Sympathie démoniaque ~[Galdan&Xelie]

 :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Rhûns Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 3 Déc - 12:34




Sympathie démoniaque


Feat Galdan



‘’Ca va faire un moment que j’me trimbale dans les plaines environnantes, jtrouve rien ni personne… Tiens ! c’est au moment où je dis ça que je me retrouve dans un village… on va dire que c’est le karma, bordel’’.

Xelie se tenait devant l’entrée d’un petit village de campagne. Rien à signaler appart qu’il semblait assez calme. Il n’y avait pas l’air d’avoir quoi que ce soit de… comment dire ? D’ange vengeur assoiffé de sang démoniaque ? Ca doit être ça ou. Finalement elle s’avança, peut être pourrait-elle enfin se reposer un peu et trouver de quoi se requinquer. Les répits se faisaient rares ces temps-ci et la démone comptait bien en profiter. Elle soupira en remarquant que les villageois alentour ne semblait pas la connaître, ça lui allait de toute façon, autant être une inconnue qu’une fugitive. L’ex-générale remarqua un bar qui semblait remplie de monde. Elle y entra tout ce qui a de plus normal et alla se poster à la banquette. Elle commanda une bière pour se détendre et sortie une cigarette qu’elle alluma aussitôt. Elle regarda autour, toujours méfiante de ce qui se tramait lorsqu’elle prenait 3 minute de temps libre. Pas grand-chose de suspect : Des hommes buvaient, des femmes discutaient. Appart peut être un grand homme ne armure un peu plus loin sur la banquette qu’elle remarqua à peine. Il semblait boire beaucoup mais n’avait pas l’air d’être spécialement agressif. Cet endroit semblait tranquille et sans danger. En tout cas après observation cela semblait être le cas. Le barman servit enfin la démone. Cette dernière souffla la fumée de sa cigarette.

-  Merci… Soupira-t-elle de fatigue.

Elle prit donc une gorgée de sa chope. Puis elle partit dans ses pensées. De toute façon c’était toujours les mêmes questions : ‘’Qu’est-ce que je vais foutre de ma putain de vie’’. Au fond elle savait que répondre à cette question ne lui avancerai à rien. Alors à quoi bon ? Son visage s’attrista un moment avant qu’elle le voie dans une fenêtre, ce qu’elle corrigea instantanément. Puis un second soupir sortit de sa bouche. Elle commença à faire tourner la bière dans sa chope comme une sorte de tic d’ennui.

Elle n'avait que ça à faire de toute façon.




© Kira 2016
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Déc - 14:04

ft.

Sympathie démoniaque
Depuis la fin de la guerre, le village où Galdan avait sauvé Elaine s'était bien repeuplé. Les villageois, d'abord effrayés par Galdan finirent par l'accepter jusqu'à lui ce qu'à ce qu'ils finissent par devenir l'un des leurs. Il passa alors avec le village un contrat qui stipulait qu'en échange de sa protection la taverne était à moitié prix pour Galdan.
Après son tour de garde habituel, il alla donc tranquillement récupérer son salaire. Lorsqu'il rentra il fut accueilli avec joie par l'aubergiste et prit comme à son habitude la totale.

C'est ainsi que Galdan commença à boire. En dégustant sa boisson, il pensa à la légende qu'involontairement il avait créée, celle du chevalier errant. En effet, en faisant le tour des campagnes pour frapper des brigands il avait créé un mythe. Celui d'un chevalier qui punissait les criminelles de la région.

Alors qu'il naviguait dans les méandres de sa pensée, Galdan fut interrompu par une odeur et pas n'importe laquelle, celle d'un démon. Observant les alentours, c'est là qu'il remarqua une jeune fille qui d'ailleurs faisait une drôle de tête.

C'est la seule personne que je ne connais pas dans cette auberge, ça ne peut être qu'elle. pensa Galdan.

Malheureusement Galdan fut interrompu dans ces penséesune seconde fois, cette fois par un homme ivre qui possédait une musculature avancée.

Cet homme s'approcha de la démone et lui balança

On boit ensemble poupée ?

Merde ! Faut que j'intervienne sinon elle va le tuer.

Se levant soudainement sur ces 2 mètre 50, il rejoignit l'ivrogne dragueur et lui dit

Voyons n'embêtez pas les jeunes demoiselles, vieillard.

Hein ! Qui tu traite de vieillard ?! Prend ça !  dit il en frappant Galdan au visage et en se brisant la main.

Ouch ! T'es fait en quoi connard ?

En acier ça se voit pas ? répondit Galdan en donnant un coup juste assez fort pour envoyer l'ivrogne au mur et l'assommer dans l'indifférence totale des clients.

Puis en s'asseyant à la table de la démone il continua

Voilà qui est réglé, je sais ce que tu vas dire, tu aurais pu t'en occuper toute seule et je te crois car je voulais juste t'empêcher de le tuer. Car à l'odeur je sais que tu es une démone. C'est si rare de rencontrer quelqu'un de sa race ici... Entre démons faisons connaissance. Quel est ton nom ?

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Déc - 19:34




Sympathie Démoniaque


Feat Galdan


Xelie revint à la réalité qu’un homme ivre l’aborda.

- On boit ensemble poupée ?

Xelie soupira -soufflant sa fumée au passage-, Elle pencha sa chope de bière et observa l’homme à l’aide du reflet de celui-ci. Il semblait musclé, et son sourire prouvait son ivresse. Une ombre apparue soudainement derrière lui, c’était un homme dans une armure plutôt… gigantesque, plus de deux mètres en tout cas.

- Voyons n’embêtez pas les jeunes demoiselles, vieillard
- Hein ?! Qui tu traites de vieillard ?! prend ça ! Dit-il en frappant l’armure.

Sans grand succès celui-ci se brisa le poignet. La démone soupira une nouvelle fois et remit sa cigarette en bouche. Faut dire qu’elle avait autre chose à faire que de se battre dans un bar. C’était ennuyant répétitif et sans intérêt, enfin il n’y avait pas grand qui portait de l’intérêt chez Xelie.


- Ouch ! T’es fait en quoi connard ?
- En acier ça se voit pas ?

Il frappa assez fort pour faire valdinguer l’autre contre le mur, il finit assommé malgré tous les clients n’avait pas l’air d’en avoir plus quelque chose à faire. Ils devaient être habitués.  L’armure lourde vint s’asseoir à côté de l’ex-générale.

- Voilà qui est réglé, je sais ce que tu vas dire, tu aurais pu t’en occuper toute seule et je te crois car je voulais juste t’empêcher de le tuer. Car à l’odeur je sais que tu es une démone. C’est si rare de rencontrer quelqu’un de sa race ici… Entre démons faisons connaissances. Quel est ton nom ?

Xelie ne lui adressa aucun regard, elle ne pivota même pas la tête vers lui. Néanmoins elle ne put s’empêcher un petit sourire.

- Je pue autant que ça ? dit-elle ricanant. Elle souffla la fumée de sa cigarette, Je m’appelle Xelie Azame, j’ai 350 ballets et pas mal de sang sur les mains, Elle soupira, Décidemment, entre le purgatoire, les imbéciles ivrognes, les chasseurs de prime – ou de démon- et les armures de deux mètres cinquante je ne peux pas être tranquille ? Elle soupira encore une fois, Je me souviens pas d’une armure ambulante dans mes légions, t’es qui ?

Certes Xelie semblait peut commode mais elle était comme ça, elle ne se voulait pas méchante mais l’effort constant dans sa vie avait fait d’elle quelqu’un de peu social et aimable. Ecoutant la réponse du dernier elle tourna enfin son regard vers l’armure parlante. Tout en posant sa tête sur sa main gauche elle écrasa sa cigarette contre le cendrier qui était poster à côté d’elle.  

- Enfin bref, je préfère ça que ces imbéciles d’anges, dit-elle en buvant une gorgée.

Puis elle se retourna, posant ses coudes sur la table et s’adossant contre le bord de cette dernière.



© Kira 2016
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Déc - 11:56

ft.

Sympathie démoniaque


Alors que Galdan s’asseyait  la table de Xelie, elle lui répondit d’un ton narquois.

Je pue autant que ça ?  Puis fumant un bon coup elle continua
Je m’appelle Xelie Azame, j’ai 350 ballets et pas mal de sang sur les mains.

En l’entendant parler et grâce à l’intonation qu’elle prenait, Galdan compris rapidement qu’il s’agissait d’une vétérante des combats, elle devait en effet posséder une grande expérience dans ces derniers.
Cette dernière ne lui laissant pas le temps de continuer à voguer dans ces pensées continua

Décidemment, entre le purgatoire, les imbéciles ivrognes, les chasseurs de prime – ou de démon- et les armures de deux mètres cinquante je ne peux pas être tranquille ?
Cette phrase vexa Galdan, il était venu vers elle pour symphatiser et c'est comme cela qu'elle lui parlait.

Écoutez madame… enfin madame ou monsieur parce que la seule chose qui prouve que vous êtes une femme c’est vos cheveux. Vous devriez arrêter d’afficher cet air de supériorité sur votre visage, oui car pour répondre à votre question, en effet vous puez et même très fort car je peux voir que d'après la crasse collée sur vos habits, vous êtes une voyageuse et je doute sincèrement que les voyageuses prennent souvent le temps de se laver tous les jours et sans prendre en compte le fait que vous puez le tabac. Donc je vous conseille d’acheter de nouveaux habits car les vôtres sont indignes d’être vu et je vous conseille de prendre un bon bain (avec du Galdouche) pour vous décaper.

Ça c’est ce que Galdan aurait dit en temps normal mais désireux de ne pas faire dégénéré la situation tous de suite ,il ferma son clapet et répondit simplement

Haha très drôle

Voyant que Galdan ne bougeait toujours pas de la table, elle continua encore une fois.

Je me souviens pas d’une armure ambulante dans mes légions, t’es qui ?

Voyant que c’était enfin à son tour de l’ouvrir Galdan se présenta

Oh je suis un démon qui a participé à la guerre contre Elwynn, mais à l’époque j’étais encore jeune et pas très gradé. C’est d’ailleurs pendant cette guerre que j’ai commencé à me faire un nom. Puis après l’humiliation qu’a subie Hadès je suis rentré dans le clan de la rébellion qui s’appelle désormais Démora et je suis désormais l’un des généraux infernaux de ce clan.
Mais dit moi, Xelie Azame… ce nom me dit quelque chose, tu ne serais pas le haut gradé qui a réussi à se paumer dans Elwynn ?



Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 12:33




Sympathie Démoniaque


Feat Galdouche


- Aha très drôle, répondit-il aux plaintes de Xelie.

Xelie avait du mal à analyser la personne avec qui il parlait. Forcément, en portant une armure c’était tout de suite plus compliquer de connaître l’expression du visage de la personne ici présente. Mais il se présenta enfin.

- Oh je suis un démon qui a participé à la guerre contre Elwynn, mais à l’époque j’étais encore jeune et pas très gradé. C’est d’ailleurs pendant cette guerre que j’ai commencé à me faire un nom. Puis après l’humiliation qu’a subie Hadès je suis rentré dans le clan de la rébellion qui s’appelle désormais Démora et je suis désormais l’un des généraux infernaux de ce clan. Mais dit moi, Xelie Azame… Ce nom me dit quelque chose, tu ne serais pas le haut gradé qui a réussi à se paumer dans Elwynn ?

[HRP: Jte met en orange aussi du coup, parce que la couleur d'avant elle pue]

Démora ? Il n’y avait pourtant pas beaucoup de cadavre aux alentours pour un général d’un clan qui veut à nouveau la guerre contre Elwynn. Le mot ‘’Paumer’’ avait tiquer Xelie, Faut dire que quand elle croisait des personnalités fortes de la guerre on lui sortait souvent ce genre de chose. Elle était bien paumée, mais c’était volontaire disons.

- Paumée ? Ha ! C’est bien le mot ouais… J’ai fait partie de ce qu’on appelait autrefois ‘’Les princes des enfers’’, on était au nombre de trois. Moi je dirigeais l’une des légions d’anéantissement le but étant de faire pression sur la croisade en détruisant et massacrant les villes et villages qu’on croisait. Bref une belle vie de sacrée merde.

La fugitive ‘’paumée’’ reprit une gorgée de sa chope, la finissant simplement. Puis elle la posa tranquillement sur la table tout en se retournant vers le bar.
Elle reconnaissait que voir un Démora ici n’était pas spécialement habituel. Faut dire qu’elle ne s’attendait pas à ce que les gens l’accueil comme ça. Soit les gens ici ne le connaissaient pas, soit il utilisait le control mental. Mais là encore Xelie n’y voyait pas vraiment l’utilité, en vue de la politique qu’abordait les démons Pro-Démora, il aurait mieux fait de les tuer…

- Je te trouve bien pacifiste pour un Démora, même l’imbécile de toute à l’heure tu l’as pas tué. D’ailleurs je te trouve carrément trop gentil pour la traitresse que je suis, et tu ne montres aucune agressivité… Les Démoras auraient-ils soudainement changés ?

Xelie souriait, elle aimait les personnes particulières, celles qui sortaient du lot. Elle se souvenait d’un ange comme ça, mais à cette époque elle n’était pas du tout la même. Et elle préférait la nier… cette époque.

‘’J’avoue qu’il était bien intriguant, ce Galdan…’’


© Myr 2015
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 1:40

ft.

Sympathie démoniaque
Galdan regarda Xelie l’observer de manière perplexe

Hahaha elle doit avoir bien du mal parce que j’avoue que je suis bizarre pensait-il

Puis Xelie reprit la parole

Paumée ? Ha ! C’est bien le mot ouais… J’ai fait partie de ce qu’on appelait autrefois ‘’Les princes des enfers’’, on était au nombre de trois. Moi je dirigeais l’une des légions d’anéantissement le but étant de faire pression sur la croisade en détruisant et massacrant les villes et villages qu’on croisait. Bref une belle vie de sacrée merde.

Regardant alors le plafond moisi de la taverne, Galdan sans réfléchir répliqua

Tu faisais partie des princes des enfers ? Attend, mais oui ! Je me souviens de toi parce que je me rappelle que grâce à toi, on a écrit un livre de blague sur les roux avec des potes grâce à toi et c’était fichtrement drôle donc si tu veux une blague sur les roux, tu peux toujours me demander. Par exemple Comment appelle-t-on un grand rouquin ? Un coton tige usagée.

Galdan explosa de rire, mais voyant que son interlocutrice ne riait absolument pas, il arrêta bien vite, en effet, elle finissait sa chope surement pour ne pas le frapper ce qui n’allait pas tarder à arriver si Galdan continuait dans ce sens.

Après un petit blanc, elle reprit la conversation
Je te trouve bien pacifiste pour un Démora, même l’imbécile de toute à l’heure tu l’as pas tué. D’ailleurs je te trouve carrément trop gentil pour la traitresse que je suis, et tu ne montres aucune agressivité… Les Démoras auraient-ils soudainement changés ?

Tout un coup Galdan se leva dégageant alors une agressivité qu’il ne montrait que rarement et d(un regard menaçant et effrayant, il répondit à la démone.

Vraiment ? Et bien sache que…. Et bien sache que...

Galdan se rassit revenant alors à la normale et s’écria

‘Tain, j’ai oublié ce que je voulais dire, juste quand je voulais sortir un truc ultra stylé, merde quoi !

Réfléchissant alors pendant 5 minutes sans parler, il finit alors par dire d’un air déçu

Je m’en souviens pas, je suis con des fois dit-il en se frappant la tête ce qui généra un son creux

Sinon pour répondre à ta question non les démoras ont toujours pareil, c’est juste moi qui suis… moi. Mais bon, ils me connaissent maintenant. Et pourquoi je suis gentil avec eux parce que n'est des potes.

Se retournant, il hurla

Les gars, je suis quoi ?!

Un démora ! hurla la foule d’ivrognes

En se rasseyant le démon ivrogne se contenta d’ajouter

L’alcool rapproche les peuples… Les gars purgatruc devrait en prendre de la graine


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Rhûns-