x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.

x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.





[PV Ozorä] Une nuit étoilée, une croisière, et une prime

Dim 14 Oct - 13:55

Une nuit étoilée, une croisière, et une prime

Selah & Ozorä

Le bruit des vagues qui se fracassaient contre la coque du navire pouvait s'entendre sur tout le pont. Le vent du soir qui nous caressait les cheveux aussi pouvait se faire ressentir. Les étoiles et la lune brillaient dans cette nuit sans nuage, et éclairaient presque parfaitement l'océan que nous empruntons. De rares personnes étaient sur le pont en cette nuit, la plupart préférant plutôt le réconfort de Morphée pour passer la nuit d'un cil. Mais ce n'était pas mon cas. Car je préférais la nuit et les ténèbres qu'elle conférait. Je préférais cette teinte monotone qu'elle donnait à ce monde qui me donne envie de vomir, et que je pouvais regarder de haut avec mes yeux qui pouvaient être comparés à des étoiles dans la pénombre nocturne… Oui, ça me permettait de ne pas succomber à mon envie de tout tuer dans les environs…

Même si je n'avais pas le choix sur ce fait à vrai dire. Je portais devant moi ma main avec une apparence humaine, alors qu'elle ne devrait pas avoir cette forme… Oui, ma main démoniaque, qui a été transformée suite à une surdose de mon propre flux, avait une apparence des plus banale, et pour cause, cet anneau qui limite notre puissance, à nous les démons les plus forts. Si nous ne le faisons pas, le monde d'Elwynn se brisera rien que par notre présence… Et à cause du traître, on ne peut pas lancer d'assaut sur ce monde. Ou peut-être qu'Hadès à lui-même peur de la mort ? Enfin, pour le moment, je respecte les règles. Ça me permet au moins de semer en avance mes graines pour le futur…

Mon objectif pour cette première sortie dans Elwynn était de parcourir le monde, et de récolter les âmes de ce monde… Et de semer mes pions dans l'ensemble des domaines du royaume. Le mieux serait même de ramener des prisonniers, mais avec ce qu'ils appellent le Purgatoire, ça va être plutôt compliqué de le faire… Enfin, nous verrons ce que cette excursion m'apportera.

De ce que j'ai réussi à en tirer, d'une carte du monde et des discussions, nous nous dirigions vers les territoires des Calimshans. Des marchands pour résumer, si j'ai bien compris. Bien que ces derniers préfèrent de l'or inutile aux âmes bien plus intéressantes, je pourrais sûrement faire d'excellente… Affaire, avec des individus qui serraient intéressés par des informations que j'aurais. Ou pour mes services. Après tout, ce sont les personnes qui possèdent le plus de bien qui craignent le plus la mort.

Je me tenais contre la barrière droite du navire, profitant de la vue sur le continent qu'on pouvait voir au loin, bien que très difficilement observable dans les ténèbres de la nuit. On défilait doucement, ils nous faut environ, d'après le capitaine du navire, une dizaine de jours pour atteindre le territoire des Calimshans… Dix jours sur ce navire à rien faire pour ne pas détruire ma couverture. Pour moi, c'était rien, une durée insignifiante, mais c'était quand même pénible que d'attendre un événement pour pimenter un peu la croisière. Car les fêtes et les banquets qu'on nous proposait ne m'intéressaient guère. Encore une futilité de l'existence.

C'est donc avec un regard las que je me contentais d'observer l'horizon, n'ayant qu'une hâte de retrouver la terre ferme pour trouver des personnes ... Malléables.

DEV NERD GIRL

VOIR LE PROFIL
Aventures : 8
Pièces d'or : 269
Stigmat
Selah
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Oct - 14:05
Il était un petit navire ~Parce qu'à la fin, le bateau il coule.
BESTAH
Selah
BESTÄ
Ozorä
Sourire aux lèvres, humant l'air marin, Ozorä s'étirait de tout son long, se promenant sur le navire  en profitant pleinement du calme qu'offrait la nuit. Il lui tardait de rentrer sur ces terres qui lui étaient si familières. Car se tenir à carreau une dizaine de jours, c'était loin d'être amusant et il fallait songer sérieusement à reprendre les affaires.
Cependant, la jeune femme n'avait point chômé. Depuis leur départ, elle avait discuté avec un bon nombre de passagers, dont les histoires de certains s'étaient avérées très intéressantes. Au moins, même si les opportunités de travail étaient grandement limitées, cela ne l’empêchait pas de faire le plein d'informations. La vampire s'en était mit aussi plein les poches aux tables de poker: compter les cartes n'était pas vraiment compliqué  et beaucoup plus discret que de cacher des cartes dans sa manche. Quelques parties on d’ailleurs terminées en lancé de chaises , suite à des quiproquos qui avaient bien amusés la jeune femme qui s'en était toujours tiré indemne. Il fallait pourtant se faire discrète, elle qui n'avait pas payé sa place, il serait fâcheux d'avoir des problèmes une fois les pieds sur terre.


Avançant emmitouflée dans sa veste et capuche sur la tête pour se protéger de la brise marine, elle continuait sa petite visite nocturne. De la doublure de sa veste, celle-ci sortit une gourde, buvant le contenu avec une grande modération, grimaçant après cette sensation désagréable, comme si elle venait de prendre un médicament. Elle la remit soigneusement à sa place, avant de s'arrêter à la vue de ce qui semblait être une jeune femme dont le visage, lui, ne lui était pas tout à fait étranger. La vampire se souvenait l'avoir aperçu de loin à plusieurs reprises, son regard attiré par la couleurs de ses yeux qu'il était difficile de manquer. Sa chevelure argentée qui flottait derrière elle lorsqu'elle avançait, ça aussi elle s'en souvenait. A vrai dire, elle ne pouvait rien oublier.
Elle s'approcha pour s'accouder à la barrière du navire, regardant dans un premier temps, cet immense océan.

-Difficile de résister à une ballade nocturne...

Elle tourna son regard en direction de la charmante femme pour l'examiner de plus près. Son oeil fut attiré quelques instants par l'anneau qu'elle portait au doigt. Ozorä accordait beaucoup d'importance à ses petits détails Elle qui pourtant, d'après ce que l'on pouvait voir, ne semblait pas vraiment accorder d'importance aux objets de valeurs contrairement au parures de certaines femmes qu'elle avait croisé depuis l'embarquement.Parfois, ces petits détails n'avaient pas de réelles significations... Mais dans certains cas, ils en disaient long. Ozorä souriait doucement, faisant le tri entre quelques suppositions avant de reprendre:

-Vous ne semblez pas très intéressée par la vie du bateau ... Enfin il faut dire que les activités de groupe sont pas terribles, vous ne loupez pas grand chose. C'est votre première visite en terres Calimshans ?


VOIR LE PROFIL
Aventures : 6
Pièces d'or : 161
Ozorä Orman
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Oct - 20:47

Une nuit étoilée, une croisière, et une prime

Selah & Ozorä

Alors que j'observais le large qui se déplaçait bien trop lentement à mes yeux, j'aurais préféré voyager à dos de dragon, mais malheureusement, les gens faibles de ce monde se serraient très vite dresser contre moi, pour essayer de le pourfendre, et moi avec… Remarque, j'aurais pu récolter des âmes, mais pas de corps vivants, et c'est ce que je voulais pour mes expérimentations et mes divertissements. Enfin, revenons plutôt sur la jeune femme qui m'adressa la parole, en commençant par lancer la conversation en disant que c'était une magnifique nuit… Une question de goût, je préfère les nuits sans lunes, sombre, qui camoufle le monde, et pourtant qui montre sa véritable nature. C'est dans la nuit que les pires des prédateurs sortent après tout.

Je tournais en tout cas légèrement ma tête, mes yeux d'or se posant sur le visage caché de la jeune femme. Caché, excepté les yeux rougeoyants que je pouvais apercevoir sous la lumière de la nuit. Un léger sourire en coin s'affichait sur mon visage, alors que la jeune femme continuait le lancement de la conversation entre elle et moi. Bien évidemment, je n'allais pas refuser sa compagnie. J'étais là pour découvrir des personnes intéressantes, et elle était peut-être un des heureux élus qui auront la chance de me connaître.

- La vie du bateau est aussi intéressante qu'une vie de fourmis. Creux, monotone, aucun intérêt en elle-même. Par contre, la colonie, elle est plus intéressante, ainsi que sa position dans le monde. Mais pour répondre à ta question impromptue, oui, c'est ma première visite dans les terres des Calimshans. Je me suis dit que j'allais visiter le monde, avant que le chaos ne se saisisse de celui. À la vitesse que les choses avances, ça risque d'être le cas bientôt, et j'ai entendu parler des moult richesses que possède ce peuple.

Je fis une petite pause, me tournant entièrement vers elle, regarde un instant le ciel nocturne.

- Mais tu sais, je ne trouve pas cette nuit particulièrement belle...

De nouveau, mes yeux se portèrent contre les siens. De magnifiques iris rougeoyants... Je suis sûre que ce n'est pas la seule chose qui possède une apparence magnifique chez elle. Mais comme toute apparence, elle cache une vérité affreuse. Je me demande qu'elle est la sienne. Mais cela importe peu, car je pourrais faire mien ce visage et l'utiliser dans de future expérience, et quand un visage est mien, c'est ma vérité qui s'applique dessus. Ah, j'espère arriver à apercevoir l'ensemble de son visage. 

Je lui fis un léger sourire, caché par la pénombre, alors que mon bras gauche atteint son visage, lui caressant la joue du pouce, et je dis d'une voix suave : 

- Il y a cependant des choses bien plus magnifiques que la nuit sans lune, petit poussin. Tu en fait partie.

J'approchais légèrement mon visage d'elle, pourtant, je ne la touchais pas. Les réactions étaient trop diverses et variées pour que je prenne ce risque. Mais je gardais la distance, car je voulais qu'elle réagisse, et qu'elle me montre les aspects de sa facette intérieure, celle qui m'intéresse le plus au fond.

- Ce n'est pas étonnant au fond que toi non plus tu n'apprécies guère les jeux de ce navire. Mais laisse-moi te poser une question. Tu parlais des terres des Calimshans. Toi, tu les connais ?

DEV NERD GIRL

VOIR LE PROFIL
Aventures : 8
Pièces d'or : 269
Stigmat
Selah
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Oct - 22:24
Il était un petit navire ~Parce qu'à la fin, le bateau il coule.
BESTAH
Selah
BESTÄ
Ozorä

Bien que son interlocutrice était d'une grande beauté, elle n'en restait pas moins étrange aux yeux de la jeune vampire. Elle était si sûre d'elle ... Pourtant, elle ne semblait pas nager en plein délire,  pas une once de folie sur son visage, elle était même convaincue de ce qu'elle racontait, elle y croyait, elle le savait. Elle comparait les êtres de ce monde à des insectes comme si elle pouvait se le permettre, comme si elle était au dessus de tout cela, évoquant la guerre comme si cela ne lui faisait ni chaud ni froid.

Lorsqu'elle se tourna, son regard se trouva à nouveau plongé dans le sien. Ozorä contemplait son visage, son expression, ses iris dorées qui semblaient bien plus rares et précieuses que de l'or. Lorsque sa main se posa sur la joue de la jeune vampire, celle-ci ne bougea pas d'un pouce. Pas un sursaut, pas une grimace...elle avait l'habitude, elle avait côtoyé tellement de monde que ce genre d'attitude ne la surprenait plus.
Quand celle-ci s'approcha, Ozorä continuait de fixer l'étrangère de ses prunelles rouges, sans la lâcher une seule seconde du regard, sourire en coin. Elle hésita pendant un instant à faire glisser de sa manche, une lame, jusquà sa main d'un petit geste discret, par simple précaution... mais n'en fit rien. Elle avait la sensation que cela ne lui serait d'aucune aide, qu'elle n'était pas de taille à se battre contre cette femme. La vampire sentait qu'elle s’engageait dans un jeu dangereux, mais la femme aux cheveux argentés avait piqué sa curiosité, il était trop tard pour renoncer. Elle ne pouvait pas lire en elle, elle ne pouvait rien deviner, mais ses propos ne la laissaient pas indifférente. Elle avait évoqué la guerre et le chaos, elle savait de quoi elle parlait: il était bien trop tôt pour couper court à cette discussion et ainsi, repartir bredouille.
Oz' se laissa faire, se contentant de la laisser terminer sans l’interrompre. Elle aussi semblait sûre d'elle, amusée, elle en ricanait même:

-Oh arrêtez je vais rougir ~

La passagère clandestine releva doucement la tête pour se défaire de la main froide qui était sur sa joue, ainsi que de la capuche qui couvrait sa tête et cachait une partie de son visage. Continuant de sourire légèrement, soutenant son regard, les mains dans les poches, elle se décida à répondre:

-Si je connais ces terres? Il se peut qu'effectivement j'en connaisse chaque recoin... Si vous êtes venue dans l'optique de faire du tourisme, je peux toujours vous conseiller quelques coins sympa qui pourraient répondre à vos exigences...  

Jouant le jeu, elle approcha un peu plus son visage du sien avec son petit air malicieux:

- ... Même les plus folles et les plus sombres ~

Elle se recula d'un pas, basculant sur l'une de ses jambes avec un certain équilibre, un sourire un peu plus innocent que le précédent, faisant de nouveau face à son interlocutrice:

-A mon tour de poser une question ! Le retour d'une éventuelle guerre ne semble pas vous effrayer... Encore moins le chaos. Vous venez réellement pour faire du simple tourisme ? A vous entendre, on dirait que ce monde qui vous est e partie inconnu est voué à disparaître... Mais pas vous. Vous venez le contempler une première et dernière fois ?

Elle se redressa légèrement, sortant les mains des poches en faisant une légère révérence

-J'en ai oublié de me présenter: Ozorä, enchantée. Et vous, comment dois-je vous appeler ?  


VOIR LE PROFIL
Aventures : 6
Pièces d'or : 161
Ozorä Orman
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 15:52

Une nuit étoilée, une croisière, et une prime

Selah & Ozorä

Une réaction remplis de confiance, avec un léger rire pour pointer l’ironie de la scène, ou peut-être parce qu’elle-même avait décidé de rentrer dans la danse que je lui proposais ? Tout en dégageant ma main d’un mouvement de la tête, sa capuche tomba aussi, révélant le reste de son visage qu’elle avait caché jusqu’à là. Je profitais de l’instant pour marquer dans mon esprit les traits de son visage, ramenant ma main vers mon corps, posant la deuxième sur la rembarre du navire, mes prunelles dorées ne quittant pas celles sanglantes de mon interlocutrice du soir.

Quand la jeune femme, car toutes étaient jeunes pour ce que je suis au fond, m’indiquai qu’elle connaissait potentiellement chaque recoin. Une attitude très marchande, cette potentialité… Bien que j’eus physiquement aucune réaction à sa formulation de sa réponse, ni celle concernant les parties les plus sombres du pays, je n’en pensais pas moins. Elle pouvait m’être utile, si elle disait la vérité… Je le découvrirais bien assez vite de toute façon. Nous verrons si ce masque d’innocence peut rester bien longtemps sur ton visage, jeune vampire.

Mais déjà il s’effritait, vu qu’elle commençait déjà à poser des questions qui, au premier abord, ne semble pas bien méchante, mais dans le fond, c’était pour essayer de cerner ce que j’étais. Après tout, je ne pouvais pas lui en vouloir, mes paroles étaient mystérieuses, vagues… Tout comme je le souhaitais, ou bien parce que les vivants ne pouvaient comprendre l’étendue de mes paroles. Je lui rendis un léger sourire, bien que le mien n’était pas rempli d’innocence, juste un simple sourire, avant de lui répondre, posant rapidement mon doigt sur le nez de la demoiselle en face de moi. J’allais bien évidemment suivre les pas de danse qu’elle avait engagé.

- Cela fait trois questions, Ozorä… Je me demande à laquelle je vais répondre…


Je me tournais légèrement sûr moi-même, comme si le sérieux que j’avais fait peur jusqu’à là était faux, portant mon index sur mes lèvres, levant les yeux en l’air, semblant réfléchir au pour et au contre de chacune des questions… Avant de redescendre mon doigt et mes yeux vers elle, le sourire ayant disparu.

- Ce n’est pas comme si cela avait une quelconque importance au final, je vais donc y répondre dans l’ordre. Je viens faire du tourisme oui, pour le contempler une première fois… Il serait présomptueux de dire que ce serait la dernière, n’est-ce pas ?

Je fis une petite pause, jetant un coup d’œil vers le large avant de répondre à la dernière question.

- Tu peux m’appeler Selah. Enchantée jeune Ozorä.


Je finis par retourner mon regard vers la jeune vampire, me redressant.

- Alors, tu es originaire du pays non ? Alors que fais-tu dans ce navire ? Tu dois être une grande voyageuse si tu rentres dans la nation par un tel moyen de transport, tu dois avoir vécu ton lot d’aventure, je me trompe ? Pourquoi tu m’en parles…

Mais avant que je puisse finir ma phrase, une bataille avait été lancé dans la cale du navire, où les voyageurs et les membres de l’équipage passaient les nuits à jouer à des jeux d’argents entre autre. On pouvait entendre la bataille d’ici. Je me contentais simplement de regarder la porte qui menait à l’intérieur du navire avec une légère exaspération.

- Des brutes sans aucune saveur… Se battre pour une chose aussi inutile et sans importance que l’or, ils ne sont pas mieux que des animaux non civilisés.

Je reportais mon attention sur la jeune vampire, m’étant très vite désintéressé de la bagarre qui se tenait dans la cale du navire.

- Je disais donc… Pourquoi tu ne me parlerais pas de tes voyages dans les terres ?

DEV NERD GIRL

VOIR LE PROFIL
Aventures : 8
Pièces d'or : 269
Stigmat
Selah
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Nov - 2:36
Il était un petit navire ~Parce qu'à la fin, le bateau il coule.
BESTAH
Selah
BESTÄ
Ozorä
Plus la jeune vampire fixait son interlocutrice de ses prunelles rouges, plus sa curiosité grandissait. Sa manière de faire, de s'exprimer... Elle dégageait ce quelque chose qui, malgré vos tentatives, vous empêche de détacher votre regard du sien. Cette femme était semblable à une fleur dont chacune des pétales renfermait un secret, formant une corolle de mystères: mais plus elle parlait, plus elle devenait épaisse... Pour le plus grand plaisir de la jeune vampire qui se voyait déjà retirer les pétales les uns après les autres, quitte à se piquer avec les ronces qui l'enveloppaient.  

- Oh vraiment ? Trois questions ? Navrée, je me suis un peu emportée ~

Ozorä fit mine d'étouffer un petit rire,amusée, toujours son petit sourire innocent au visage. Elle n'avait pas peur, loin de là. Poussée par la curiosité, elle l'écoutait avec la plus grande attention, buvant ses paroles comme un doux breuvage, les mains n'ayant pas quittées ses poches. Elle se balançait légèrement sur elle même pour se dégourdir les jambes qui n'avaient pas courues depuis l'embarquement. Prendre le bateau n'était pas dans ses habitudes. Se retrouver enfermée au beau milieu de l'océan était loin d'être sa tasse de thé. Aucune échappatoire , un seul mot d'ordre: Discrétion... Ce qui impliquait donc de se tenir à carreau. Pas de main baladeuses qui finissaient dans les poches, pas de querelles qui engendraient des débordements de situations. Même si quelques unes de ses règles avaient été transgressées peu après le départ du bateau, elle s’efforçait de de faire des efforts.  

Après avoir contemplé cette immense étendue d'eau, l'étrange femme daigna enfin se présenter: Selah. C'était la première fois qu'elle entendait ce prénom, qui, il faut le dire, lui allait plutôt bien.

Alors que Selah  allait à son tour poser ses questions, elle fut très vite interrompue par l'équipage et les passagers que l'on pouvait entendre en venir aux mains depuis le pont. Ozorä tendit l'oreille: si Selah n'était pas aussi inintéressante, elle serait déjà partie ramasser les restes.
C'est à la réflexion de la femme aux yeux d'or que le sourire de la vampire s'effaça légèrement, comme si elle venait de mettre le doigt sur quelque chose.
Ozorä détourna le regard comme si elle réfléchissait, mais ne dit rien avant de sourire à nouveau, lui laissant le temps de terminer son interrogatoire:

-Malheureusement, je n'ai pas grand chose à dire à mon sujet. En revanche j'ai tellement à raconter sur les autres que ce long voyage en bateau ne serait largement pas suffisant. Alors faisons court et simple~

Le jeune vampire s'adossa contre la barre du navire pour prendre appui , sortant une pièce d'or de sa poche qu'elle fit valser habilement entre ses doigts, portant toute son attention sur l'objet dont la couleur rappelait les yeux de son interlocutrice. Elle prit la parole, prenant soin de ne pas rentrer dans les détails, restant volontairement vague:

-Effectivement, c'est sur ses terres que j'ai grandit.  Je reviens souvent dans le coin pour voir quelques connaissances et pour le travail, ce qui explique ma présence ici. J'ai commencé mon périple il y a plus de dix ans et je n'ai jamais cessé de voyager, par simple curiosité, celle de découvrir le monde de mes propres yeux. Je porte un grand intérêt aux histoires des autres, bien plus qu'à la mienne. On va dire que j'enrichie ma vie grâce à celles des autres.  

La valse de la pièce s'arrêta subitement, Ozorä tenant fermement une infime partie de sa fortune entre ses doigts.
Elle releva doucement la tête et tourna son regard vers Selah. On pouvait y lire une certaine assurance:

- Sinon, racontez moi Selah... C'est comment de l'autre côté du portail ?   

Dans cet instant de silence, elle lui adressa un sourire comme pour lui faire comprendre qu'elle savait, bien qu'en réalité: Elle était consciente qu'elle pouvait toujours se tromper.

VOIR LE PROFIL
Aventures : 6
Pièces d'or : 161
Ozorä Orman
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 14:29

Une nuit étoilée, une croisière, et une prime

Selah & Ozorä

J’observais la réaction de la jeune femme en face de moi à chaque instant, et bien qu’au début, je n’avais pris le moment de réflexion uniquement pour ce qu’il était, petit à petit, je me disais que j’avais touché un nerf avec cette histoire d’or. En effet, elle semblait porter énormément d’importance aux pièces. L’attention qu’elle porte à la pièce qui danse entre ses doigts est une preuve plus que suffisante pour montrer qu’à ses yeux, ce bout de métal est un trésor d’une valeur inestimable. Que c’est dommage qu’elle soit une femme qui pense que l’argent est important. Mais elle doit sûrement être encore jeune malgré le fait qu’elle soit très probablement une vampire, et que par conséquent elle est encore immature dans ses démarches.

Je tournais légèrement sur mes talons pour la suivre du regard alors qu’elle se positionnait proche de la barre du pont, jouant avec la bague qui était autour de doigt, avant de commencer à tourner autour de cette dernière, pour finir par me poser contre le mat principal du bateau, bien que j’écoutais encore Ozorä. Elle semblait être une voyageuse dans l’âme, voulant découvrir le monde et les autres pour se forger, ce qui est louable bien évidemment. Je suis un peu la même dans le fond, bien ce qui m’intéresse moi, et l’essence même de la vie des gens. Pas leur histoire, mais ce qu’ils sont à proprement parler, c’est le plus grand des trésors à mes yeux, je n’ai nul besoin d’avoir une histoire brodée et embellies pour apprécier une personne à sa juste valeur.

Mes yeux se posèrent enfin sur la pièce qui avait arrêté de bouger suite à ses réponses à mes questions, qui me convainquirent que je pourrais l’utiliser comme guide dans ce monde, pour y découvrir une partie de ces facettes, si j’ai les moyens de le faire. L’or… Je lui en donnerai si c’est ce qu’elle veut. Je n’ai que faire des pièces trébuchantes, elles ne sont pas éternelles après tout, même elles finissent par mourir.

Cependant, quand elle me posa cette dernière question, je restais immobile un petit instant, avant de faire doucement glisser mes yeux vers ceux de la vampire. Un instant de silence se passait, alors que je me contentais simplement de regarder Ozorä avec un regard désintéressé. Que ce soit du bluff ou non ne changeait pas vraiment grand-chose dans le fond, même si j’étais découverte ici et maintenant, tous les tuer et en faire des morts à mon service ne serrait qu’une tâche des plus aisées… Mais, pouvoir découvrir les profondeurs qui se cachaient derrière les yeux sanglants de mon interlocutrice était cependant très tentant. Un léger sourire orna mon visage, alors que j’arrêtais de prendre appuie sur le mât, et que je commençais à bouger sur le pont tout en parlant, comme pour montrer et décrire ce que mes paroles disaient.

- C’est un magnifique monde, qui s’étend aussi loin que ton imagination le permet. De magnifiques cavernes qui peuvent coupler le souffle, remplis de cristaux plus resplendissant les uns que les autres qui ont une valeur inestimable, ainsi de montagnes aussi géantes que les habitants qui y logent, possédant une force et une sagesse antique, passant par de profondes forêts remplis de créatures plus magiques les unes que les autres et un nombre incroyable et variés de personnes qui foulent les terres, que ce soit pour la gloire, la science, la magie, la puissance ou l’aventure. Ce n’est rien de plus qu’un monde comme celui-là.

La vie y est simple, après tout là-bas, un seul et unique Roi gouverne tous les peuples, à l’instar de l’ancien Roi de ce monde. Il a réussi à conserver le pouvoir pendant des milliers d’années, et vu qu’il n’est pas un humain faillible, son pouvoir est encore indiscuté à ce jour et ce, malgré la défaite que les membres de ce monde lui ont infligé. Mais ce n’est qu’un léger contre temps avant que vous connaissiez la poigne de fer du Roi qui va vous guider vers un avenir bien meilleur que ce que les différents clans de ce monde commence à semer.


Je m’arrêtais soudainement de bouger, baissant finalement les bras, et me tournant doucement sur moi-même pour regarder la jeune vampire en biais, le sourire toujours présent sur mes lèvres, avant de reprendre la parole, d’une manière plus sérieuse.

- Est-ce cela correspond à ta vision de l’autre monde ? Un monde nouveau, remplis d’aventures, de mystères et de trésors ? Peut-être que j’aurais dû donner davantage d’informations sur les inconnues du monde qui ont disparu dans les millénaires ? Qu’est-ce que tu penses Ozorä ? Si j’écris un livre dessus, ou si je peins à son sujet, est-ce que tu penses que ça correspondrait à la vision des gens sur le monde des démons qui ont faillit détruire Elwynn ?

La question était évidemment dite sur un ton très moqueur, montrant bien que ma réponse n’était uniquement là que pour satisfaire une curiosité mal placée, à laquelle je n’avais pas forcément la réponse qu’elle voulait. La question qui reste en suspens est : ce monde que j’ai décrit, est-il véritable ou bien juste issue d’une imagination débordante ? L’avais-je connu ou d’autres personnes me l’ont-il décrit ? Existe-t-il seulement, et est-il intéressant ou ennuyant ?

Le plus marrant dans tout ça, c’est que c’est tout cela à la fois.

DEV NERD GIRL

VOIR LE PROFIL
Aventures : 8
Pièces d'or : 269
Stigmat
Selah
Voir le profil de l'utilisateur
VOIR LE PROFIL
Contenu sponsorisé