Mer 4 Jan - 15:41
Azaë
ft. Shuten Douji

Nom :Azaë
Âge :???
Race :Homoncules
Clan : La Congrégation
Rang : Leader
Pouvoir :Elle peut rendre les ombres tangibles et modulables. Elle peut s’y déplacer et s’y cacher.  Plus l’environnement est sombre, plus son pouvoir est fort.
Pour se régénérer plus rapidement en cas de dépenses de magie trop fortes, celle ci reprend une apparence enfantine jusqu’à sa totale  récupération.
Caractère

    Malicieuse et taquine, ce sont les premières choses que l’on peut constater au premier regard. Azaë aime taquiner avec le sourire quand l’occasion s’y prête. Mais ne vous fiez pas à ses petites remarques parfois piquantes, elle est un Leader et ça, il ne faut pas l’oublier.
Fin stratège et femme réfléchie, elle ne fonce jamais tête baissée et prend le temps de réfléchir à la situation à laquelle elle est confrontée. Elle n’est pas du genre à hurler, d’ailleurs rares sont ceux qui ont le souvenir de l’avoir entendu crier. Cela ne veut pas dire qu’elle ne s’énerve jamais… Oh que non . Son truc à elle, ce sont les regards noirs, les regards qui vous glacent le sang. Le genre de regard qui calme à la seconde ou elle vous fixe car il en dit beaucoup sur elle.
    Dans le fond, Azaë et une créature pleine de remords qui essaye de combler la tristesse et la barbarie de ses actes passés derrière son masque de malice. C’est pour cette raison qu’elle est gentille, pas pour se faire pardonner, mais pour oublier. Elle est généreuse et juste avec ceux qui d’après elle le méritent. Elle estime que tout le monde fait des erreurs et que l’on a le droit à une seconde chance. La rancune n’est pas une priorité, elle préfère pardonner… une fois. Elle est protectrice avec ses membres et peut même se montrer « maman poule » avec les plus « frêles » d’entre eux. Parfois, les rôles s’inversent. Il lui arrive d’être enfantine, de faire quelques caprices surtout quand on lui demande de se rhabiller ou de fermer le drapé qui lui sert d'habit. Mais bon que voulez vous, personne n’est parfait, et sûrement pas elle.

Physique

    Un regard malicieux accompagné d’un sourire aux canines pointues et de longues cornes aux pointes rougeâtre. Contrairement à ce que son physique laisse à penser,  Azaë n’est pas un démon. Cette apparence, elle ne l’a pas toujours eu. Avant, elle ressemblait bien plus à un humain au regard vide et au visage figé.  Un ange artificiel dépourvu d’ailes blanches et d‘émotions.
C’est lorsque sa conscience s’est développée que les anomalies on fait surface. Petit à petit, son métabolisme à changé, des cornes ont poussées, sa peau est devenue plus pâle.
    A Azaë, on ne lui donne pas d’âge. A vrai dire, elle ne s’en souvient plus non plus.  Ne connaissant pas son année exacte de création, elle préfère prétendre à un âge indéterminé bien que tout laisse à penser qu'elle a beaucoup vécu. Il faut dire que son apparence à tendance à changer. Parfois plus adulte, parfois enfantine, le fait d’utiliser sa magie à forte dose l’oblige à modifier sa croissance pour récupérer plus rapidement.
    Elle est fine , d’une taille moyenne lorsqu'elle est en pleine forme. Des cheveux lisses d'un violet nuit ornés d'un bijou doré viennent se glisser entre ses cornes. Quant à son regard au prunelles violacées, il peut être aussi doux et chaleureux que froid et meurtrier.
Mais méfiez vous, elle a beau ne pas en imposer par son physique, elle n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds .
D’ailleurs, parlons en de ses pieds. Azaë traîne toujours pieds nus, jamais souvent bien vêtue. Quand elle ne sort pas, elle passe son temps en sous vêtement, ne supportant pas les vêtements trop serrés, plus libre dans ses mouvements parfois au grand désespoirs de ses membres de guilde. Mais en tant que Leader, elle a quand même un minimum de tenue. Un genre de Kimono assez court lui arrivant aux genoux et de longues manches qui glissent parfois de ses épaules l'habillent lors de ses sorties.
Alors prenez garde à la bête qui sommeille dans ce corps qui semble si frêle… on ne sait jamais ce qu’il pourrait vous arriver.


Histoire

    Une création, une abomination, une expérience, un miracle scientifique, un monstre ou tout simplement la vie… Peut importe les appellations que l’on nous donne, nous ne sommes que de simples pions, nous, les homoncules. Des créatures qui étaient au départ dépourvues de toutes émotions, de toute conscience, de toutes notions du bien et du mal. J’étais comme cela autrefois: Un vulgaire pantin crée par une communauté vivant leurs propre utopie qui deviendra bien plus tard ce qu'il est aujourd'hui: le purgatoire.  Je fus l'un des premiers test "aboutis" après une multitude d'échecs, ce qui fut sûrement la raison pour laquelle ils ont attendus avant de reprendre ce genre d'activité, le temps d'avoir les connaissances et les moyens de créer ce qu'ils appellent aujourd'hui les "Angelus," ou les "Homoncules". C'est à eux que je me suis identifiée, à l'époque de ma création, avant cette sois disant paix , je n'étais qu'un outil sans nom, un monstre.
    Une  vulgaire création, un numéro, un processus d’évolution  artificielle, voilà ce que vous êtes à la seconde même ou vous avez été pensé.  A quoi bon vous traiter comme un être humain ? Un outil reste un outil, peu importe son utilité. Et encore, faut il être assez performant pour les satisfaire et leur être utile. Leur satisfaction… voilà la seule chose qui nous tenaient en vie, nous, les anges artificiels, seulement capables d’obéir machinalement aux ordres sans se poser la moindre question .
    Mais voilà, croire en leurs idéaux ne leur suffisaient pas,  venant à se servir de la science et de la magie pour s’approprier ce que les dieux on créer : la vie. Ils ont voulus enfreindre les règles pour devenir plus fort, éradiquer ce « mal » monté de toutes pièces, ce mal qu’il vous forcent à croire dur comme fer . Mais cela à un prix… et il faut le payer.
    J’en viens à mon histoire,l’histoire d’un pantin. Un pantin obéissant sagement, se laissant guider par le mouvement des ficelles qui dirigent ses articulations, suivant les ordres et les idées qui lui sont imposées.  Et puis le temps passe, le pantin grandi, se développe… et les erreurs lors de sa création aussi.  La marionnette réfléchit, la marionnette se questionne, la marionnette réalise… Mais ce n’était pas prévu. Une conscience se forme, se concrétise, sciant petit à petit les ficelle qui reliaient le pantin au marionnettiste. Il prend des initiatives, se remet en question… Cela aurait pu être une réussite, donner véritablement vie à une création qui pourrait détruire librement ce pour quoi nous luttons, ce pourquoi nous vivons. Au final, n'était-ce pas leur objectif ? Contrôler et manipuler la conscience d'un être artificiel ?  Mais il faut croire que ce n'était pas possible à cette époque… jusqu’à ce que l'ange devienne monstre, bien plus qu'il ne l'était et se retourne contre ses créateurs .
    Pendant tout ce temps, je n’ai fait que me débarrasser d’une menace fictive, éradiquer des gens bien plus humains que moi, plus humains qu’eux, peut être bien plus humains que la plupart des êtres vivants. Ses visages qui revenaient me hanter, ces visages crispés de douleurs, les corps jonchant le sol après le passage d’une ombre sans morale, sans jugement, sans émotions. Pas même les cris, ni les pleurs, ni les prières, ni les appels au secours ne m’avaient raisonnés jusque là.
    Et pourtant. Qu’ont-il fait de mal au final ? Vivre ? Ne sont ils pourtant pas comme le reste des être vivants ? Regardez moi, je suis un ange artificiel pourvu de cornes, un ange aux allures de démons. Un ange qui a bien plus de sang sur les mains que ces sois distantes abominations génétiques. Alors au final. Dites moi. Dites moi dans les yeux, une bonne fois pour toute : qui sont les véritables monstres dans cette histoire ?
    Je l’ai compris, tard, mais je l’ai compris. Ses émotions qui étaient nouvelles on subitement prit le dessus : le remord, l’incompréhension, la culpabilité, la rancune, la trahison,  le dégoût. La réalité m'avait littéralement explosée au visage. Ce jour là, je n’ai pas su me retenir, j’ai perdu le contrôle. Il n’y avait personne pour renouer les bouts de ficelles qui me collaient pour la dernière fois à la peau, ils n’ont pas su, ils n’ont pas pu . Pour la première fois, je tuais, détruisais, exterminant autre chose que des innocents. ce qui devint plus tard "purgatoire" avait officiellement perdu le contrôle de leur première création,  ils s’en souviendront.
    J’ai fuit, erré sans but à travers ce monde que je voyais pour la première fois de mes propres yeux et non des leurs. Ce monde qui ne semblait pas si hostile que les récits et les dires du  purgatoire laissaient croire. Je m’en voulais, je me trouvais stupide et monstrueuse.
Un long moment d’inactivité, de réflexion, de remise en question avant de prendre une décision : celle de ne pas se laisser abattre, de prendre un nouveau départ, de faire face à  ce qui me hante et me ronge. Devenir quelqu’un, devenir à nouveau forte.
    La paix, la guerre, la formation des clans.. je les ai vu, je les ai vécus. Malheureusement, le constat n’est pas brillant. Les injustices sont nombreuses, les massacres continuent, on se bat pour des bouts de terre et on extermine l’inconnu… Et ils osent appeler cela « paix ». D'abord les sang-mêlés, puis ensuite les démons... Et après ?
    Partir loin, recommencer une vie, en sauver… cet espoir devint un réel objectif. Créer un endroit de paix, donner une seconde chances à ceux qui le désirent, protéger ceux qui en ont besoin, valoriser ceux qui le méritent et vaincre ceux qui devraient l’être. Peu importes les races, le massacre doit cesser, et pour cela le purgatoire doit couler.

Qui mange des Captain Rondo derrière son écran ?

PUF : Moss
Prénom : Moss'Kito (Ou Mikrobe pour les intimes)
Âge : de la retraite (Non c'est une blague, Posez ce déambulateur !)
: Je sévis aussi sous le nom de "Oz' "


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan - 18:05
BADASS O_o
avatar
Aventure : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 3:10
Validation suprême
par moi même


Je m'autoproclame "Marabou" du forum !

Voilà.

Aller salut.


(c) Belial Ramneister


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 12:09
c'est que tu as gagné le concours du coupon clan ?
avatar
Aventure : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 15:29
Oui ! D'ailleurs si tu veux le rejoindre...
avatar
Aventure : 173
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 16:20
Ca dépend comment tu te présentes à Xelie et comment tu lui proposes ! (ça pourrait faire une idée de rp :3). Mais elle a des chances d'accepter, n'aimant ni les démoras/infernaux ni le purg.
avatar
Aventure : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Administration :: Les présentations :: Présentations validées :: Congregation-