------------------


Et le monde sombrera dans la discorde
Quand la lune reflétera la sève des peuplades
Indigne du sang de notre Reine Sanguinaire
Qui servira de sombre buffet et de père

Aux engeances de Vör'os qui domineront
Elwynn, ramenant notre mère sur le trône
Ténébreux qui attend son ascension.

La nuit de sang s'élèvera et les racines
Les graines et les fleurs qu'elle a plantées,

S'éveilleront aux lueurs de sa calamité.


Prophétie des Vörpals concernant le début de l'ère du sang



Nom du flux et type de flux : Flux vital type Transformation

Arme : Elle-même

Style de combat : Celui de son propriétaire

Formations : Forgée par son désir de sang

Puissance : Dépend du bras qui la guide

Endurance : Dépend de son maître







Vör'os est originellement une vampire, d'un nom qu'elle-même a oublié. Mais à force d'utiliser sa magie de transformation, bien que ses attributs raciaux sont restés, c'est sa forme d'arme qui est devenue naturelle pour elle et donc sa forme humanoïde est devenue une transformation. Ainsi, l'utilisation de son flux se fait de manière continue elle prend forme vampirique, ou bien quand elle change d'apparence d'armes, mais ici le flux est utilisé que de manière unique. Actuellement, Vör'os peut actuellement prendre l'apparence d'une hache, d'une masse et d'une épée en arme une main, et d'une lance en arme deux mains. Même dans le futur, elle ne peut prendre que des formes à armes reliés, elle ne peut pas se séparer en plusieurs entités.

Le principal défaut de sa transformation est évidemment le fait qu'elle ne peut pas se contrôler d'elle-même. Enfin, elle peut dans le cas où elle se crée sa forme humanoïde, mais elle n'est pas aussi puissante que porter par une personne autre qu'elle. Cependant, ce défaut majeur est aussi sa qualité majeure.

En effet, dès qu'un autre porte Vör'os, elle rentre en résonance avec le flux du porteur, et utilise celui-ci pour augmenter sa force. (Voir fiche statistique des armes pour plus de détail) Cependant, elle est une arme maudite, et la première raison que Vör'os est devenue une arme reste de pouvoir boire le sang des autres en toute impunité. Ainsi, Vör'os absorbe naturellement le sang de son porteur, non seulement pour rentrer en résonance avec ce dernier, mais aussi pour se nourrir. Bien évidemment, cela active la première partie de sa capacité raciale, qui lui permet de se réparer et de gagner en force. Son corps en arme lui permet aussi d'augmenter ses capacités, et donc plus elle tue, plus le racial gagne en puissance, comme tous les vampires. C'est ce qui donne cette sensation au porteur de gagner en puissance à chaque meurtre qu'il commet.

Mais ce n'est pas tout ce qui attire petit à petit le porteur dans son étreinte, et le transforme plus en une marionnette. En effet, Vör'os infuse également petit à petit son sang dans le corps de son porteur, le transformant petit à petit en vampire. Vu qu'il est né par son sang, elle possède une sorte de poids psychique sur sa personne. Ce n'est pas réellement un contrôle, mais plus une pulsion du porteur à écouter la voix que Vör'os et de suivre ses indications.

Mais en échange de ce prix, le bretteur gagne une arme non seulement vivante et dotée d'une conscience, ce qui est déjà un atout, mais aussi une arme puissante qui augmente en puissance plus son porteur lui-même devient plus fort. De plus, sa capacité raciale vampirique lui permet d'être très facile à entretenir. Le plus on l'utilise, le mieux elle se porte, rien de mieux pour une arme non ? Avec en plus la capacité de changer de forme et donc de style de combat, il n'est pas étonnant que de nombreuses légendes parle de cette dernière. (Ici aussi, tout sera expliqué dans la fiche de statistique de l'arme.)

On peut la comparer à une sorte de symbiote qui se nourrit certes de son porteur, mais lui octroie la force d'accomplir ce qu'il désire. Mais, en vrai, le bretteur est celui qui lui permet d'accomplir ce qu'elle désir, et d'étaler sa présence dans le monde. Nombre de légende parle d'elle, mais personne ne prendrait au sérieux une arme non ? C'est juste un outil à utiliser contre un autre.


PHYSIQUE
Vous… Vous voulez des informations sur Vör'os ?! Êtes-vous fou ?! Vous ne savez pas que cette arme est dangereuse ?! … D'accord, ne pointez pas votre arme sur moi, je vais vous dire ce que je sais, mais je vous en conjure, ne croyez pas que je souhaite garder les informations pour moi-même… Ces informations ne valent pas ma vie après tout...

Cette lame déchue est dite de posséder plusieurs formes, et il est vrai que peu savent réellement à quoi elle ressemble initialement. Est-ce une lance ? Une épée, ou même un arc et des flèches ? Ou alors peut-être un fléau ? On dit que cette arme est capable de prendre la forme qui convient le mieux à la personne qu'elle considère comme son maître actuellement. Mais il y a peut-être une information capitale dans tout ça. Oui, on dit que l'apparence de cette arme est organique, d'un rouge sang, et que de sentir la lame dans ses mains nous donneraient l'impression d'avoir un coeur battant dans ses mains.

Oui, je n'ai pas grands choses d'autres sur son apparence. On l'a dit très changeante, et donc on ne peut pas en tirer un portrait détaillé. Cependant… J'ai peut-être une rumeur qui peut vous intéresser. On dit qu'à chaque fois qu'un de ses porteurs n'est plus digne d'elle, l'Ombre Écarlate apparaît et récupère l'arme, tuant son ancien propriétaire, et traverse le monde de nouveau jusqu'à une autre personne digne se présente devant Vör'os.

Celle qu'on appelle l'Ombre Écarlate est dite avoir de magnifique cheveux cramoisies qui lui tombent jusqu'au niveau de ses cuisses, des yeux aussi rouges que le sang que l'arme à fait couler, avec une peau proche de la teinte du marbre, bien qu'elle soit masquée par une tenue noire qui lui vaut son surnom. On ne sait pas vraiment grand-chose de plus sur elle, elle disparaît aussi vite qu'elle est apparue, son seul but semble être de transporter l'arme à un endroit autre… Ou peut-être que c'est une ancienne propriétaire de l'arme qui est tellement accrochée à l'arme qu'elle ne peut plus s'en séparer, bien qu'elle soit en général tuée par un être avide qui veut récupérer l'arme pour lui… Vous l'aurez compris, moult légendes parlent d'elle, et on ne sait rien de concret à son sujet.

Vous avez ce que vous voulez, maintenant disparaissez, et que les dieux vous gardent… Qu'ils vous gardent de faire la bêtise de vouloir porter cette arme.


CARACTERE
Si les rumeurs de l'existence d'une âme dans l'épée maudite sont réelles ? Hé bien mademoiselle, vous avez une drôle de question. Mais c'est vrai. Difficile de croire qu'une arme possède une conscience, pas vrai ? Pourtant, c'est le cas, Vör'os est une arme maudite et très dangereuse, et ce n'est pas à cause de son pouvoir qu'elle est réputée comme une arme des plus puissante de ce monde. Mais bel et bien, car elle possède un esprit affûté, un esprit qui se dévoue à son propriétaire et l'aide dans sa quête. Et malgré le fait qu'elle soit sanguinaire et meurtrière, ou moult récits lui font allusion comme l'originaire de nombreux meurtres et massacres, les gens cherchent à l'obtenir. La nécessité, le gain, le pouvoir, la supériorité, l'arrogance. Tout ça sont des faits qui attirent les gens à elle… Alors je vous conjure d'écouter mes paroles, j'ai survécu in extremis à sa poigne.

Cette voix féminine qui résonne dans le fond de votre pensée, au début, vous ne savez pas qui vous murmure ces douces paroles, mais il ne vous faut pas longtemps pour savoir que c'est l'épée qui est l'originaire de ces paroles. On dit même que seuls ceux qu'elle a reconnu les entendent. En tout cas, elle jure la fidélité de sa lame jusqu'à la mort à ses yeux de son propriétaire, et que le temps ce dernier ne la trahit pas avec un bras faiblard ou une main blanche de tout assaut, elle prêtera sa force à son maître.

Mais en vérité, c'est un piège. Car à chaque secondes que vous passez à la garder en main, c'est une seconde de plus que vous vous enfoncez sous son contrôle. Oui, vous n'êtes pas le maître, mais le serviteur, un simple hôte de rechange. Quand vous êtes devenue trop faible, car votre énergie à été aspiré entièrement par l'épée, ou que vous n'êtes plus qu'un esclave de cette dernière, elle vous quittera pour un autre. Si vous êtes chanceux, vous êtes tués sur-le-champ… Et si vous ne l'êtes pas, vous devenez soit son esclave vampirique, soit… Comme moi, un être torturé par les crimes qu'il a commis au nom d'une croisade qu'elle a empirée dans mon esprit... Et elle ne vous quitte jamais. Elle est très jalouse, et refuse que vous prenez une autre arme qu'elle le temps que vous lui appartenez...

Oui. Je vous l'ai dit. Elle vous chuchote sans arrêt dans votre oreille, vous promettant mont et merveille si vous êtes un être résistant… Non, même une personne faible d'esprit se voit promettre ces choses-là. Une amie, le pouvoir, la vengeance, elle vous le donne sur un plateau d'argent, et vous l'acceptez. Vous pouvez garder votre conscience, mais vous êtes tellement tordue par sa présence que pour vous, c'est normal. C'est comme ça que vous devez agir. Et c'est peut-être ça le plus terrible. Ce n'est pas qu'elle efface votre existence, bien que vu sa puissance corruptrice, ça doit être possible. Non, c'est que petit à petit, vous acceptez d'être ce qu'elle veut que vous soyez. Un monstre qui la nourrit du sang des autres… Et vous en êtes content en plus, car à chaque meurtre, elle gagne en puissance, et donc, vous gagnez en puissance...

Au fond, je me demande si on peut appeler ça le Mal. Mais peut-être que je suis trop torturé par sa présence pour discerner le Bien du Mal désormais. Pourtant, quand je la tenais dans mes mains… Ce n'était pas vraiment un désir mauvais… Si, se l'était, mais ce que je veux dire, elle était l'incarnation même de la Vie. Oui, la vie n'est pas une chose merveilleuse. Pour vivre, on doit se battre, on doit tuer, absorber l'énergie des autres, pour exister et devenir plus fort, jusqu'à mourir et rendre l'énergie à la terre. C'est le cycle de la vie…

Rendre l'énergie à celle qui vous la donnez, vous avez tout à fait raison mademoi… Attendez, ces cheveux cramoisis, vous ressemblez à celle qui était à mes côtés, la forme organique de Vör'os, avec qui j'ai… Non, non… NON ! Ne t'approche pas maudite épée ! Je refuse de finir de nouveau dans tes griffes. Je suis libre désormais de ton influence ! …

Libre... Libre de tuer pour mon plaisir ceux que je n'aime pas… De tuer ceux que je jalouse. Oui, la race des Prêtresses du Désert connaîtra le jugement par ma lame !


QUELQUES QUESTIONS

Son ambition : Dévorer plus du sang, sans arrêt. Tuer, massacrer, et baigner dans le sang des autres et créer la discorde dans le monde
Que pense-t-il des autres religions : Les dieux n'ont aucune emprise sur elle
Que pense-t-il du chef de son clan : N'as pas de maître mise à part son bretteur
Ce qu'il aime : Les guerres, le chaos, se gorger de sang, grignoter son porteur et ceux qu'elle détruit mentalement
Ce qu'il déteste : Les pacifistes, les hommes-bêtes et la diplomatie
Lieu de résidence : Au côté de son porteur

VOIR LE PROFIL
Aventures : 2
Pièces d'or : 11
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Oct - 17:05
Fini ! Car il parait qu'il faut UP pour signaler la fin de la présentation !
VOIR LE PROFIL
Aventures : 2
Pièces d'or : 11
avatar
Voir le profil de l'utilisateur