Le chant de la fleuriste qui sourit .

 :: Administration :: Les présentations :: Présentations validées :: Calimshan Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 26 Fév - 1:59
  • Bluefield
  • Abby
  • Inconnu
  • Féminin

▬ ft. ... de ...

Style de combat : Ne combat pas vraiment n'ayant en main qu'une serpe.
Taille :1m64
Croyances :Smalodqia
Corpulence : 55 kg
Cheveux : châtains clairs attachés en deux couettes tombantes par des rubans rouges
Yeux : Marrons tournants parfois à la couleur dorés.
Signe(s) distinctif(s) : Des écailles sur les jambes turquoises


Citation(s) : Celui qui déracine une fleur dérange une étoile !

  • Calimshan
  • Ohlinyte'Ness
  • Maîtrise de l'eau , elle contrôle l'eau , mais ne l'invoque pas.
  • Herboriste et fleuriste
Caractère

Elle est une jeunne femme  pleine de détermination dans les projets qu'elle décide de faire pour les autres ou même pour elle .Elle redoublera d'effort si un obstacle lui bloque le chemin , négligeant les besoins de bases s'il le faut pour atteindre cette réussite .

Il ne faut pas exagéré , certes Abby est ambitieuse dans les buts qu'elle se fixe et ne perdra pas un temps précieux quand on compte sur elle , mais ne se priverait pas non plus  de manger sachant son entourage reste observateur quand elle  devient trop impliqué dans quelque chose .

Un trait qu'on peu voir chez Abby  assez souvent c'est qu'elle est extrêmement  maladroite dans presque tout . Il lui arrive toujours des misères  dans des trucs simples de la vie, comme faire presque brûler la maison pour un pain , mais elle le prend toujours à la rigolade  . Elle abordera alors toujours le sourire aux lèvres pour ne jamais perdre confiance en sa force intérieur.

Abby est trop gentille , elle écoute  et fait semblant de  croire par politesse tout se que les gens lui racontent comme mésaventure dans leurs vies .Son père lui a toujours dit de respecté les gens même si parfois la marmite  est trop pleine , on pourrait donc dire qu'elle est en soit une bonne oreille pour qui veux bien lui dire des salades.

L'exception dans son sens de l'écoute  est lorsqu'une personne a besoin de se vidé le coeur , elle le consolera en lui donnant une tasse de thé et cherchant avec lui ou elle une manière de réglé le problème .

L'apprentissage est la source du plus grand pouvoir dans le monde , la jeune fille l'a bien comprit , car depuis sa plus tendre enfance notre mignonne Abby se lance dans des montagnes de livres qu'elle achètent chez les marchants de passages , aucun livres n'est trop gros ou inutile pour elle.La grande dévoreuse de livres si bien d'attaque peu finir une brique du manuscrit en moins de deux jours .

Ces dans les livres qu'elle a perfectionner sa connaissance dans certains de ses talents  comme la cuisine , le jardinage , la poterie et la confections de produits pour le corps(savon , parfum , etc).

Un trait qu'on pourrait moins voir chez elle  serait sans nul doute son côté  fleur fragile qui ne demande qu'a avoir son prince charmant la défendre .

Elle n'en reste pas moins une femme fièrement indépendante , mais si seulement un homme juste un ...lui déclarait des sentiments profonds  en faisant rougirent plus d'une femme.Elle rêve parfois de vivre un jour la vie amoureuse qu'elle ne semble pas vraiment entrevoir entre deux scéances de préparations de traitements.

Pour finir sur cette ravissante fleur qu'est Abby , je dirais donc simplement qu'il faut l'avoir en fasse pour vraiment sentir qu'elle est la pureté incarnée dans un monde si sombre.

Histoire

8 siècles après le règne de Thyomériph XII

Dans mes bras tremblants reposes ma précieuse petite Eurydice pleurant toute la tristesse de ce monde après m'avoir fait souffrir pendant plus de huit heures . La sage femme m'a dit en me remettant ma fille qu'elle lui ressemblait par son regard, le même regard enchanteur que celui qui m'avait promis son amour éternel dix mois plutôt devant l'entrée des jardins du temple dans notre ville natale.

Smalodqia , ma divine déesse , elle seule sait combien je donnerais pour l'entendre me sortir une blague ridicule dans un moment si touchant , j'aime croire qu'il aurait voulu la prendre et la montrer fièrement à tout notre peuple.

Ma belle Eurydice , un jour quand tu seras une belle jeune femme , je te raconterais les souvenirs que j'ai de cet homme que tu ne connaîtras jamais dans cette vie , je te dirais qu'il ne pensait qu'à ses deux trésors quand le champ de bataille encore l'appelait pour le bien de notre royaume rendu fragile avec les siècles sombres que nous traversons depuis le règne d'un dirigeant qui n'écoute plus la voix de la raison. Des hommes de notre peuple sont morts comme des pions pour une guerre construite de toutes pièces .

Les gens qui vivent sur la terre ne devrait pas nos ennemis , ils sont seulement aveugles devant nos océans remplient de leurs déchets.

Tu viens d'atteindre l'âge de la connaissance , ton regard cherche curieusement toutes choses qui te seraient inconnues dans le monastère qui nous a accueillie avec tant de bienveillance lorsqu'il a fait détruire des maisons pour notre protection. Un groupe de rebelles semble vouloir se former dans le nord de la barrière de corail . Je me demande si leur acte seront notre délivrance ou une raison de plus pour Thyomériph d'être en colère.

J'ai été nommé par les soeurs du monastère comme prêtresse en raison des quelques centaines années dans ces lieux et ma fois incomparable pour notre déesse. Je veille alors sur le bon fonctionnement du bâtiment pendant que tu t'amuses avec les autres enfants y vivant. Tu n'aimes pas que je te serre dans mes bras devant ton Théolomhe , alors je t'observe de loin dans les jardins .

''Smalodquia m'aimera-elle encore après ce que je vais lui faire...?''

Mon coeur de mère souffre horriblement en ce triste jours , tu dors encore dans ta chambre paisiblement avec la peluche de baleinos dans tes bras .

Un message inquiétant est venue gêner mon travail quand je consultais un document. Une guerre va avoir lieu bientôt , le peuple se révolte devant la négligeant et les meurtres gratuits. L'informateur demande que toutes les femmes viennent dans le camp des rebelles pour les soins et que les enfants en âge de tenir les armes soient de leurs rangs. Je te sais rendu indépendante et fière des nôtres.. Tu serais la première à vouloir aller dans la gueule du requin. En soupirant je repose mon livre et m'élance vers un choix déchirant que seule une mère ferait .

Tu n'a rien ressentit quand avec un sort, j'ai scellé tes souvenirs dans le plus reculé coin de ton esprit. Tu dormais encore quand je te portais dans mes bras tremblant en étant les yeux baigné de larmes jusqu'à atteindre la surface . Je te repose doucement sur le rivage comme je l'aurais fait pour te border dans ton lit . Je profite du temps qu'il nous reste ensemble pour faire croire en un naufrage en plaçant les lieux , le coup fut dure quand ta queue remuant autrefois si gracieusement dans la mer devient une paire de jambes couvertes d'écailles.

Je pose un baisé sur ton front en murmurant un dernier ''Je t'aime Eurydice'' avant de rejoindre un rocher pour me cacher voulant veiller sur toi jusqu'à ta nouvelle vie que j'espère heureuse tout en ne voulant que te reprendre contre moi en veillant sur toi.

Le matin arrivât sur le peuple terrestre , un homme semble venir sur une route longeant la rive , je pose mon regard sur lui quand il t'approche , je suis prête à lui effacé la mémoire si je le juge malsain pour être ton père.

Contrairement à mes craintes , il te prend dans ses bras et te couvre d'une couverture qu'il prend de son chariot . Je chante en murmurant ma dernière prière vers lui qui deviendra ton protecteur. Adieu ma petite perle...

Plusieurs années passèrent depuis la venue de la fillette dans la vie d'Harold , un miracle qu'il n'aurait jamais cru possible , lui devenir père alors que son magasin lui prenait tout son temps et la formation de son apprenti Delsin . Sa route avait été le fruit du hasard le jour de leur rencontre , il l'avait pris dans ses bras et n'avait plus eu le cœur de la rendre à l'orphelinat y ayant passé toutes son enfance avec sa sœur Opaline. Sa petite Abby avait été une enfant silencieuse les premiers jours  ayant suivi son réveil .Il fallut attendre sagement qu'elle vient vers lui comme un animal blessé qui reprend goût dans la vie.

Il l'avait renommé Abby en voyant qu'elle ne se souvenait pas de son vrai nom ni même le fameux naufrage qui l'avait conduit vers lui . L'enfant avait fait fondre les cœurs  des gens qui venait dans le commerce , elle venait vers eux en souriant et parlant de tout se qu'elle avait en tête.Tous savaient son histoire de l'enfant sauvé des eaux après un naufrage, le reste fut que futilité.

La fillette rayonnait par sa beauté d'âme  dans la langue robe bleue ciel que sa tante lui avait fait , la longueur dissimulait les écailles visible sur les jambes .Abby avait longuement questionné son origine en voyant sa différence avec les autres enfants du village quand une queue apparaissait pour une unique goutte d'eau , mais n'avait eu que des sourires compatissant et des silences.Parfois il faut simplement accepté que les choses n'on pas toujours des réponses .

Son enfance avec les humains lui fit ressentir un sentiment de solitude , malgré tout l'amour qu'on lui donnait et les boulots dans les commerces qu'elle faisait .Elle cherchait sa place avec plus de déterminations et de courages qu'une personne de son âge .Les enfants ne voulaient pas jouer avec elle , car elle portait souvent des gants pour éviter les contacts avec l'eau et parlait naïvement de rêves sur la mer.

Même avec toute la douleur dans son coeur Abby restait certaines qu'un jour elle découvrirait qui elle était vraiment avant son amnésie.En attendent elle rendrait les gens qui l'aimaient fières d'elle .Vers l'âge de 15 ans , elle décida d'apprendre la profession de son père , un peu plus sérieusement que simplement planter une graine et  lui donner le nom de fleurs comme une enfant.Elle passât de longues heures dans les livres de plantes le soir sous les draps et lorsque le jour arrivait elle aidait les commerçants de la rue pour des petites aux grandes corvées.La délicate Abby devenue une femme des plus ravissante refoulant les larmes derrières sa bienveillance.

Un événement tragique arrivât dans sa vie l'année suivante , elle découvrit son pouvoir de l'eau dans un accident .La jeune fille nettoyait le sol de la boutique  en chantonnant joyeusement une mélodie entendu dans la rue , la veille, le seau remplit d'eau dans les mains d'un enfant  d'une cliente se renversa presque quand il trébucha , le liquide  ne toucha jamais vraiment le sol , car la demoiselle stoppa la chute avec sa paume grande ouverte vers eux.

Tout le village ne parlait que de cela les jours suivant , la commère ayant décidément  appréciée cette rumeur .Il fut décidé dans un conseil de famille  qu'elle ne devrait faire usage de son pouvoir sous aucun prétexte .Elle promit de ne plus le faire, malheureusement celui-ci était assez capricieux et lui attirât bien des ennuis.Des transformations surprises en allant vers les gouttes en lévitations quand elle marchait dans les rues.

''Je dois sans doute être maudite...tout le monde me regarde comme un montre..''

Les sorties dans le village fut lentement abandonné pour se concentré uniquement  sur son  apprentissage avec les plantes médicinales , son père veillait qu'elle ne se surmène pas  en l’obligeant à aller cuisiner avec sa tante dans l'appartement en haut du commerce.Elle découvrit qu'elle était une bonne cuisinière et appréciait les travaux avec la laine.

Les gens avaient tournés leurs ragots vers des nouveaux habitants alors la jeune Abby pouvait reprendre calmement les longues balades sur la plage sans être hué par les enfants .Un repas d'anniversaire eu lieu quand Abby atteignit ses 18 ans.Son père était devenu un peu plus vieux et pensait alors  lui remettre le commerce la sachant prête par sa motivation .Sa tante lui donna comme cadeau deux beaux rubans  rouges dans un emballage de tissus en toile , elle noua alors en deux couettes qui finirent par devenir sa marque de reconnaissance .

La jeune femme rêvait de trouver un homme qui prendrait soin d'elle et lui ferait de beaux enfants , mais la réalité était toutes autres choses , personne ne l'aimait vraiment , les filles du village avaient été courtisées quand pour sa part elle ne pensait qu'à travailler dans un peu tout les commerces .Elle soupira quand un couple entra dans la boutique demandant un bouquet de roses rouges .Ce jour là , elle faillit bien faire exploser les vases de fleurs de la boutique en relâchant la rage cumulé en elle depuis son enfance , heureusement pour les vases , elle avait servi les clients en souriant.

Un nouveau drame frappât sa vie rendu paisible , son père tombât gravement malade en revenant d'un voyage à l'étranger.Abby avec l'aide de sa tante l'avait veillé nuit et jour pendant plus de deux semaines , son état n'étant jamais vraiment stable.Il fallut l’intervention d'un médecin qui arrivât un peu en retard , sa tante avait bien cru ne jamais se contenir , le stress était palpable.Le résultat fut un crève cœur , son père n'était plus très jeune et sa santé le lâchait doucement .La fièvre du vieille homme fut néanmoins apaisée .

Tout le monde cru qu'il irait mieux quand il décida de reprendre le travail vers la fin de la même année ,Abby croyait vraiment  qu'il pourrait être comme avant , un père aimant et bosseur.Ce fut donc la déception quand l'année suivante soit 8 mois après le retour dans son jardin , il fit un arrêt cardiaque lui coûtant presque la vie.L'homme finit par être incapable de marcher sans l'aide d'une cane et du bras protecteur de sa petite soeur inquiète.Opaline quitta  son emploi dans la boutique de fleurs familiale pour prendre soin de lui , Abby préférait le reprendre en main comme il lui avait proposé à son 18 éme anniversaire .La jeune femme n'avait pas peur de prendre seule la charge d'un commerce sur ses jeunes épaules.

Elle redoublât d'efforts malgré le jugement des femmes du village , Cultivant le jardin avec soin pour alimenter son magasin .Rajoutant alors dans les services la préparation de produits médicales , tel que des onguents et tisane et bien d'autres préparations maisons .

Il fallut attendre environs deux ans pour refaire la réputation du commerce ayant perdu beaucoup de fidèles clients .Abby avait prit un apprenti sous son aile pour lui apprendre le métier entre deux occupations .La santé de son père ne changeât pas .Chaque matin il se posait dans sa chaise observant le jardin en floraison et quand le vent se levait il retournait dans l'appartement comme un fantôme errant .Abby refusait de le mettre dans une maison de repos  et ce malgré le mariage heureux de sa tante avec un forgeron .Le vieille homme vivait donc sous les soins de l'apprenti d'Abby entre deux leçons le temps qu'elle lui trouve une infirmière quand elle même n'aurait pas le temps .La femme engagée  était d'une bienveillance , elle demandait qu'un salaire minime en échange du logis et des repas.

La fleuriste  fut heureuse de savoir la maison rendu un peu plus active depuis la venue de cette femme qui lui facilitait la vie. Le calme après la tempête revenait lentement , Abby prévoyait  prendre sa vie de jeune femme en main , mais un  bout de noirceur restait encore dans son coeur. Elle sentait qu'elle ne serait heureuse qu'une fois que son passé ne lui serait plus un mystère.La recherche d'informations sur le naufrage datant de dix ans semblait être un point de départ parfait.La jeune fille espérait vraiment qu'une personne quelque part lui dirait tout sur cette nuit tragique.Dans sa quête vers son passé , elle y trouvera sans doute bien plus que des réponses...

  • Awanatu
  • Maude
  • 20 ans
Bblblblbb bbbblllhh
avatar
Aventure : 10
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Mar - 4:06
J'ai finis , certes ya sans doute des erreurs , mais j'en est marre de tout recorrigé 45 fois , je pense qu'elle est lisible c'est l'important.
avatar
Aventure : 10
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Mar - 15:28
Validation par Demi-Coeur
DEMI-COEUR


Oh le gros sushi :0
Encore une fois bienvenue parmi nous petit poisson o/
Après une bonne lecture de ta fiche, je pense qu'elle est valide, tu as donc déjà mon tampon, il ne t'en manquera plus qu'un pour être officiellement validée. Comme tu es une prêtresse de l'océan sans autre formation que l'autodidacte, je te juge apte à posséder 1 025 points de caractéristiques.


Tu trouveras la fiche personnelle pour répartir les points de caractéristiques de ton personnage ici : Clic. Aller ! Clic ! CLIQUES MOI DESSUS ! HAAAAAAAAAAN !
Pour les demandes de rp tout se passe ici, ou sur la cb et par MP : Aller, cliques, je sais que tu en as autant envie que moi ~
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Mar - 15:30
VALIDATION
par la force du fruit


Je te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum ! Félicitations ♥Un commerce de plus chez les calim: ça fait plaisir :D

Ton total de points est de 1 025!

Bref ! Tu peux donc à présent faire ta fiche technique en cliquant ici

Faire ta fiche de relation en cliquant ici

Et pour finir faire une demande de rp en cliquant ici

Au plaisir de passer dans ta boutique
(c) Belial Ramneister


avatar
Aventure : 250
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Administration :: Les présentations :: Présentations validées :: Calimshan-