La curiosité est un vilain défaut [Pv Asrael Madregal]

 :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Calimshans :: Cité des Calimshans :: Le quartier marchand Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 7 Juil - 19:10
Un vol de trop
«   Asrael  &   Ozorä   »


Mains dans les poches, avançant dans la foule et me balançant légèrement sur mes jambes à chaque pas, je réfléchissais. J’avais beau me torturer l’esprit, je n’avais pas le choix… Je devais le faire.
Non pas par obligation, mais poussée par ma curiosité.
Un vieux grimoire cadenassé à la couverture cuivrée et légèrement dorée... Voilà ce que l’on m’avait demandé de récupérer. Un client régulier qui habituellement ne me demande pas plus que quelques informations, se met soudainement à me demander d’aller lui chercher un ouvrage douteux dont il ne souhaite pas me donner plus d’explications. La dernière fois que l’on s’est vu, il semblait ennuyé, il était inquiet. Il ne cessait de regarder autour de lui comme si quelqu’un ou quelque chose le traquait. J’aurais pu dire non. Il ne proposait ni de services équivalents, ni de gros payements… Pas même une piécette en guise de prime de risque.
Mais ce qui était certain, c’est que j’y allais plus pour découvrir le contenu du livre que pour la pauvre paye proposée… Et puis, c’est pas tous les jours qu’on entre dans la boutique d’un croque mort.

Capuche sur la tête, je continuais d’avancer , traversant les petites ruelles pour gagner du temps. C’est après quelques minutes de marche à travers le quartier marchand que j’arrivais à destination. A première vue, la boutique semblait fermée. Pas de lumière, pas un seul signe de vie derrière ces grandes vitrines ni même à l’étage du bâtiment. J’avançais devant la porte comme si de rien n’était, fixant la vieille serrure qui la maintenait fermée, Mais « fermé » ne fait pas parti de mon vocabulaire… Je sorti donc de ma manche une tige métallique, ouvrant ladite porte comme si j’en possédait les clefs. Une serrure lourde au déclic assez bruyant, tyipique des vieux modèles . Je l’entrouvris, juste de quoi me laisser entrer afin d’éviter de donner un coup dans la clochette qui était prête à annoncer mon arrivée.  J’enlevais ma capuche une fois à l’interieur, m’arrêtant un instant en prenant le temps de regarder autour de moi. Pas un bruit, le silence légèrement morbide régnait en maître en ces lieux… En même temps, il n’y avait pas grand monde pour l’interrompre dans son règne à part moi. C’est avec soins que je refermais la porte derrière moi à clef afin d’entendre le verrou si quelqu’un venait à entrer. C’est en revanche le loquet d’une fenêtre que je poussais : en cas de fuite précipitée, je n’avais plus qu’à pousser la fenêtre et prendre mes jambes à mon cou comme je sais si bien le faire. Maintenant que l’issue de secours était prête, je n’avais plus qu’a trouver ce que j’étais venue chercher.

Je regardais autour de moi, prenant un instant pour découvrir cet endroit ou je mettais les pieds pour la première fois. J’humais l’air, cette odeur de bois qui était agréable si le fait de savoir d’où il venait de vous dérangeait pas. Quelques cercueils étaient exposés, des plus simples au plus luxueux, il y en avait pour tous les goûts et pour toutes les tailles. J’en observais un de plus près, passant la tête au dessus de cette boite qui semblait faite de bois de chêne :

-Ouais… Faut juste pas être claustro’.

Fouillant le magasin du regard, j’examinais chaque recoins, me mettant à la place du propriétaire, ce que je ferais à sa place si je devais cacher des objets de valeur. Le propriétaire ? Parlons en. Pour être franche, j’ai toujours trouvé que c’était un curieux personnage. Il y a énormément de rumeurs à son sujet… Mais vous savez ce que j’en pense des rumeurs !
Asrael Madregal… Aussi longtemps que je me souvienne, je l’ai toujours vu ici. bien qu’il n’ai rien d’un natif de la région. J’ai grandi dans un quartier de l’autre côté de la ville, petite, je me souvenais le croiser les rares fois ou il sortait de sa boutique, lui et son allure de coton-tige qui lui allait étrangement comme un gant… et il faut dire qu’il n’a pas changé, sûrement parce que ce « truc » ne doit pas être humain. A la taverne, on racontait beaucoup de chose à son sujet les rares fois ou l’on parlait de lui .  Mais pour la plupart des gens, il est un homme plein de mystères avec très souvent un humour qui ne fait rire que lui.

Pendant ce temps là, j’avais beau chercher du regard, je ne voyais rien de bien suspect. Un magasin bien entretenu qui pourrait presque donner envie à certains de choisir leurs cercueils avant l’heure. Mais si cet homme était plein de mystère, c’est qu’il doit avoir ses raisons. Il est forcément malin, il a forcément des trucs à cacher… tout le monde a ses secrets.
Au fond de la pièce, dans un coin de mur, se trouvait une vieille horloge comtoise d’un très beau bois. Il n’est pas rare de voir ses horloges dont la porte  qui protège le mécanisme se verrouille avec une clef… Mais je vous l’ai dit : moi, « fermer » : connais pas !:

- Toutes serrures doivent être forcées ~

Je sortis une seconde fois la tige de métal avant de l’insérer  dans celle-ci, jusqu’à entendre un déclic. Je m’attendais à pas mal de choses : des babioles embarrassantes ou même le livre en question. Mais non, rien de tout ça… Bien mieux !
Un trou dans le mur, des escaliers en colimaçon qui descendaient à ce devait sûrement être une cave. Ni une ni deux,sans me poser de question, je prit une bougie qui traînait dans un coin du magasin et descendis les marches . Au bout, une pièce assez impressionnante : des livres comme si il en pleuvait, des bocaux vides en pagaille , des animaux empaillés. J’étais un peu perdue…Je me trouvais désormais dans un véritable cabinet de curiosités. Où commencer à fouiller ? Que faire ? Si quelqu’un arrivai, j’avais peu de chance de l’entendre…
Je pris mon courage à deux mains et commençais à chercher dans les bibliothèques tout en remettant chaque objets à sa place… Je culpabilisais déjà de voler quelqu’un qui n’a jamais rien demandé, alors il était hors de questions que je mette son « cabinet »sans dessus dessous.
Soudain, un tout petit bruit se fit entendre à l’étage… La porte !
Prise d’un léger sursaut, ma main heurta une fioles qui trônait sur une étagère. J’avais l’impression de la voir tomber au ralentis, tendant la main pour essayer de la rattraper...raté.
Elle me glissa des doigts avant de s’éclater au sol, volant en éclats. Souffle coupé le temps d’un instant, mon regard se tourna en direction des escaliers avant de revenir sur la fiole. Je me sentais fatiguée, étourdie… Mes jambes ne supportaient plus le poids de mon corps qui était devenu bien trop lourd pour elles. Je m’appuyais sur un meuble, suffoquant, avant de tomber au sol en entraînant dans ma chute quelques ouvrages. Je perdais connaissance, le bruit se rapprochait, je n’avais plus de force pour tousser ni même pour garder les yeux ouverts…


Citoyen
avatar
Aventure : 179
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Juil - 12:30

 
Une vermine ! Ah non ...

 
AVEC Asrael et Oz Raton laveur


 

Seul dans le noir, se cachait un grand et vieux rêveur. Monsieur avait eu
un "coup de barre" et s'était installé dans son "lit" de bois. Yeux lourdement fermé et Jenhy gardienne du magasin. Plus rien ne pouvais le déranger. Un petit ronflement ou deux sortaient de sa gorge. Des gémissements de temps en temps. Le tout dans un silence exquis. Dormir dans sa cave loin de la foule qui remplissait les ruines. Pas de meilleurs endroit pour faire la sieste.. Ou plutôt on était bien chez soi.

Dommage pour Asrael qu'un intrus s'était introduis. Que faisait Jenhy ? Sortie, pour aller s'acheter des bonbons. Bien sûrs l'ange lui avait préalablement donné son autorisation et qu'elle pouvait s'acheter ce qu'elle voulait.

Avec le sourire il donna quelques pièces avant de lui chuchoter "Si tu as envie de quelque chose va dans la boutique à deux pas d'ici et ferme bien la porte en sortant". La petite fille hocha la tête et le croc-mort s'enfonça dans l'ombre du passage secret. Regardant les passants défiler devant la boutique, elle fut littéralement étalée sur le comptoir, la tête reposant sur son bras droit main collé à sa joue et la bave qui s'en découla presque... Une vraie mort vivante ! L'ennui de l'attente et du manque de client lui pesa grandement... Donc, après un peu de patience, elle partit en fermant la boutique le sourire aux lèvres.

Cependant la "vieille" fermeture n'avait visiblement pas contenu notre voleuse, qui avec un peu de respect envers la maison, n'avait rien cassé derrière elle et heureusement. Se faufilant ensuite dans la cave, elle vit rapidement que ce n'était pas quelque chose qu'elle pouvait comprendre ou appréhender... Parce qu'elle ne le voyait pas du tout en faite.... Les multiples bocaux qui pour elle mais en étaient vides, mais qui en réalité étaient remplis d'âmes en tous genres et de toutes les couleurs... Bon fallait avoué qu'Asrael n'avait pas vraiment fait le ménage et beaucoup d'affaires étaient regroupées à l'entrée ce qui cachait la grande majorité avec la pénombre les preuves les plus accablantes comme par exemple sa collection de crâne que se soit d'humain ou de démon.

S'était sans compter que Jenhy était de retour ! La petite savait se défendre puisque en tant que père (raté) l'ange lui avait enseigné à se battre ! Par contre, le résultat d'un combat serait au contraire très contrariant puisque la jeune fille ne savait que balancer des coups amples de partout comme si elle agitait ses bras dans tout les sens... Mais la chance était du bon côté. Jenhy voyant que la porte "secrète" était ouverte elle décida de descendre mais par inadvertance elle tomba en créant beaucoup de bruit...

Le bruit généré réveilla notre vieux dormeur avant l'heure. Baillant un coupla première pensée qui lui vint à l'esprit était : "jenhy était tombée dans les escaliers", car oui c'était un peu son quotidien. Elle tombant tout les matins car elle était un peu maladroite, la pauvre...

Asrael sortait de son cercueil et il vit un peu plus loin l'âme de l’intrus à terre. Une personne surement spécial puisque n'étant pas humain. Se grattant la tête avant de poser le premier pas, Asrael voulait mieux voir car l'âme ne bougeait pas. Il actionna un mécanisme du bâtiment ce qui activa une multitude de pierre extrêmement fluorescente avec un effet d'éclairage bleuté. On pouvait déjà mieux y voir comme ça ! Soudain le choc. Un flot inouï de rire lui fit se crouler par terre. Jenhy dans les escaliers vint ,sans encombre, voir ce qui se passait. Tout ce qu'elle y trouva était Asrael à terre en train de se tordre en deux et le corps d'une jeune fille tout aussi collé au sol... La petite regardait d'un air accusateur le vieille homme et croisa les bras comme si elle disait "Tu t'amuse sans moi ?" ou "Qu'as-tu fais encore ?!".

Après quelques minutes, l'ange s'était calmé et avait dégagé une table pour mettre le "truc". Ayant perdu quelque chose, Asrael aurait pu être en colère ou être triste, mais comme il venait de gagné deux choses intéressantes il était plutôt de bonne humeur. A la base cette table en métal était destiné à ses expériences sur les être vivants, mais n'étant pas vraiment éthique de faire quelqu'un dans la rue son cobaye, il avait plutôt opter pour utiliser les "rats" qui s'introduisaient chez lui ou qu'il capturait lors de ses voyages. Maintenant il avait un autre de ces "rats" sur la table.

La réalité était que la voleuse en faisant tomber l'un de ses "réceptacles" pour les âmes, elle avait libéré une âme qui en s'échappant l'avait expulser pour lui faire changer de corps... Ce qui s'était passé donc était que l'âme dans le bocal avait remplacé l'âme de la jeune fille et son âme à elle s'est retrouvé dans un autre corps. Asrael avait déjà vidé le corps du vampire et là une vieille phrase lui revînt en tête "les yeux rubis se vendent cher".

Après avoir rangé un peu tout était en ordre et en plus son invité commençait à se réveiller. Il se jeta sur un tabouret et observa l'animal qui était sur la table. Lorsqu'elle dit ses premiers mots, Asrael se remit à rire comme un fou. Puis il dit :

- C'est bien la première fois que je vois un Raton Laveur parler

Essuyant une larme, il souleva son manteau et sa mains alla chercher quelque chose dans l'une de ses poches. Un peu de recherche et il sortit une confiserie

- Une noisette ? Oh pardon, j'ai oublier votre sceau d'eau

Et il se remit à rire lâchant la pauvre noisette qui n'avait rien demandé. Trêve de plaisanterie, il souleva le rongeur avec ses deux mains pour voir comment il pouvait être léger puisqu'il était fait de paille. Regardant l'animal dans les yeux il lui dit

- Pardon de mon impolitesse, je suis Asrael et vous alors, que faites vous dans mon labo ? Sinon ça fait quoi de ne plus avoir d’entrailles ?

Il reposa ensuite l'animal sur la table et attrapa un de ses biscuits en forme d'os et l'enfourcha directement dans la bouche. L'envie de caresser l'animal était moindre comparer au corps sans vie qu'il avait obtenu. 20 minutes étaient déjà passés depuis que l'âme de la Dame en face de lui avait quittée son corps. N'utilisant plus sa capacité depuis belle lurette, il se souvint d'une chose.

- Fait attention petite, le nouveau corps dans lequel tu es, est fragile et si tu te blesse je ne pense pas que tu seras encore vivant.

Beaucoup de ses sujets étaient morts comme ça, le réceptacle qui se brise et tuant ainsi la personne qui s'était retrouvé dedans. Quelle tristesse réellement. Un service rendu pensait Asrael même si la mise en garde pourrait être prise pour une menace de mort.



 
(c) MEI

 

 
Grand Triarque
avatar
Aventure : 2
Localisation : Dans ma boutique

Feuille de personnage
Puissance: 2652
Pouvoir: Contrôle des âmes
Race: Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Juil - 18:57
Un vol de trop
«   Asrael  &   Ozorä   »


Des bruits de pas, un rire, une voix... J'avais beau entendre , je n'arrivais pas à me réveiller. Je me sentais drôlement étrange, comme si rien n'était plus comme avant, comme si j'étais vide. Pendant un instant, j'ai cru voir mon corps au sol... il ne manquait plus que de voir une lumière et j'allais direct en enfer. Mais non, visiblement,mon heure n'était pas venue... enfin pas dans l'immédiat.
Une voix se fit entendre. Une voix qui ne m'était pas inconnue sans m'être familière. Je me sentais secouée, comme assommée, j'avais la tête qui tournait, mais bizarrement je me sentais légère. Une silhouette qui me semblait bien grande se tenait à côté de moi. J'essayais de parler, mais rien a faire :

-C'est bien la première fois que je vois un Raton Laveur parler ! Une noisette ? Oh pardon, j'ai oublié votre sceau d'eau.

Pardon ? Alors là j'avais du mal à comprendre. Petit à petit je retrouvais mes esprit. Je me trouvais donc sur une table qui semblait elle aussi plus grande que tout à l'heure. La silhouette qui se dessinait de plis en plus s'arrêta de rire a sa propre blague pour se présenter:

-Pardon de mon impolitesse, je suis Asrael et vous alors, que faites vous dans mon labo ? Sinon ça fait quoi de ne plus avoir d’entrailles ?

Asra.... plus d'entr... Hein ? Dans ma tête qui semblait bien plus vide que d'habitude, les idées qui se bousculaient me firent réagir. Merde, j'étais prise au piège. Dans quelle merde je m'étais encore foutue ? Allez donc savoir...
Je balançais mon corps pour m'asseoir. Tout était plus grand, petit à petit je sentais mon corps engourdi se réveiller lui aussi, bien qu'un peu raide au départ:

- Je me sens....vide. Eh! Attendez deux petites minutes... j'ai un peu de mal à vous suivre là. Un raton- lav... Aïe !

Je venais de me faire mal toute seule... En voulant me gratter l'oeil avec ma main... ou plutôt : ma patte.
Ma patte ? Je fus prise d'un sursaut, soudainement plus réveillée qu'il y a cinq minutes. Je regardais mes mains qui étaient devenue des petites pattes velues d'un noir allant vers le gris. Je me levais sur mes pattes arrière, tournant sur moi même observant ce corps que j'avais vu en entrant ici: Le raton empaillé qui trônait plus haut sur l'étagère pleine de bocaux vides.

- Fais attention petite, le nouveau corps dans lequel tu es, est fragile et si tu te blesse je ne pense pas que tu seras encore vivant.

Je m'agitais, je regardai autour de moi, je me rappelais avoir perdu connaissance après avoir échappé un bocal qui s'était éclaté au sol. Je me tournais vers le croque mort qui semblait bien plus amusé que moi, agitant mes pattes comme si ça allait l'aider à comprendre:

- Ok d'accord... Il m'arrive quoi là ? C'était pas prévu ça ! Vous croiser non plus d’ailleurs... Raaaaaah! Attendez y'a un truc qui m'échappe... Si moi je suis dans le corps d'un raton... Où est mon corps ?

Je me déplaçais sur la table cherchant mon corps du regard: il était toujours au sol. Ce fut une drôle de sensation que de se voir sans miroir. Je descendis de ma table et sautilla vers mon corps. Le l'examinais un instant avant de me tourner vers le croque mort et son air amusé. J'échappais un petit soupire en me frottant l'arrière de ma tête qui était agréablement douce avant de me présenter à mon tour:

- Eh bien... Je suis Ozorä, et ce que vous voyez là: c'est mon corps. Navrée d'avoir cassé l'un de vos nombreux bocaux, mais j'aimerais bien retrouver mon corps.... si possible.

Il y eu un petit moment de silence. C'est vrai, je me suis introduise chez lui par curiosité et par ma faute je me retrouve dans cette situation, et je lui demande de me sortir de là... Il y avait peu de chance qu'il accepte. je reprenais un peu de mon sérieux, toujours en le fixant, bien que mon apparence m'hôte toute crédibilité:

- Si vous me rendez mon corps, je vous dis qui m'envoie et pourquoi...
Parole de raton!


Je levais la patte, peut être que la touche d'humour allait faire passer la pillule plus facilement. Soudain , je fus prise d'un sursaut. Mon corps d'origine se mis à bouger. D'un bond, je m'accrochais à Asrael. Comme il me l'a dit: mon corps actuel est fragile, et dieu sait ce que mon véritable corps était en train de faire et ce qu'il voulait nous faire:

- Euh...c'est normal ça ?

Citoyen
avatar
Aventure : 179
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Juil - 13:32

 
Une vermine ! Ah non ...

 
AVEC Asrael et Oz Raton laveur


 

Assis sur son tabouret, rigolant comme pas possible, se gaussant jusqu'à ne plus pouvoir... Voilà ce que faisait Asrael. La petite se nommait elle même Ozorä, mais vu l'état où elle était, RatOzi était mieux, mais le croc mort n'en fit pas le commentaire et resta avec un sourire mesquin. RatOzi se prenant presque elle même au le jeu, puisqu'elle appréhendait parfaitement la situation, commença à parler de la raison de sa venu et elle demanda en plus réparation, ce qui était très osé vu ce qu'elle avait fait, mais passons, le plus surprenant était lorsque qu'elle sursauta et que d'un bond se retrouva dans les bras du Croc-mort. La raison de cette surprise était son magnifique corps qui s'était réanimé !

- Déjà une heure ! Voila qui est surprenant

S'exclamait Asrael. Il se rapprocha du corps toujours en tenant RatOzi avec ses bras et d'une main il examina le corps animé qui avait le regard vide.

- Magnifique, vraiment magnifique ! *examine les dents* Regarde moi ces dents ! Tu es vraiment une ravissante vampire si je ne m'abuse. *Examine de plus près les yeux*Oh ho, tu me donnerait presque envie de fondre avec de si beau yeux... Tellement pures et innocentes...

Les affaires rappelaient cependant à Asrael, qu'il avait du pain sur la planche. Il se détourna donc et se reposa sur son tabouret. Prenant ensuite une autre boucher de ses biscuits en forme d'os, il déposa RatOzi sur la table et la regarda droit dans les yeux en se penchant pour se rapprocher d'elle et avoir malgré lui, une allure beaucoup plus imposante.

- Tu me demande donc, moi, une victime parmi tant d'autre, d'aider son ravisseur à retrouver son corps perdu accidentellement ? Et encore, maintenant tel que tu...
Vous êtes, je vous trouve extraordinairement... Épatants ou du moins j'ai un grand intérêt de vous avoir ainsi.


Asrael pouvait tirer un profit de tout ça, savoir qui veux jouer des tours et surtout avoir un RatOzi de compagnie ne serait pas plus mal, bien que, Jenhy serait peut-être jalouse... Mais passons.

- Bon déjà, commence par t’excuser se serait déjà la moindre des choses,
ensuite dit moi donc. Que me vaut cette petite visite ? He he, j'aime les visites surtout dans ma boutique comme c'est le cas maintenant, mais généralement c'est pour faire affaire, donc on va faire affaire.


Disait-il avec le même grand sourire qui lui pend au nez depuis le début. Prenant du recule, le vieillard écoutait ce que disait le rongeur, si elle avait quelque chose à dire bien sûr et il l'a mit en garde, tout aussi importante que son corps fragile d'animal empaillé

- Petite, je te préviens déjà, je n'aime pas les menteurs, je peux presque dire que je les déteste, c'est d'ailleurs pour ça que moi même ne ment pas, ou du moins j'essaye le moins possible... D'ailleurs c'est l'une de mes devises, mentir c'est pas bon pour les affaires que se soit pour le client ou pour moi...

Sur ce, il attrapa RatOzi et s'exclama

- Voyant voir ce que je peux faire pour ton corps...

Sauf qu'au moment de se retourner, le corps de la vampire s'était... Comme qui dirait "volatilisé". Asrael en restait sans voix. L'espace d'un instant tout se figea, mais il ne tarda pas a courir vers les escaliers tout en tenant RatOzi d'un bras et son haut de forme avec l'autre main.

Depuis la boutique, il faisait nuit et Jenhy était là, sur le comptoir, admirant la lune. Asrael rejoignit cette contemplation.

- La Lune est pleine aujourd'hui... C'est annonciateur de surprise tu sais ça ? Mais il est trop tard, j'ai déjà eu ma surprise d'aujourd'hui... Heh mais tu m'écoute ? *regarde la petite fille qui a une sucette collé à sa langue pendouillant dans le vide* ... Bon Sinon tu n'aurais pas vu une magnifique jeune fille sortir ?

Jenhy avec le visage figé, leva le bras pour pointer la sortie. Asrael sortit donc avec RatOzi. Le long de la ruelle on pouvait encore voir des lumières et l'animation nocturne Calims...*Mmm ils doivent bien s'amuser là bas* De l'autre côté pas un rat, mais mieux, un corps déambulant ! Normalement les "sans-âmes" recherchent les corps d'êtres vivant et venant juste de "naître" il doit surement chercher un être capable de bouger que se soit animal ou humain ! Bien qu'au bout d'un certain temps ce ne sera qu'aux humains qu'il cherchera à s'en prendre, mais passons...

Asrael regarda RatOzi

- On a retrouvé ton corps !
 



 

 
(c) MEI

 

 
Grand Triarque
avatar
Aventure : 2
Localisation : Dans ma boutique

Feuille de personnage
Puissance: 2652
Pouvoir: Contrôle des âmes
Race: Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Juil - 19:17
Un vol de trop
«   Asrael  &   Ozorä   »


Je le regardais examiner mon corps qui semblait vraiment l'intéresser, me lançant des fleurs. J'avais presque envie de répondre, mais je n'était pas certaine que l’intérêt que le coton tige portait à mon corps ne soit bon présage... 
Il prit l'un de ses biscuits pour chien avant de me fixer droit dans les yeux. Il n'avais pas tord, dans la situation actuelle: c'était lui la victime, pas moi. J'ai simplement été la cible d'une curiosité trop grande. De toute façon, j'y étais habituée, la plupart du temps c'est cette envie de savoir qui me fait sauter à pieds joins dans les emmerdes.
Il réclama des excuses, et il était en droit de les demander après tout. Mais il attira encore plus mon attention lorsqu'il prononça la phrase "Parler affaires". Mes petites oreilles se dressèrent sur ma tête:

-Petite, je te préviens déjà, je n'aime pas les menteurs, je peux presque dire que je les déteste, c'est d'ailleurs pour ça que moi même ne ment pas, ou du moins j'essaye le moins possible... D'ailleurs c'est l'une de mes devises, mentir c'est pas bon pour les affaires que se soit pour le client ou pour moi...

Au moins, on avait un bon point commun: on aimait pas les mensonges. J'allais presque lui répondre, mais telle une vraie pipelette,  il était difficile de l'arrêter une fois parti dans ses discours.
En même temps, je ne risquais pas de le décevoir sachant que je ne sais pas mentir. Mon regard me trahis, je panique et je joue avec mes doigts... on pourrait pas faire pire. C'est pour ça que je suis quelqu'un de franc, en même temps je n'ai pas trop le choix. Et puis comme il le dit si bien : Mentir, c'est pas bon pour les affaire... et vu mes activités peu voir pas légales, j'étais l'une des première touchée par cette vérité.
J'allais une seconde fois tenter de prendre la parole jusqu'à ce que celui-ci me prenne sous son bras pour retourner voir mon corps... qui... n'était plus là. Non. Volatilisé...
Un moment de réflexion se fit dans ma petite tête de carnivore dépourvu de neurones:

-Pardon de mon impolitesse, je suis Asrael et vous alors, que faites vous dans mon labo ? Sinon ça fait quoi de ne plus avoir d’entrailles ?

- Ah... Ah bah ça, ça craint...!

D'un seul coup, le croque mort se mit à courir, remontant à l'étage où son assistante rêvassait au comptoir. La jeune fille pointa la porte du doigt avec nonchalance pour montrer par où je... enfin non : mon corps s'était enfuit. Par la porte bien évidement.
Toujours portée comme un vulgaire sac par le croque mort, nous nous mettions à la recherche de mon corps en cavale, dans les rues de la citée Calimshan qui à cette heure, commençait à être animée.
La nuit tombait petit à petit et les festivités commençaient. J'avais beau chercher du regard, je profitais de cet instant pour éclaircir un point:

- Si je suis venue dans votre boutique, c'est qu'une connaissance en avait bizarrement après un vieux grimoire dont il est persuadé que vous en êtes en possession !
Il m'a demandé de le récupéré mais j'ai trouvé ça louche. Alors je suis juste venue par curiosité,
sans forcément repartir avec le livre en question...


Ce qui était loin d'être faux... ce qui était même totalement vrai. Je n'étais pas venue dans l'intention de le voler, mais de nourrir ma curiosité et de savoir pourquoi le bouquin était-il convoité au point de ne rien dire à son sujet et d'envoyer quelqu'un d'autre le chercher si ce n'est pas par peur du propriétaire... c'était peut être juste ça en fait.
Soudain j'aperçue une silhouette qui m'était familière... vu que c'était moi. Enfin mon corps !


- On a retrouvé ton corps.

- Et je suppose qu'il ne va pas vouloir se rendre bien gentiment...

Mon corps s'était arrêter pour nous fixer un instant, le regard vide, un véritable zombie:

- C'est dingue j'ai exactement la même expression quand je viens de me lever !

Je tournais la tête vers le croque mort, pas sûre de savoir ce qu'il fallait faire:

- Euh...Comment on attire un corps en cavale ? Je demande parce que c'est vous l'expert...

Citoyen
avatar
Aventure : 179
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Aoû - 12:02

 
Une vermine ! Ah non ...

 
AVEC Asrael et Oz Raton laveur


 

Un petit regard vers la tendre jeune fille debout dans la pénombre. Le clair de lune la reflétait parfaitement bien. Serai-ce donc le charme naturel des vampires ? Des yeux luisants d'un éclat pourpre éblouissant ! Le comble de la beauté... Dommage que ça doit disparaître dans un certain sens ... Un petit soupir et Asrael regarda RatOz. Mais ne se sentant pas assez proche il se rapprocha pour se baisser à son niveau

- Je vais t'expliquer un truc. Ce que tu vois là bas c'est un corps sans âme et qui cherche à un trouver un autre ! Pointe du doigt le corps C'est ce qui arrive lorsque leurs âme est extraite d'une façon particulière... Mais je passe les détail. Comme tu peut le voir et peut être avoir compris, après une heure sans rien, le corps se lève seul et se met à chercher. Dessine avec un bâton, sortie d'on ne sait où, des images pour illustrer ses propos Venant juste de naître, le corps est dans une phase jeune où il ne fait que se déplacer dans le vide et dans des directions aléatoire. Normalement le but premier de ces corps est remplir à nouveau ce qui leurs manquent c'est à dire une âme ! Mais ne sachant pas trop comment faire ils utilisent leurs dents... Lâche un petit rireHeh, comme des petits bambins qui cherchent à manger...

Après ils ne se sont jamais prit à moi je ne sais pas pourquoi... Un mystère parmi d'autre.
Penses-tu qu'ils reconnaissent leurs parents ?


En prenant une courte pause Asrael regarda le corps de la jeune fille qui commença à bouger. Elle prenait le chemin pour sortir de la ville ! Cependant au début le corps ambulant marchait, puis petit à petit se mit à courir. Le croc-mort n'aimant pas qu'on mette fin à ses explications comme ça il décida d'attraper RatOz et de poursuivre en suivant le corps

- Maintenant viens la deuxième phase où lorsqu'il repère une proie, il se met à sa poursuite ! Mais pour l'instant son niveau de repérage reste basé sur la vision, mais une vision puissante à ce que je vois...Je me demande bien ce qui l'attire car je n’aperçois rien à l'horizon... Mais sinon que comptes-tu m'offrir pour t’excuser et pour récupérer ton corps ?

Tendance à beaucoup changer de sujet ? à raconter sa vie ? C'est comme ça et rien ne pourrait y changer... Continuant de suivre le corps Asrael écoutait ce que disait RatOz. Il s'imaginait déjà se qu'il pouvait demander en compensation bien qu'il allait d’abord écouter les propositions du raton laveur empaillé. Cependant la liste des choses possibles s'étalaient.* Plus d'or ? non. Un voleur de plus ? non. Une femme ? N'en parlons pas. Une ... * Un souvenir lui revînt à l'esprit. Il exclama donc

- Maintenant que j'y pense, une chose intéressante m'est revenu à l'esprit, ce bouquin que tu voulais me prendre, je crois me souvenir qu'il appartenait à un ancien chef Zhentarim.. Oui et il contiens des recueilles de sa mémoires de son ancienne vie avant qu'il ne devienne chef...

Encore des informations qui pouvaient être considéré comme révélé bêtement, mais d'un autre point de vue qui pouvait faire pression sur notre voleuse. Mais peut importe, il reprit

- Fait attention, à part ce livre et le territoire qu'il a laissé, il ne reste plus rien de lui puisqu'ayant disparut un moment... En plus il ne contient rien qu'une petite comme toi puisse vouloir....A une idée qui lui vient sur le coup Quoi que si je réinterprétais ce qu'il y a écrit je pourrais en faire un super livre d'aventure !

Ce que le livre contenait était comme l'avait dit Asrael, des histoires d'un ancien chef Zhentarim, mais c'était plus que ça, car c'était le recueil d'un dragon ! Enfin un ancien puisqu'ayant disparut. Le journal a été retrouvé quelque part, tachée de sang, au pied d'une énorme pierre gravé avec une écriture non traduite.

S'arrêtant pour reprendre un peu sa respiration, Asrael n'était un tout petit peu essoufflé, la paresse n'avait pas épargner notre ancien exterminateur ! Prenant une grande inspiration il dit quelque mot

Whouuu , ton corps à beaucoup d'endurance... Mais étant une vampire es-tu une morte-vivante comme dans livres d'horreur ?

Asrael Ricanait à l'idée d'une morte-morte-vivante. Cependant à peine la courte pause était faite, le corps se mit à augmenter sa vitesse ou à faire des sortes de bond ce qui donnait résultait par une vitesse augmenter. Ce qui prit au dépourvu notre vieille ange qui pouffa

- En voila un sacrée gain de vitesse ! La troisième est venu plus tôt que prévu, mais je ne m'attendais pas à ce que tu puisse faire ça.

Se dépêchant d'attraper RatOz d'un bras et l'a tenant fermement. D'un coup il se mit à courir avec lui aussi une vitesse tout aussi... Surprenante. L'ange savait qu'il n'allait pas pouvoir la rattraper sauf s'il révélait ce qu'il cache depuis trèèèèèèès longtemps, mais cela ne valait pas la peine. Juste suivre le corps malgré la distance qui les séparait à l'heure actuelle était plus que suffisant et pas besoin de courir plus vite encore.

- Alors, gamine, tu dois savoir Inspire que lors de la troisième phase, le corps sans vie s'il possède de quelconque capacité il les utilisent et inspire Comme tu peux le voir maintenant,
tu es en train de faire quelque chose qui te permet d'aller beaucoup plus vite !


Puis Asrael s’arrêta de parler, il venait de repérer la proie tant recherché par le corps... Un lièvre des dunes ! A partir de là plus besoin de courir aussi vite et il lâcha RatOz pour se poser à terre

Rhaaaa ! J'me fais vieux juste pour ce genre de petite broutille !

Le tout dans un petit cris de lamentation dans le désert extrêmement fraîche du territoire Calim. On pouvait voir le clair de lune éclairer le corps à la poursuite du pauvre lièvre qui ne faisait que tourner en autour de nos deux protagonistes. Ce petit animal n'en avait plus pour très longtemps et c'était une occasion de plus pour qu'Asrael écoute entièrement les proposition du RatOz.





 
(c) MEI

 

 
Grand Triarque
avatar
Aventure : 2
Localisation : Dans ma boutique

Feuille de personnage
Puissance: 2652
Pouvoir: Contrôle des âmes
Race: Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 23:45
Un vol de trop
«   Asrael  &   Ozorä   »


J'avais faim... enfin: mon corps avait faim. Dans ma petite tête de carnivore empaillé je réfléchissais pendant que le coton tige dessinait sa petite histoire avec son bâton. Je l'écoutais d'une oreille, ce qui était bien suffisant. Je réfléchissait, son âme était peut être à l'intérieur de mon corps, mais ici, c'est moi qui connait mon corps mieux que personne... encore heureux !
Mon corps reste celui d'un vampire, peu importe l'âme qui y réside:

-Après ils ne se sont jamais prit à moi je ne sais pas pourquoi... Un mystère parmi d'autre.
Penses-tu qu'ils reconnaissent leurs parents ?


- Je sais pas mais visiblement l'autorité parentale semble pas fonctionner des masses

-- Maintenant viens la deuxième phase où lorsqu'il repère une proie, il se met à sa poursuite ! Mais pour l'instant son niveau de repérage reste basé sur la vision, mais une vision puissante à ce que je vois...Je me demande bien ce qui l'attire car je n’aperçois rien à l'horizon... Mais sinon que comptes-tu m'offrir pour t’excuser et pour récupérer ton corps ?

- Des i...WOAH !!
D'un seul coup, le croque mort se mit à courir encore une fois, m'embarquant avec lui, ne me laissant pas le temps de répondre. Il était affreusement bavard, moi qui habituellement aime les gans bavard, j'étais bien d'accord pour dire que c'était pas vraiment l'heure de papoter. Et puis lui offrir quoi ? Qu'est-ce qui peut intéresser un croque mort qui aime les expériences bizarres à part mon corps ? Hors de questions, j'ai bien trop de choses à faire avant de quitter de monde... et surtout pas dans un corps empaillé aussi ridicule que celui là. Il en vint à évoquer le grimoire. Celui ci appartenait visiblement à l'ancien chef zentharims.. mais cela n'expliquait pas grand chose sur: Pourquoi mon "client" voulait absolument le bouquin, et pourquoi c'est le croque mort du coin qui en a la possession? Au diable le livre ! Pour le moment le plus important c'est ce sortir ce ce corps pour retrouver le mien. Mais la question était: que lui donner en échange ? Que lui proposer pour qu'il accepte de me rendre ma douce enveloppe charnelle qui, une fois enlevée me semblait aussi précieuse que ma fortune elle même.  Asrael reprit son souffle après sa course, ayant un peu de mal à suivre :

-Whouuu , ton corps à beaucoup d'endurance... Mais étant une vampire es-tu une morte-vivante comme dans livres d'horreur ?

- Que... Hein ?

- En voila un sacrée gain de vitesse ! La troisième est venu plus tôt que prévu, mais je ne m'attendais pas à ce que tu puisse faire ça.

- Bien entendu que je cours vite! Sinon je serais déjà en train de scier les barreaux de ma cellule pour me faire la belle !

Et j'en étais plutôt fier ! Ma chance, ma rapidité et mon agilité sont les seules choses qui peuvent compenser l'absence de pouvoirs offensifs. Je ne fuis pas par peur même si ça peut arriver, je fuis c'est le don qui m'a été donné. Et puis ça évite bien des emmerdes...
Quoi qu'il en soit je ne savais toujours pas quoi faire pour rentrer dans mon corps... L'attirer : oui , mais faut il encore que le croque mort accepte.

- Et si je vous donnais des sucettes pour Jenhy ?

Bah quoi ? ça pourrait très bien passer ! ça ferait plaisir à la jeune fille, et il était hors de question que je donne mon argent ou des infos gratuitement. Il semblait prendre soin de la jeune fille, alors pourquoi pas lui faire plaisir ?
Et puis je n'avais rien volé, et rien mis en bazar. J'étais serte, rentrée sans permission et j'avais cassé un bocal, mais je n'avais rien volé, et je ne serais surement pas repartis en emportant quelque chose derrière moi. Voler les gens honnêtes c'est pas mon truc. Moi je vise les bourgeois et les crapules.. En fait, tous ceux qui n'ont pas les mains si propre que ça. Je ne suis pas sans cœur, les gens qui gagnent leur vies honnêtement et qui ne sont pas ingrats, ça me ferait trop de peine pour les voler. Asrael ne semblait pas être un bourgeois méprisant ou un délinquant de bas étage. C'était un croque mort, avec un passé comme tout le monde... qui fait des expériences étranges, mais qui aime son commerce et son... assistante ?
J'aurais quoi... feuilleté le livre si j'avais lu la main dessus et je serais surement partie après ça. Je n'ai jamais dit à mon client que je lui raporterait le livre, je lui ai dit que je regarderait si Asrael est bien en possesion du livre. Pour lui, j'allais lui le ramener. Je ne mens pas, je joue avec les mot et je laisse croire aux gens ce qu'ils veulent bien croire.

On s'arrêta soudainement, mon corps venait de repèrer sa cible... Un lapin ? Pauvre bête... Elle était pas à au bon moment. :

- Je sais pas si vous avez besoin que mon corps se rapproche, mais je sais comment l'attirer. Dans la poche droite de la veste, il y a une petite gourde bien fermée. Elle... Contient du sang. Mon corps reste un corps de vampire, si on arrive à l'atteindre, on pourra l'attirer facilement sans avoir à égorger cette pauvre bête qui ne mérite pas de finir en civet cru.

Citoyen
avatar
Aventure : 179
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Aoû - 11:47

Une vermine ! Ah non ...

AVEC Asrael et Oz Raton laveur



Pendant qu'il était assis avec sa compère, bien installé, il regardait le corps courir sans peiner. Asrael profitait ainsi de sa pause et continuait de s'amuser avec sa camarade, qui elle, semblait un peu plus que sérieuse.

- Une gourde avec du sang ? Ha ! la rumeur serait vraie.... Buveuse de sang hi ! hi ! Mais si c'est dans ta veste cela reviendrait à lui courir après ! Ou penses-tu pouvoir le rattraper ? M’enfin attraper le lièvre est bien aussi…

Encore une impasse et Asrael en était bien las. Courir de partout, piquer des sprints, des enfants qui n’écoutaient pas… Pour une fois dans cette soirée il allait flemmarder et ne rien faire. Il s’allongeait donc au sol poussiéreux et déclara haut et fort

- Si tu veux y aller vas-y ! Moi je vais faire une petite pause…

Tout était dit ! Mais, pour ne pas traîner les choses et rester là à ne rien faire, Asrael réfléchissait à la proposition assez ridicule du RatOzi. Des bonbons ! Bonbons qui ne lui étaient même pas destinés. La petite Jenhy en avait de la chance pour recevoir toutes les récompenses. Mais ça ne lui suffisait pas. Il fallait plus pour compensation. Peut-être était-ce un moyen de juger le RatOzi de face au corps "assoiffé de sang" même si l'ange savait très bien que le sang n'allait pas faire bouger d'un cil le "mort-mort-vivant". Il l'avait pourtant expliquer. Ce qui attirait un corps n'était pas la chair d'un autre être vivant, mais bien son âme ! Donc même si elle ne le savait pas, elle risquait d'attirer la convoitise de son propre corps bien qu'elle sois faite de paille à présent.


- Si tu as besoin de moi, cris mon nom comme si t'as vie en dépendait et j’accourrai... Si je ne m'endors pas avant, cela va de sois heh..



(c) MEI

Grand Triarque
avatar
Aventure : 2
Localisation : Dans ma boutique

Feuille de personnage
Puissance: 2652
Pouvoir: Contrôle des âmes
Race: Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Calimshans :: Cité des Calimshans :: Le quartier marchand-