La profondeur troublante de notre rencontre /pv Raxthas /

 :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Calimshans :: Crevasse verdoyante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 27 Juil - 1:53
Je ne suis vraiment pas le genre de filles aventurières et  courageuse  digne des contes pour enfant que je lisais encore petites comme trois pommes , bon d'accord je ne lisais pas vraiment à cette âge , c'était mon père qui me faisait la belle lecture alors que je ne comprenais pas un certe mot qu'il disait parfois lorsqu'il était  inspiré...

La même expression dans son regard quand il me remit dans les mains comme un objets précieux la requête de produits pour notre plus grosses commandes qu'il jugeais si importante qu'il ne pouvait se permettre de laissez le commerce ouvert avant au moins deux semaines.Je préparais mon panier en tissage de brin d'osier  orné de son fidèle rubans bleu ciel.

Mes mains déposait dedans  ma bourse et d'autres petites choses pour la route que j'aurais à faire tout la journée , car en effet mon père aimait me faire courir partout en me donnant de nombreuses de destinations dans tout les coins du villages sans oublier les deux commandes à livré chez d'ancien client que mon père connaissait assez bien pour m'offrir la nuit si jamais le temps devenait trop sombre pour une femme de sortir.

Je ne le comprenais pas pourquoi il me traitait encore comme son assistante alors que j'avais maintenant la gestion du commerce, certe...les gens du village le voyait encore comme l'homme ayant batît le batiment de ses mains ses même mains qui avait recueillit l'enfant que j'étais alors lors de notre rencontre.

Un regard vers la porte que je viens de refermer avec le coeur un peu serré d'inquiétude, mon père aura t'il  un problème en mon absence... assez à de soupe pour tenir jusqu'a ce soir du moins j,espère ne pas rester dehors trop longtemps.Je me motive en me donnant de petites tappes sur les joues de mes deux mains en me disant que plus vite je finirais et plus vite mon père me reverra dans notre...enfin mon atelier...

En chemin , je balance mes bras joyeusement en asseyant de ne pas trop m'imaginer le pire qui pourrait m'arriver ,comme on le devine en me voyant je ne sors pratiquement pas de mes livres  .J'ai fais un bon bout de chemin quand je remarque que négligeante , j'ai oublié mes gants et mon foulard et mon chapeau , des bouts de tissus certes ridicule lors des journées chaude comme aujourdhuit .Je soupir et serais prête a rebrousser chemin quand alors un groupe de jeune adolescents trainant sur le bord des murs  d'un commerce de  fruits me remarque.Je tremble un peu trop pour paraitre beaucoup plus adulte qu'eux .Je ne comprend pas trop ce que le gamin roux dit aux quatre autres , mais sur le coup les autres rigoles en me toisant du regard comme un prédateur devant sa proie.Je ne demande pas la raisonde leurs rires et marche alors plus vite pour rejoindre la route vers le commerce que je recherche nerveusement .

Des minutes files , j'entend encore leurs pas derrières ...

Mon coeur bat vite dans ma poitrine je dois les fuirs sans trop me faire remarquer , mon père pourrait croire que comme dit plutôt je ne peu pas me débrouiller tout seule .J'augmente progressivement mes déplacements jusqu'a courrir  tout droit sans réfléchir , finalement ils m'isolairent comme un agneaux qu'on enlève du troupeau .Je me sens honteuse de ne pas avoir d'arme sur moi ni quelque chose pour leurs montrer ma force , je retiens mes larmes...je ne voudrais pas paraitre faible .La fatigue m'empêche de courrirs encore plus alors je dois les affronter.

Le groupe de jeunes hommes s'approche et je recule  jusqu'a sentir le souffle tiède du lac derrière moi .Depuis quand un lac se trouve sur la carte de la région ?
-Montre nous se qu'il y a sous tout ses vêtements ...''dit l'un des garçons , sans doute le leader.
Je lâche mon panier terrifier par l'idée qu'on pourrait en plus de me voir toute nue mais aussi qu'on me vole ma précieuse vertue.Tout dans ma tête tourne vite...que dois-je faire...
Je dois plonger dans le lac , même si je ne suis pas habituer encore à jouer les poissons comme le dirait mon père...

J'enlève mes vêtements devant eux comme ils aiment croire que je vais les  laissé me dominé , je pose les tissus sur le sol en couvrant ma poitrine de mes mains instinctivement .Je l'ai voient venir vers moi .La seconde suivante  , je me retourne et avance dans l'eau du lac jusqu'a l'a sentir à mon ventre . Mon physique change plus vite que je ne l'aurais cru possible , il faut dire que cette forme je ne la teste que par accident ou dans un bain . Je ressens un sentiment de soulagement et de réconfort en méloignant de la rive .Mécontant les jeunes hommes prennent mes vêtements et monte dans un arbre plus loin pour les y accroché. Je me pourrais plus sortir... sans devoir grimper après...

Je ne suis pas une bonne grimpeuse...

Seule ma culotte est sauvé et enfouit dans la poche du chef de bande  qui ordonne qu'on me lance des pierres dessus .Certes me frole d'autre sont quelque peu ridiculement loin de moi.
Je plonge alors ma tête sous l'eau en  priant pour que la nuit les poussent loin du lac que je puis sortir , sous l'eau je profite malgré mon humeur inquiéte et effrayer par l'environnement inconnu pour exploré les eaux troubles.
Citoyen
avatar
Aventure : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Juil - 14:31
C’était une belle journée ou en tout cas, elle avait bien commencé. Le soleil était fort et la température était élever. Il fessait chaud. Ce qui fessait que tous les créatures aquatiques trainaient maintenant vers le fond de l’eau. Évitant l’eau chaude de la surface, mais comme bien des habitudes, je brisais cette règle et me laissait flotter-t-elle une buche morte dans un lac que je n’avais pas encore pris le temps d’explorer. Je profitais ainsi en fessait doucement griller mes écailles. Ne portant que des sous-vêtements volontairement moulant pour empêcher que je ne perdre de l’aérodynamisme. Gardant quand même mon corps au frais dans l’eau plus froide du lac lorsque j’entendis une voix humaine. Celle d’un homme. Qui mentionne sous un ton très peu gentil d’enlever c’est vêtements. Soupirant en sachant que mon repos vient d’être brisé par des imbéciles d’humain. Je me remets droit dans l’eau, observant alors que la demoiselle, visiblement peu enclin et encore moins joyeuse de dénuder son corps devant c’est jeux hommes qui semble bien exciter à cette vision.
Malgré tout, il n’y a pas grand-chose là. Pas assez pour que je m’incruste. Ce n’est qu’une humaine après tout, mais alors qu’elle rentre dans l’eau. Son corps change pour prendre la forme d’une sirène. J’en avais déjà vue il a très longtemps, mais j’étais jeune à cette époque. Je ne savais pas qu’il en avait encore… Alors qu’elle plonge dans les profondeurs du lacs. Je me permets maintenant d’agir et me laisse couler pour rejoindre les fonds marins du lac.
Après avoir remarqué la jeune dame qui nage vers le fond, probablement pour s’y cacher. J’en profite pour nager de par le fond. Passant devant elle comme l’ombre d’un prédateur cacher dans les algues, même si cela n’est pas réellement mon but. Finalement arriver derrière elle, je remonte légèrement pour la rejoindre et l’attrape par un bras pour la tirer rapidement ver le fond. Arriver cacher dans les algues. Je mets la main sur sa bouche alors que mes yeux descendent pour aller porter les yeux sur les seins de la jeune créature. Leurs tailles et leur forme attirait mon regarde-t-elle un prédateur sur sa proie, mais malgré tout, je repris rapidement mes esprits et remis mes yeux sur celle de la sirène au nom inconnue, lui pointant une partie du lac ou un arbre était tomber dans l’eau. Créant une cachette par c’est immense feuille. Un lieu où on pourrait parler et où elle pourra tout m’expliquer en détail. Je la libère de ma pogne en la libérant vers labre précédemment indiquer pour qu’elle y aille devant moi. Je la regarde nager vers cette cachette alors que j’en profite pour porter mes yeux sur elle. L’observant, l’analysant sous un regard désirant, un regarde qui me fit battre mon cœur plus vite. Elle ne portait rien, et malgré qu’il fût caché entre les écailles, on pouvait voir une légère ouverture que seulement les femmes possèdent… J’ai peine à briser mon regard de cette chose qui m’a toujours échappé, mais finis malgré tout par redevenir normal et aller la rejoindre entre les branches de l’arbre. Je prends la parole, en lui chuchotant pour pas que les trois adolescents, qui on commencera roder autour du lac a la recherche de leur proie disparue, la cherche ardemment.

-Shhhh, éviter de parler trop fort et de crier je vous prie. Je ne vais pas vous attaquez, je veux juste que vous m’expliquer ce qui se passe ici.

Je nage devant aller, assez proche par les branches qui nous rester proche. La regarda dans les yeux alors que mes oreilles sont plus attentives à ce que font les jeunes. N’ayant pas envie de me faire surprendre par eux…
Citoyen
avatar
Aventure : 13

Feuille de personnage
Puissance: -
Pouvoir: -
Race: Homme-Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Aoû - 17:31
L'eau du lac était assez agréable même si la première fois que l'eau avait envahi mes poumons d'être vivant d'air et du sol , j'avais bien cru en mourir .Heureusement la réalité était tout autrement mon corps changeant de forme sous le liquide que je méprisais lors des moments de pluie m'apportait en cette instant un sentiment de sécurité maternelle comme si j'étais une enfant de ses eaux.

J'observais joyeusement des petits poissons remuant lentement en quête de nourritures , c'était différent que de les voient mort sur de la glace chez le poissonnier ou encore dans un bocal dans les animaleries.J'aurais pourtant bien voulut d'une compagnie avec qui partager ce moment aquatique nouveau pour moi .Je me réfugias en battant de la queue de mon mieux pour rejoindre le fond du lac croyant y être bien vu la température que je sentais agréable après une dure journée .

Une ombre passâ devant mon regard , instinctivement j'agis comme toute humaine normale l'aurait fait en paniquait . Mon imagination croyant alors en un immense requin venu me dévoré dans les eau trouble du lac.Ma logique avait un peu disparue en plongeant je crois car il était bien évident qu'une si gros poisson ne pourrait vivre dans un lac .Je recule un peu en me disant que tout irrat bien si je reste calme , je le cherche nerveusement du regard malgré la noirceur , tout mouvement m'inquiète.Puis soudainement un contact que je crois être une gueule se refermant sur mon bras se fait sentir , je panique en me débattant alors mais il est plus fort et me tire encore plus vers le fond.Entre les algues que je sens me caresser la queue dans leurs danses relaxantes , je me retrouve devant une créature qui ne ressemble en rien à un requin .Du moins pas selon les références dans mes livres que je caches sous mon lit ...ça blesserais mon père de savoir que la vie sous l'eau m'attire autant.

Je fixe un instant son regard d'un mauve rappelant l'améthyste sur les étagères du bijoutier , c'est vraiment impressionnant .Son regard dérive vers ma poitrine et curieusement je me sens alors rougir affreusement me souvenant de mon état, heureusement pour moi il repose son regard que j'imagine bienveillant vers le mien. J'affiche un timide sourire en cachant de mon bras libre ma poitrine un peu en retard, je lève le regard quand il m'indique un endroit ou le suivre .Je n'ai pas vraiment le choix que de le suivre après tout même le lac me semble être un environnement peu amicale si d'autres créatures moins gentilles y sont.

Je ressens alors son emprise sur mon bras se relaché lentement , certaines personnes auraient pu faire tout le contraire et fuir la présence menaçante d'un tel hybride , mais je désirait lui offrir ma confiance vu qu'il ne m'avait pas encore fait de mal et ne semblait pas donner des signe pour le faire dans le futur. Je me mis alors à ondulé le haut du corps en battant maladroitement la queue pour remonté vers le lieu qu'il m'avait indiqué. Le courrant de l'eau me frolant tout le corps dans mes mouvements me faisait ressentir de drole de sensations , la présence d'un homme derrière moi n'aidait pas non plus ma gêne grandissante .Je n'avais jamais passez autant de temps avec un homme...que penseront les gens de moi s'il le savait...
Réfugier entre les branches que je trouve étrangement bien concervé et utile pour le camoufflage , je me sens assez effrayer après avoir entendu les voix de mes potentiels agresseurs .Les larmes semblent vouloir me venir lorsque mon sauveur revient du fond pour me rejoindre . Je me supprit alors à l'observé en détails profitant de la lumière naturel pour voir ce que je n'avais pas bien vu sous l'eau.Je le trouvais peu effrayant même si je n'avais jamais vu aucuns êtres comme lui dans mon village.
Sa voix dans un murmure me dit alors de lui dire la raison de tout cela , mais sans trop de bruit car ceux qui me cherchait était encore autant motiver de me retrouver.

J'aurais eu envie de lacher un soupir ,mais on aurait sans doute alors entendu , alors je me contente de me rapprocher lentement de mon sauveur pourqu'il entend ma voix sans que je la porte assez forte , Ma queue frôle le bas de son corps en remuant pour que je fasse du sur place.
Je baisse le regard un peu effrayer en disant alors d'une voix murmuré mais douce.

- Je sais très bien que vous ne me ferez jamais autant de mal qu'eux pourrait le faire à une dame , mais enfin bon pour en revenir vers moi ..je me prénomme Abby ...

Par la suite je lui raconta de mon mieux comment j'en étais arrivée à devoir quitté mon commerce habituelle pour ce que javais cru quelque achats et livraison normal ,se finissant avec des hommes louches me suivant dans la rue et une tentative de violes sans doute.
Je finis mon récit les yeux en larmes tentant néanmoins de cacher ma faiblesse devant cette créature qui avait sans doute plus de courage que moi une petite humaine maudite...
L'un des garçons approchât car sa voix devenu plus forte , je me blottit alors instinctivement dans ses bras effrayez , mais en silence.
Je murmura alors tremblante.

-Protégez moi....pitier...
Citoyen
avatar
Aventure : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Aoû - 3:18
Alors que je nage a c’est coter, fessant du surplace tout comme elle, je l’écoute raconter son histoire dans le silence. Laissant les jeunes idiots dans leur colère vue la disparition de leur jouet, mais malgré tout, je comprend un peu leur triste. Ils sont perdu un jolie morceau.. sauf que je ne peux pas laisser une telle act non venger. Elle reste un créature de la mer comme moi et les créature terrestre nous doive respect!

-Ne vous en faites pas pour c’est idiot, je vais m’en occuper sa ne devrais pas être bien long.. pendant ce temps, rester ici vous serez plus en sécurité.

Sur c’est mots, je me laisse couler plus bas et nage jusqu’à la ou Abby avait initialement rentrer dans l’eau. Sortant de l’eau alors que les jeunes y court espérant y voir la jolie créature en sortir, mais finalement, il fût très déçu en voyant une dragon aquatique en sortir… Le chef s’avance vers moi et me poussa, probablement pour essayer de m’intimider. Ce qui n,avait pas un grand effet…

-Hey tête de poisson! Elle est ou la petite conne qui est aller dans l’eau. Je l’ai vue il a quelque instant, je suis sur qu’elle st avec toi dans cette flanc immonde!

Je ne réagis initialement pas a son affront. Ce ne sont que des enfants après tout. Il ne connaisse pas la vie.

-En effet, elle est la avec moi dans cette étendu d’eau et tout comme tout ce qui s’y trouve déjà avant votre arriver, je ne vous laisserez pas perturber sa tranquillité de la sorte. Les créatures terrestre comme vous devriez apprendre a mieux respecter le monde marin et les êtres qui si trouve. Alors, elle ne sortira pas temps et aussi longtemps que vous ne lui aura pas présenter des excuses.

Visiblement le discours était très drôle, car les jeunes hommes ce mirent a rire bien haut et fort de ce qu’il venant d’entendre. Alors que je serre les poing dans ma colère retenue, le chez décide de s’y remettre et de me pousser de nouveau, mais cette fois-ci. Il fut surpris lorsqu,a la place. Il reçu directement sur le nez la paume de ma patte qui lui fractura la nez, laissant couler son sang dans le sable a nos pied.

Bien sur, sa ne pris pas 5 secondes que c’est amis décidère de lui faire venge et me sautère dessus, mais la seule chose qu’il pleurent avoir.. était le bonheurs d’aller rejoindre leur chef dans le sable a mes pied. Comment me dites vous? C’est très simple, un coup de pied dans le ventre du premier et un autre sous le menton du deuxième dans une jolie manœuvre bien exécuter.
Une fois le travaille accomplis et les jeunes écraser par terre, gémissant de douleur je retourne chercher les sous-vêtement de la jeunes dame dans les poches de leur chef.

-C’est bon petite, tu peu sortir, il ne te feront pu de problème maintenant.

Dises a haute vois a Abby qui, je crois, doit toujours ce trouver dans l’eau cacher dans l’arbre tomber.
Citoyen
avatar
Aventure : 13

Feuille de personnage
Puissance: -
Pouvoir: -
Race: Homme-Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 3:41
Je n'avais pas osé retenir l'homme aux allures reptiliennes sans doute que j'aurais pu au moins avoir l'air plus courageuse devant un aussi petit groupe de bandit , de ma cachette je ne faisais que réfléchir sur la manière que j,aurais pu mieux paraitre devant lui.Sans doute allait-t'il croire que j'était trop fragile et bonne qu'a lancer dans une maison comme on avait déjà proposé à mon père de faire avec moi quand les autres me rejettais.
Des gémissements me venu alors en même temps qu'une légère brise sur la surface du lac , je tenta malgré ma maladresse avec une queue et non mes deux précieuses jambes à me pousser vers le haut pour observé la scène beaucoup plus loin discrètement ne voulant pas qu'un des gamins ne me trouve avant la fin de l'affrontement, même si je n'avais pas vraiment grand chose à craindre vu que les gamins avaient leurs attention tous porter vers l'agresseur .
Je me sentais un peu coupable pour les pauvres garçons malmener par mon sauveur , mais après tout ils l'avaient bien chercher en me volant ma culotte...
Je sortie un peu plus tôt que prévus de ma cachette en entendant ce que je me disait être son signale .Je n'étais vraiment pas habile avec ma queue et cela fut bien visible quand je pris une bonne dizaine de minutes avant de posé mon derrière sur l'herbe environnant le bord du lac .Mon soupir fut comme un cri de victoire après tout les efforts que j,avais mainte fois démontré avec honte en tentant d'aggriper tout autour pour me trainer sur la rive.
Je ne pouvais qu'attendre que ma queue sèche et ne disparaissent avant de remettre la culotte que mon chevalier du lac venu me tendre. Dans mon imagination on aurait dit une demande en mariage sauf qu'il ni avait ni bague ni vraiment de romantisme dans son geste .Il devait être tout aussi gêner que moi sans doute.
Les gamins avaient fuit vers le village plus loin en gémissant des paroles incompréencible , moi je fixais mon sauveur , après tout j,avais tout mon temps avant que ma queue disparaissent .
-Je vous remercie de votre aide , enfin ce n,était pas ce que j'imaginais comme intervention mais ils ont bien comprit qu'il ne devrait pu le refaire...
Je souriais en jouant avec des mèches humides me tombant sur les joues , il m'écoutait vraiment...enfin je devais surement aussi un peu rêve vu que normalement les gens se fichait de mon avis ou de mes idées...
Je lui racontat un peu plus des bouts de ma vie pendant les quelques minutes que je mis a reprendre ma forme terrestre dans un rideaux de bulles d'eaux s'accrochant à ma queue et la faisant disparaitre dans une éclattement de miliers de ''ploup'' .Je fus un peu timide quand des jambes me revenu et ne mis pas bien longtemps avant d'enfiler la culotte en lui tournant le dos .Je fixais les arbres en me mordant la lèvres ...il me restait encore mes vêtements accrocher ...
-Si vous m'aidez à rattraper mes vêtements ...j-je vous invite à diner chez moi ce soir , mon père comprendra que je revienne plus tôt sans avoir finit mes courses et puis...jaimerais vous connaitre un peu plus ...
Je me mis alors aussitot à asseyez de grimper dans le premier arbres en me graffigant les mains sur le tronc quand je glissais par moment. La première chose que je trouvais dans l'une des branches assez basse ...dieux merci , fut mon soulier , je le laissa tomber vers le sol pour continuer mes propres recherches de mes vêtements avant que la nuit ne tombe encore plus.
-J'aurais bien voulut que mon pouvoir me soit utile pour une fois...
Citoyen
avatar
Aventure : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 15:51
Ça ne pris pas très long que les jeunes bandits pires leur jambes à leur coup pour partir bien loin dieux seuls sait où... L’important est que j’avais tout repris ce qui était important. Sa culote avait été rendu à son propriétaire. Propriétaire qui s’empressa de la remettre lorsque son corps fut redevenu plus humaine sous mes yeux captifs devant sa beauté. Ceci, bien sûr, après une longue histoire ou elle me raconta un peu son existence. La présence de son père. Sa maladie et autre petit problème qu’elle avait éprouvé. Durant ce monologue de sa part, je m’assis par terre, pour continue de la regarder et de l’écouter. Fasciner par cette créature qui avait deux formes. L’une aquatique, que j’apprécias et une terrestre, qui me rappelait de mauvais souvenir.

Malgré tout, son retour à la normal, ne fut pas trop long. Environ cinq minutes plus tard, son corps redevient ce qu’il était avant de rentrer dans l’eau. Remettant, comme déjà mentionner, la culotte que je lui avais déjà donné, mais il manquait des bouts de tissu pour qu’elle puisse cacher le reste de sa chair. Vêtement qui était pris dans les arbres et à la voir faire. Je doute qu’elle réussit un jour à aller les chercher un jour.

-Hum, oui ça va, je peux bien aller faire ça pour vous. Ça n’a pas l’air trop compliquer.

J’avais un avantage qu’elle n’avait pas. Des griffes. Malgré que je n’aie pas trop l’habitude de grimper les arbres. Mes griffes et mon agilité me permise de grimper de branche en brancher. Sautant de l’un a l’autre pour m’y agripper avec mes griffes. Ça ne pris pas trop long, peut-être dix minutes environ, pour que je laisse tomber pièce après pièces jusqu'à la dernière qui était sou soutien-gorge. Je me laisse tomber au sol en ayant toujours ce dernier bout de vêtement en main. Je le regarde quelque instant. J’avoue ne pas l’avoir vue souvent. Je me demande bien à quoi ça sert. On dirait que deux formes rondes vont dedans. Alors que je manipule le tout, mettant mes mains à l’intérieur pour palper le tissu, je finis par réaliser mon erreur et rougit d’un coup. Un peu mal alaise, je lui redonne avec empressement.

-Hum.. euh, pour le souper. Sa sa serait bien gentil de votre part, mais euh, j’aurais euh envie d’aller manger des poissons dans un restaurant. On.. on m’a dit que c’était les meilleurs du village alors j’aurais aimé essayer. Vous n’avez qu’à vous joindre à-moi si vous voulez. Ce n’est pas très loin et euh, je pourrais m’assurer également que les jeunes ne vont pas revenir vous volez vos vêtements.

Une fois qu’elle a repris son bien, j’essuie mes mains sur mes pantalons. Reculant également d’un pas alors que j’attends de connaitre la réponse.
Citoyen
avatar
Aventure : 13

Feuille de personnage
Puissance: -
Pouvoir: -
Race: Homme-Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 3:31
L'escalade était tout sauf un de mes talents même si j'aurais volontier tout donner pour être aussi rapide que l'homme reptillien qui me volait la vedette en récupérant tout mes vêtements alors que de mon coté javais eu le temps de ne prendre qu'une misérable chaussure .Je laissa tomber en le voyant alors lorsqu'il ramassait un a un mes bouts de tissus , je me disais que mes mains serait en sang bien avant que je ne puis atteindre la dernière chaussure .Je me laissa alors glissé du tronc pour l'attendre tout en bas , enfilant en sautillant ma botte orpheline , ma queue avait élasse déchiré mes bas pour ne me laissé que des pieds nu dans des bottines à talons la dernière mode disait ma tante qui me les avaient acheter de son voyage dans la capitale.
Je finis d'attacher mes lacets alors qu'une pluie de mes vêtements tombaient de l'arbres .Il ne me fallut pas vraiment l'attendre pour me mettre à enfilé les reste de mes vêtements.Le jupon se mit sans trop de mal ,malgré les quelques feuilles coincer que je retirais en balayant le tissus de ma main puis se fut le tours de mon chemisier bleu claire d'être même si dans tout cela je ne retrouvait pas mon sous-vêtement , je rougis un peu en me demandant si un des voyout l'avait en sa possesion encore , non le reptile lui aurait prit lors du combat sinon.
Je me retournais vers l'arbre dans lequel le reptile descendu pour finalement sentir que le rouge ornait mes joues de nouveau , comme lorsqu'il m'avait vu nu dans l'eau et que je n,avait pu cacher mon corps de sa vue.Il...tenait dans ses mains mon soutif l'examinent comme un précieux joyaux , le palpant et le fixant de son regard curieux .Je me sentais affreusement gêner surtout qu'il n'était pas l'un des plus beaux de ma garde-robe.J'attendais un peu nerveuse avant de le voir finalement me le lancer comme s'il était en feux .Je me retournais alors de lui pour le passer sous mon haut et le mettre sans risque d'être revu dénudé.
Abby fut un peu surprise lorsqu'il se souvenu de son marcher qui avait été de l'invité en échange du sauvetage de ses vêtements ainsi que de son aide .La demoiselle l'écouta alors proposé de rejoindre un vrai restaurant pour savouré du poisson .Si elle avait pu bavé elle l'aurait sans retenu ,sans trop savoir exactement la raison notre jeune fille avait un favoritisme pour les poissons surtout dans un assiette même si son compagnon bubulle un poisson rouge avait échapper à sa bouche en étant domestiquer.
Elle se retournat alors presque trop rapidement vers le jeune homme pour lui bondir dans les bras et lui dire par la même occasion qu'elle acceptait de se joindre à lui dans ce fameux restaurant .Elle fut un peu honteuse ensuite en le voyant le nez enfouit dans sa poitrine dans son bond qu'elle le relachat alors un peu pour s'excuser non pas sans encore sourire et expirmé sa joie du futur repas en sautille proche de lui lorsqu'ils prirent la route .Timidement elle lui prit sa main droite dans la sienne et s'accrocha un peu à son bras pour être rassuré sur la route qu'elle avait eu un mauvais souvenir .Profitant du chemin pour le questionner un peu .
-Vous avez déjà vu des gens comme moi...vous navez pas semblé si surprit ni effrayer vraiment ..?
Il lui exprimat ce qu'elle cru être la vérité dans ses paroles et arrivèrent finalement dans le fameux village que la jeune femme avait un peu peur après tout une ruelle était si vite occuper par des bandits pervers.Son regard se posa sur son sauveur , un regard qu'elle sentait un peu trop ciblé sur lui .Le restaurant n'était plus très loin lui indiquait alors son compagnon mais elle le retenu quelques minutes imobiles quand des gens les dévisagères sans doute car elle semblait sortir tout droit d'un marait .Elle s'approchat de son oreille pour lui murmuré tout bas .
-Je pourrais dire que vous être mon fiancer si l'on me demande d'ou je viens et comment jen suis venu à être ici avec vous...c'est qu'une femme accompagnée non marier est souvent mal vu ...et puis...je vous ferais moins honte..
Citoyen
avatar
Aventure : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 21:07
Alors que je suis en train de récupérer de ma gène d’avoir ainsi tripoter les sous-vêtements de madame. Je n’ai pas le temps de totalement m’en remettre qu’elle me saute dans les bras dans sa joie grandissante pour me coller à elle, mais surpris, ma tête finis entre sa généreuse poitrine. Le museau bien entourer de cette chair moelleuse et chaude. Rapidement, mon sang ce mis à bouillir dans mes veines. Ce genre d’événement ne m’étais jamais arriver dans le passer. J’avais bien veux quelque personne le faire dans des tavernes, mais comment un créature telle que moi pourrait avoir un si beau traitement ? Geler sur place, je n’eus pas trop le temps de reprendre mes esprits qu’elle fit un pas en arrière. Séparant ma tête de c’est doux oreillers. Je les regarde s’éloigne d’un air légèrement pervers alors que j’ai peine à cacher, par mes sous-vêtements. Ce désire qui m’habite.
Je ferme les yeux en secouant la tête alors qu’elle me demande pardon. Je lui réponds avec un léger sourire :

-Ce n’est pas grave, ce n’est qu’un accident après tout… Mais maintenant que vous êtes prête, nous allons pouvoir faire route vers notre destination.

Je passe rapidement devant elle pour aller remettre à mon tour mes vêtements que j’avais bien cacher dans un buisson. Avec également ma bourse pour payer mon éventuel repas. Je mets en premier mon pantalon noir, voulant évite qu’elle puisse remarquer cette bosse qui me hante. Finalement, je mets mon t-shirt, d’un bleu profond, mais je n’ai pas grand temps qu’elle prend ma main et ce colle à moi. Son corps chaud réchauffant le mien. Je le regarde de haut avec un petit sourire. Ne pouvant m’empêcher de me demander si nous ferions un joli couple, mais cette fantasy est vite oubliée par la question de la dame.

-Des gens comme vous ? Hum, non pas vraiment. J’ai déjà vue des sirènes dans le passer. Des créatures assez rusées qui noie les voyageurs pour les dévorer ou pour se reproduire, mais qui peut se transformer comme vous ? Sa non jamais… mais je dois avouer que sa ma tout de même surpris, je pensais que vous étiez une créature aquatique comme moi au départ. Mais la bien, je ne sais pas trop si vous êtes une créature terrestre... ou aquatique. Vous êtes un genre d’hybride. Un peu comme moi j’imagine.

Finalement, je nous guide jusqu'à notre destination. Une jolie restaurant au bord d’un lac. Les pécheurs y pèchent de magnifique poisson et nous les apportes dans notre assiette. Ils sont d’un rare fraicheur, mais alors que je tente de continuer ma route pour rentrer dans le bâtiment, ignorant tous les regardent autour de moi, elle se stoppe et me chuchote à l’oreille des mots qui on vit fait de faire décoller mon imagination de nouveau.  Cette idée d’amoureux, de couple, de fiancer. Je n’avais que cette image en tête. Malgré tout, je garde mon calme et lui sourit. Cette idée est loin de me déplaire. Alors je lui chuchote doucement à l’oreille.

-Hum, oui d’accord pourquoi pas. Si c’est pour vous aider, ça me fera plaisir.

Je la regarde un instant avec un sourire à la lève alors que nous rentions finalement ensemble dans l’établissement. Alors que nous attendions l’arrivée de la servante. J’installe mon bras autour de sa taille pour la coller bien à moi. Je ne sais pas trop l’utilité de cette action, mais j’ai souvent vue du monde le faire alors j’imagine que c’est un truc de couple. Finalement, après quelque instant, la servante arrive.

-Bonjour, bien venue au pécheur heureux. J’imagine que notre joli couple ici présent voudrait une place pour deux.

Sans lui laisser le temps de prendre la parole. Je lui réponds. Gardant mon emprise sur la dame a mes coter.

-Oui, sa serait bien gentil de votre part. Un petit coin tranquille si possible également. Nous fêtons notre union ce soir et un peu d’intimité ne serait pas de trop

Je pose un bisou sur le front de ma compagne alors que la servante prend deux menus, gardant son adorable sourire bien travailler au fils de c’est année.

-Parfait, vous n’avez qu’à me suivre.

Dit-elle en guidant les deux ‘’faux’’ amoureux vers un table éloigner. Près d’une chute qui tombait dans un bassin. Dans lequel on pouvait voir de petit poisson se balader tranquillement. Il n’y avait personne proche. C’était visiblement un coin tranquille pour des événements spécial.
Après avoir pris place, la servante nous laisse les menus et retourne accueillir les prochaines clientes. Laissant les deux être dans leur solitude.
Je l’ouvre doucement en la regardant d’un coin de l’œil. Prenant de nouveau la parole.

-J’espère que je ne vous ai pas trop gêner tout à leur. J’ai simplement voulue solidifier notre petite histoire.

Ce qui n’étais pas totalement vraie, car j’avais bien eux envie de lui donner ce bisou, j’ai juste sauter sur l’occasion.
Alors que je regarde le menu. Mes pieds se déplace lentement et vont toucher les siens. Les flattant doucement alors que je fais mine d’être concentrer sur mon menu et de ne rien faire de bien mal.
Citoyen
avatar
Aventure : 13

Feuille de personnage
Puissance: -
Pouvoir: -
Race: Homme-Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 18:09
Tout le long du chemin j'avais eu l'impression que lui demander d'être mon faux fiancer serait un peu déplacer dans la mesure ou personne ne ferait cela après quelques heures de connaissances , mais il venait d'accepté et j'en fut un peu surprise.Le soulagement me faisait presque survolé un petit nuage de bonheur ou était-ce le fait que j'aimais l'idée d'être ne serait-ce que quelque heures la femme d'un homme aussi beau que lui..
Je le suivis dans le restaurant malgré la confusion dans mes pensées , le décors de l'intérieur était assez élégant ce que je navais pas imaginer pour un établissement aussi ouvert pour les portes feuilles de tout les genres.Le jeune homme semblait assez d.contracté et pas du tout nerveux de la situation , pourquoi l'aurait-il été me dis-je alors...après tout des hommes invite souvent leurs copines dans un restaurant.
Je me surpris à frissonner en lachant un léger sursaute lorsqu'il me prit la taille , son bras protecteur me rassurait dans cette instant de nervosité .Il avait du sentir que je n'étais pas très convaincante avec mes tremblement de jambes à l'entré .Le rouge ornait timidement mes joues quand la serveuse venue en nous reconnaissant comme une jeune couple ,l'homme parlat alors sans même que je puis répondre ce ne fut pas plus mal car je perdu comme l'usage de la parole quand son doux baiser chaud sur mon front me fit un frissonnement dans tout le corps .
Les paroles de mon compagnon me revenu flotté dans mon esprit quand je fus assise à notre table comme si je méveillais d'un rêve , il était vraiment convaincant à un telle point que j'aurais vraiment espéré que tout soit vraiment vrai..., mais je devais me rendre à l'évidence qu'il ne faisait cela sans doute que pour répondre à ma demande...
Les napes étaient devenu bien interressante tout d'un coup quand le regard de l'hommes étaient posé vers moi , lentement je pris le menu en regardant les variétés de poissons , certains m'étaient complètement inconnus , mais ce n'était pas l'envi qui me manquait de les goûters tous.
Il me parlat alors et je lui répondu rougissant mais néanmoins souriante.
- Vous être très bon comédien...même trop bien..j'ai bien aimé..
Cela me blesse quelque part que ce soit peut-être que du faux après tout il es assez beau garçon et avec un grand coeur .Je ne veux pas pleuré devant lui ni fuir notre diner alors je me force en fixant le menu car la serveuse reviendra bientôt.
Quelques minutes passes puis je lâche un timide gémissement en le sentend caressé mes jambes avecs les siennes , mon corps se fige alors de surprise alors que mon coeur lui s'affole comme un troupeau de moutons.Je relève mon regard vers le sien et je ris un peu rouge en le voyant avec son air innocent .Lentement je décide de le faire aussi réagir en relevant ma jambe droite pour déposé mon pied sur sa cuisse encore quelques centimètre et je toucherais l'objet des convoitises de toutes les femmes.

La serveuse reviens alors vers nous en nous demandant si nous avons fait notre choix , elle observe la nape un peu remuer soupçonneuse puis me fixe .Je suis un peu inquiète...elle doit sans doute se douter de ceque je pensais faire avec mon pied qui n,a pas bouger d'un poil.

-Oh eum..je prendrais votre...saumon en salade..et umm un thé glacé comme breuvage..
Je sens ma peau devenir chaude quand l'homme me fixe un moment avant de lui répondre aussi à son tours.Une part de mon esprit est aux anges de l'avoir un peu troublé.
Lorsque je tente de retiré mon pied il glisse et semble frotté un peu trop une zone qui me gênerait à la mort , je suis pétrifier de honte...
-P-pardon...
Citoyen
avatar
Aventure : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Aoû - 17:42
Prenant également le menu pour en regarder ce qu’il avait à proposer, je la laisse le répondre, gardant quand même mon attention auditive sur elle.

-Hum? Oh oui merci, je dois avouer que pourtant je n’ai jamais vraiment fait de théâtre. C’est probablement plus de la chance que du talent, mais ça reste gentil de votre part.

Le menu était vraiment varié. Plusieurs étaient des poissons que j’avais déjà manger, mais quelque s’un que je n’avais jamais vue encore.

Ayant finalement fait mon choix, je dépose mon livret alors que je sens sa jambe s’installer sur la mienne. Beaucoup trop proche d’un point sensible à mon avis. Je la regarde mine de rien alors que la servante s’approche pour prendre commande. Tout se passa bien et je pris ma commande également, une soupe de crustacé accompagner par la prise mystère du jour. Peu importe ce que c’est, temps que c’est du poisson je suis sûr que ça va être délicieux, mais alors que la servante part pour faire préparer nos commandes. Le pied de la jeune dame se déplace et viens frotter une zone très sensible. Une zone qu’il est bien mieux d’éviter en situation général…

Surpris par cette action et cette sensation, je me lève légèrement de ma chaise. M’ayant retenue de me lever totalement. Je tousse légèrement pour cacher mes joues rouges et prend place de nouveau sur ma chaise.

-Oh.. ce ce n’est pas grave.. Vous n’avez pas fait exprès après tout et puis, il n’a pas mort d’homme hé hé

Pour m’aider à contrôler ma gêne et tenter de cacher cette légère bosse qui pousse sous la table je tourne mon regarde vers le lac calme qui reflète du soleil entrain de ce coucher. Une légère scène romantique.

-Je suis désoler de pas avoir vue ce que vous êtes, sa avait l’air important pour vous. Je ne vous ai pas mentis, je n’ai jamais vue une créature qui pouvait avoir la forme d’une humaine et d’une sirène, mais je dois avouer n’avoir jamais vue une sirène hors de l’eau… Souvent, il se sauve lorsque j’approche. Quelque s’une mon attaquer également, mais en général, elles sont discrètes et réserver en plus d’être très rare.

Je me lève pour aller m’appuyer contre la rambarde qui nous séparait de l’étendu d’eau près de nous. Regardant l’horizon.

-Mais je me demande ce que vous faites sur la terre ferme d’ailleurs. Pourquoi tu n’es pas avec ton peuple dans la mer ? La terre ferme n’est pas faite pour des créatures comme nous. Nous sommes faits pour aller dans l’eau. Nous sommes faites pour nager libre dans l’eau pas de rester prisonnier ici sur nos deux jambes. Alors, je me demande. Pourquoi êtes-vous ici sur la terre ferme et pas dans l’eau avec les vôtres ?

Alors que j’attends sa réponse, je me retourne pour m’appuyer contre la rambarde et la regarder. Attendant sa réponse, les bras croisé.
Citoyen
avatar
Aventure : 13

Feuille de personnage
Puissance: -
Pouvoir: -
Race: Homme-Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Sep - 20:34
La panique m'avait quitter agréablement   lorsque mon faux mari   me pardonna ma maladresse des plus troublante et marquante, je ne comprenais pas vraiment la raison qui m'avais pousser à faire cela sans doute pour le taquiné est nous rapprocher un peu plus.J'avais vraiment échouer si c'était là mon but car son regard ne me fixait plus   son attention allant vers un lac .

Le regard de la jeune fille fixait alors le même emplacement qu'il semblait fixé , la scène en elle même était des plus émouvante toutes personnes amoureuses auraient su apprécier la vu ce dit elle en baissant le regard sur la nappe.La jeune fille voulut croire qu'elle reviendrait dans ce restaurant réellement en marier un jour , cette pensée lui rendu aussitôt le sourire .
Reprenant ses esprits la jeune fille comprit que la conversation prenait un tout autres sens qui cette fois lui tenait à coeur .

Son origine qui lui avait  fait vivre de dures moments dans son enfance , les bains ...les jours de pluie elle avait cru en une malédiction  , s'isolant des autres pour leurs protections.

Abby écoutât toute sa phrase un peu distraite avant de boire une gorgée de son verre d'eau en prenant soin de ne pas entré en contact directe avec le liquide qui lui avait jours semblé si maléfique .

-J'espérais...qu'on me dirais ce que je suis  depuis bien longtemps, mais..plus les jours passent et plus je me dit que peut-être suis-je tout simplement unique dans ce monde ..personne ne veux croire qu'il est seul pour toujours..

Les larmes coulaient de mes yeux malgré mon sourire à la fin de ma phrase  , je ressentais la tristesse de mes paroles et combien j'avais souffert même avec un père aussi gentil et protecteur que le mien , je n'avais plus vraiment le  coeur de le regarder alors je cherchais comme une bouer quelque chose pour me changer les idées tant le sujet que nous avions me rendait émotive.

Je savais que sa voix reviendrais vers moi  pour me reposé des questions , il faut dire que je ne lui avait pas offert la réponse qu'il avait espéré sans doute...comment je pouvais savoir qu'est-ce que j'étais et pourquoi je ne pouvais pas juste être une sirène normal comme ceux de ses contes.Je décidais de sécher mes larmes de la manche de ma robe voyant que des curieux nous observaient un peu inquiet sans doute de voir si mon mari m'avait tromper ou un truc du genre tout aussi croustillant à apprendre.

- J'ai remarqué...toute ma vie que les gens n'étaient pas très habituer de voir une créature comme moi dans leurs villages , mais chaque fois que je demande des réponses à mon père  sur mon existence...il semble si triste  alors  si il y a des gens qui on besoin de moi sur terre...je serais affreuse de chercher sous la mer des gens qui m'ont surement oublier...


Ma voix était sincère , mais tremblante  en raison de l'émotion que je portais dans mon message , cependant je savais que je me mentais quelque part au fond de moi  une fine éclat de mon être voulait ne plus se soucis de ses problèmes et bondir dans l'eau pour ne plus en sortir , les sensations dans le lac avait éveillé un désir malsain en moi sans doute.
La serveuse revenu avec notre commande quand le silence s'installait entre nous deux , l'assiette semblait des plus appétissantes même si mon estomac était un peu retourné par l'émotion vécu .Avec du courage je l'observa en lui demandant calmement.

- Je me demande parfois ce que cela fait d'être libre comme vous ..aimez ce que vous voulez et sortir même si le mauvais temps vous bloque...
Citoyen
avatar
Aventure : 13
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Calimshans :: Crevasse verdoyante-