Fais comme si je n'étais pas là...! [Sai'Rei Kyo]

 :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Rhûns :: Les plaines d'Elwynn Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 18 Nov - 20:17
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
   Aaah les plaines Rhûns . C'est un endroit chaleureux qui abritant quelques petits villages qui venaient briser ses étendues vertes et plates. Les habitants y sont très ouverts et vivent en harmonie, là ou le calme et la sérénité règnent en maître. Enfin... Sauf quand il y a des éléments perturbateurs dans le coin qui viennent casser l'ambiance:

-Pardon! Excusez moi ! Laissez passer ~! Oups, pardon...Oh, j'adore vos chaussures !

  Sans une once d’essoufflements, je courais à travers la foule, heurtant légèrement quelques passants à qui je prenais le temps de sourire ou de faire un compliment pour m'excuser. Oui, habituellement, c'est un endroit calme et charmant... Mais que voulez vous, il faut bien un peu d'animation de temps en temps.
  Ce qu'il se passe ? Disons qu'on a pas toujours que des amis et qu'il arrive de croiser de vieilles connaissances qui nous veulent pas toujours du bien. Et puis pour être franche, je ne pensais pas qu'ils allaient me reconnaître. A l'époque, je leur avait volé un parchemin pour un client qui était prêt à donner beaucoup, et disons que j'en ai fait un peu trop. Ils n'avaient pas vraiment aimé le fait de s'êtres faits bernés par une enquiquineuse.
  Toujours en pleine course poursuite , j’enchaînais les slaloms entre les passants et les charrettes avec agilité tout en m'assurant d'avoir une légère avance sur les deux vils personnages. Si j'arrivais à aller assez vite, je pourrais sauter dans le premier convoi marchant en direction du territoire sylphe... Mais il me restait peu de temps.
  J’accélérais la cadence, sautant par dessus les caisses de marchandise, brouillant les pistes en prenant des petits passages.
J'étais à deux doigts d'y parvenir... mais il y a toujours un imprévu qui s'invite dans vos plans: Dans ma course, la voix de l'un d'entre eux m'interpella:

-Elle est là !

Je grimaçais, tournant légèrement la tête:

-Merde... comment ils ont fa...

  Je n'eu même pas le temps de finir ma phrase que l'imprévu arriva. Je rentrais brutalement dans quelqu'un, tombant, les fesses à terre. Je me frottais la tête avant de la relever, fixant l'individu que je venais sauvagement de percuter, l'homme qui passaist par là, au mauvais endroit au mauvais moment. Des cheveux blancs comme la neige et des yeux d'un bleu que l'on oublie pas. Je tournais la tête, me relevant aussi vite que j'étais tombée, enfila ma capuche et me cacha derrière lui, me faisant discrète et toute petite. Je me mis à murmurer, baissant la tête, espérant qu'ils passeraient trop vite pour m’apercevoir:

-Surtout ne dis rien, ne bouge pas et fais comme si je n'étais pas là... Je ne te dérangerais pas plus longtemps... Et je m'excuse d'avance de t'avoir foncé dedans/ !



.
avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Nov - 19:05

 

 Rencontre fracassante
Durant ma courte traversée des plaines Rhûns, j'eus un frisson de nostalgie en apercevant ces contrées verdoyantes et pleine de vie. Néanmoins, cette nostalgie se transformait rapidement en désolation, en sentiment effroyable de mort. En effet, cette plaine n'était qu'à une quelque cinquantaine de kilomètres du lieu où ma femme et moi devions vivre et passer le restant de nos jours. Ce rêve, ce passé ne fut qu'éphémère, qu'une mirage bernant ma petite personne. Même un vampire comme moi ne pouvait arrêter les aiguilles du temps et changer le passé. D'un air un peu attristé, j'accélérais le pas en direction de mon futur objectif, le royaume du Purgatoire et reprendre mon ancienne fonction. Une nouvelle vie s'offrait à moi et allait peut-être me permettre de revivre. Néanmoins, cette atroce douleur, ces sentiments de culpabilité et de faiblesse ne pouvaient s'estomper qu'avec les actes et non par la parole ou la rédemption.

À quelques accablés  des champs se trouvait un petit village bien mouvementé. En effet, les habitants semblaient fêter un évènements ou alors avaient-ils ouvert un marché au puce ? Cela faisait quelques heures que je marchais sans répit et continuer sans se ravitailler et se reposer n'était pas chose à faire. Mon pas était devenu un peu plus lent pour reposer mes jambes, ainsi que profiter de l'évènement ayant lieu dans ce village. Un petit sourire vint se figer sur mon visage. Imaginant ce qu'il aurait pu faire avec Éléonore. Mais le passé était le passé, désormais rien ne pouvait lui faire remonter le temps.

Les pensées occupées par mes futures objectifs et au détour d'un croisement, quelque chose vint me heurter plutôt violemment, me faisant reculer de quelques pas. Ma main posait sur mon abdomen, je ne tardais pas à trouver l'auteur de ce mal inopiné. En effet, une jeune fille se trouvait par terre, se frottant la tête après être entrée en contact avec mon corps. Son regard vint aussitôt croiser le mien. Des yeux rouges, peu commun. À peine était-elle revenue debout et sans que j'ai le temps de répondre quoi que ce soit, cette jeune fille vint se cacher derrière mon dos, cherchant un abri pour se protéger.

-Surtout ne dis rien, ne bouge pas et fais comme si je n'étais pas là... Je ne te dérangerais pas plus longtemps... Et je m'excuse d'avance de t'avoir foncé dedans !

Ne comprenant pas sur l'instant, je me retournais vers elle pour savoir ce qu'elle fichait derrière moi et lui adressa la parole doucement avec une voix froide et peu amicale.

-Que fais-tu derrière moi ? Ce n'est pas le moment de jouer à cache cache..

Passant l'une de mes mains dans ma chevelure, j'entendais au même moment une grande cohue provenant de la ruelle. En me retournant, je pus apercevoir nombre d'hommes presque en rang d'oignons et criant comme des animaux. C'était un spectacle amusant à voir, en effet. Par-conséquent, mon regard se reposa sur cette demoiselle et d'un ton plus humble, je lui dit presque avec ironie.

-Dit, je crois qu'ils te cherchent, non ?

En les pointant du doigt.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Nov - 20:19
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
   Dos à dos. Une situation peu commune dans un contexte pas très commun lui non plus... enfin tout dépend pour qui. Ce n'était pas la première fois que je fonçais dans quelqu'un , mais bien la première dont je me servais d'un illustre inconnu comme cachette. C'est avec une certaine froideur qu'il me fit une réflexion, comme si il me prenait pour une enfant. Je portais ma main au visage, la faisant légèrement claquer et glisser le long de ma figure. Bon d'accord, je lui était juste rentré dedans, il y avait donc de quoi ne pas être content , mais c'était pas voulu. Je marmonnais à voix basse, légèrement vexée par sa réaction:

-Comme si j'avais l'air de jouer là maintenant...

  Enfin jouer... Il y a cinq minutes de ça oui, ça m'amusait. Mais là, j'étais un peu trop secouée pour en rigoler. Les imprévus qui viennent modifier vos plans ne sont pas toujours les bienvenus et pour le moment: c'était le cas.
  Des beuglement attirèrent son attention. Visiblement, la situation semblait l'amuser au point de lui en faire oublier son aspect froid avec lequel il m'avait adressé la parole:

-Dis, je crois qu'ils te cherchent, non ? !

Je grimaçais légèrement, ayant presque oublié pourquoi je courais. Lui mentir ? Impossible. Je suis une piètre menteuse. Il pouvait très bien me dénoncer si il en avait envie. J'avais beau le regarder, sa tête ne me disais pas grand chose, le prendre avec des pincettes était donc la meilleure des options.
Je pris un sourire pour paraître un peu plus amicale, jouant la carte de la franchise et de l'humour:

-Belle déduction! Je vois que "Monsieur" est un fin observateur~ Bon j'avoue, je ne fais pas exprès de foncer dans de mignons jeunes hommes à toute vitesse. Enfin pas cette fo...

  Les cris s'approchants dangereusement me forcèrent à interrompre ma phrase. D'un geste vif, je sortis la montre à gousset de ma poche: Mince, trop tard...
Je soupirais, un peu déçue d'avoir loupé le convoi marchand pour le territoire sylphe. La seule chose qui pouvais me rassurer, c'était de me dire qu'il y en avait un autre pour le territoire Zentharims et que je n'avais qu'a espérer pouvoir trouver une planque jusqu'au petit matin pour quitter cet endroit charmant. On est d'accord, c'est pas une destination de rêve chez les roublards, mais avais-je le choix ?
 Un léger soupire se fit entendre, rangeant précieusement la montre dans ma poche arrière. Gardant la capuche qui couvrait légèrement mon visage, je regardais brièvement  derrière moi,sur mes gardes et examinais les bâtiments qui nous entouraient. Je fis mine de réfléchir à une solution avant de regarder mon interlocuteur dans le blanc des yeux, avec un peu plus de sérieux:

-On ne devrait pas rester là. Si je tarde trop ils vont te prendre pour un complice et ils sont visiblement assez remontés aujourd'hui. J'ai pas spécialement envie de t'attirer des ennuis... !

.
avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 19:57

 

  Rencontre fracassante
Cette jeune fille ne semblait pas dans une situation des plus confortables. Des hommes plutôt bien typés étaient à sa poursuite. Pour ma part, cette affaire ne me concernait aucunement et méritait encore moins d'être traitée. Après ma remarque persuasive, cette dernière s'amusait à se jouer de moi en disant avec ironie et presque mesquinerie.  

-Belle déduction! Je vois que "Monsieur" est un fin observateur~ Bon j'avoue, je ne fais pas exprès de foncer dans de mignons jeunes hommes à toute vitesse. Enfin pas cette fo...

Cette vague humaine empreinte d'une ivresse sanglante semblait se rapprocher à grand pas de notre position. Nonchalant et non averti, je les admirais se dandiner telles des poules dans leur bassecour. Ce spectacle était peu noble à voir. Cela me consternait un peu que tant d'homme soient à la traque d'une simple femme, seule et sans défense. Avait-elle de la valeur ? Peu importe, mon objectif était tout autre et mon amour pour la race humaine se trouvait perdu au plus profond de mon cœur. Je n'eus gardé que des sentiments discriminatoires, dépourvus de toute bonté envers ces créatures qui osaient s'en prendre à plus faible que soi, à des personnes n'ayant que peu de capacité de défense. La jeune fille se décida à me demander de partir afin d'éviter des ennuis probables face à de tels individus. Bien-entendu, je ne pouvais la laisser seule de cette manière.. Éléonore m'en voudrait de laisser cette inconnue sans aucune défense.

-Bon.. Toi l'inconnue, je te propose un deal. Je te débarrasse de cette vermine et tu me payes de quoi boire quelque chose. Cela fait un petit moment que je n'ai pas bu et ma route est encore longue. Cela te permettra de t'excuser dans un même temps pour m'avoir bousculé. Ok ?

Mon but n'était aucunement de tuer qui que ce soit, mais plutôt d'effrayer les poursuivants de cette jeune fille. Mon regard était toujours ancré dans les yeux de la protagoniste semblait peu envieuse envers cette stratégie. En effet, lorsque l'on me dévisageait de haut en bas, il était impossible de voir un combattant, encore moins en Yukata. Cela tournait plus à la blague qu'au sérieux. Néanmoins, cette solution allait pouvoir me satisfaire doublement. Dans un premier temps, m'amuser à écraser ces vermines et leur faire une belle frayeur et dans un second temps, me revigorer avec une bonne boisson !


-Alors parfaite inconnue, que penses-tu de cette idée ? Cela te permettra de passer à autre chose, de profiter du festival et d'aider un pauvre homme comme moi.

L'ironie était bien présente dans le ton que j'employais et rimait parfaitement avec la situation.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 15:41
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
   On pouvait les entendre brailler au loin, visiblement ayant trouvé du renfort. Plus j'attendais, plus ils gagnaient du terrain. Je réfléchissais et ruelles à emprunter si j'arrivais à me frayer un passage dans la foule en évitant de croiser de mauvaises connaissances. L'inconnu me regarda de nouveau:

-Bon.. Toi l'inconnue, je te propose un deal. Je te débarrasse de cette vermine et tu me payes de quoi boire quelque chose. Cela fait un petit moment que je n'ai pas bu et ma route est encore longue. Cela te permettra de t'excuser dans un même temps pour m'avoir bousculé. Ok ?
Lui, le mec aussi épais qu'une brindille et aussi fort qu'un sylphe herboriste qui ne semblait jamais avoir tenu un bâton pour se défendre. En rire ? NOn, mais il y avait plutôt de quoi s’inquiéter au premier abord. Mais je ne suis pas du genre à juger les gens sur leur apparence, et j'étais bien placée pour le savoir. En me regardant, qui pourrait dire que j'ai plus d’ennemis que d'amis, que ma tête est parfois affichée sur les murs des grandes villes comme des plus petites, et que j'en sais bien plus sur les autre qu'on en sait sur moi. Non, au premier abord, on vois une jeune femme au pupilles peu communes, a la chevelure sombre qui ne ferait  pas de mal à une mouche.
Enfin ce qui me fit tirer le sourire vers le bas, se fut la notion de "Payer". Disons qu’offrir quelque chose à de parfaits inconnus n'est pas dans mes cordes. Certains appellent ça être "Radin", moi je préfère dire "économe"... Oui bon ça va hein!?
J'agitais les bras, fis des gestes de mains comme si je voulais dire quelque chose, mais que rien ne voulait sortir:

-P... Payer ?! Mais je... Enfin j'te.. Raaah mais pourquoi ? C'est pas galant! Puis j'suis pas obligée d'accepter ton off...

  Les bruits se rapprochèrent jusqu'à ce qu'une voix prenne le dessus sur les autres bien plus:

-Elle est là !!

J'arrêtais d'agiter les bras, laissant échapper un long soupir, levant les yeux vers le ciel:

-Raah... jour de poisse !

-Alors parfaite inconnue, que penses-tu de cette idée ? Cela te permettra de passer à autre chose, de profiter du festival et d'aider un pauvre homme comme moi.

-Rooh mais ça suffit avec tes "parfaite inconnue" ! T'es déjà bien culotté pour demander à ce qu'une jeune fille en détresse t'offre à boire!

Je sortis une lame de ma manche et baissa la capuche, fixant de mes prunelles rouges mon interlocuteur qui semblait bien trop sûre de lui? De l'autre main je lui tapotais le torse de l'index avec insistance, pour mettre les points sur les "i"!:

-Bon alors qu'on se mette bien d'accord ! Premièrement: On tue personne! Il est hors de questions que je me retrouve une nouvelle fois dans ce genre d'embrouilles. Deuxièmement, je te paye à boire que Si ils ont de quoi payer et que je puisse me payer à boire aussi, histoire que ça leur serve de leçon. Et troisièmement, Je serais ravie de passer un moment avec toi si tu NOUS sors de là et que tu prenne la peine d'arrêter de m'appeler "Inconnue" mais par mon petit prénom: Ozorä! Merci !

Je tournais la tête vers les malfrats, maintenant réunis pour une petite partie de plaisir. J'étais prête à tout miser sur le jeune homme, quand bien même je n'aime pas partager mon argent, je n'aime pas partager mes embrouilles non plus. Au final, il la méritais peut être bien sa boisson.
Je retroussais les manches avant de faire valser ma lame entre les doigts avec habilité. Moi ? Les blesser ? Non pas spécialement. Mais disons que leurs bourses d'or son parfois un peu trop bien attachées à leur ceintures...


avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 16:54

 

  Rencontre fracassante
Dès que la jeune inconnue entendit le mot "payer", je pus constater que son visage se décomposa et se figea l'espace d'un instant. Ce terme semblait ne pas lui plaire et encore moins lorsqu'une personne qui ne la connaissait pas lui proposer une telle chose. En bref, j'étais en compagnie d'une personne radine qui ne souhaitait pas dépenser son argent pour rien. Mon regard se lança ensuite droit vers nos assaillants qui criaient tous comme de simples animaux, comme du bétail utiles qu'au sacrifice. Cette histoire allait être tout bonnement amusante avant de repartir vers la cité céleste.

Hm.. Cette jeune fille ne semblait pas apprécier que je l'appelle "parfaite inconnue", alors que c'était la stricte vérité. Son comportement était plutôt étrange envers ma personne. Si elle devait être comparée, je la comparerai avec une puce s'excitant pour un rien.. Étrange. Quoi qu'il en soit, je me plaçais à côté d'elle, face à l'adversité. Cette dernier s'amusa à invoquer des points qui lui plaisaient plus ou moins et que je devais en partie rectifier.

-Bon alors qu'on se mette bien d'accord ! Premièrement: On tue personne! Il est hors de questions que je me retrouve une nouvelle fois dans ce genre d'embrouilles. Deuxièmement, je te paye à boire que Si ils ont de quoi payer et que je puisse me payer à boire aussi, histoire que ça leur serve de leçon. Et troisièmement, Je serais ravie de passer un moment avec toi si tu NOUS sors de là et que tu prenne la peine d'arrêter de m'appeler "Inconnue" mais par mon petit prénom: Ozorä! Merci !

La regardant un dernier instant, je pouvais pouvoir qu'elle était devenue sérieuse, en sortant son arme. Sage décision que de ne pas fuir l'adversité et les épreuves. C'était le seul moyen de progresser de devenir plus fort. Fuir en toute circonstance ne permettait pas de s'améliorer ou de gagner le respect d'autrui. Pour ma part, fuir n'était pas dans mon vocabulaire et ne le serait jamais quelque soit les ennemis qui se tiendraient devant ma personne. Pour ma part, je ne devais en aucun cas révéler mes attributs de vampire. Cette raison devait s'appliquer en toute circonstance. Me blesser ? Aucune raison.. Ces ennemis n'étaient que du menu fretin. Malgré tout, je me pris au sérieux et commençais à dégager une aura froide et mon regard changea. Il était empreint d'une certaine impassibilité, d'une froideur inébranlable. Ma voix, quant à elle, devint plus sérieuse et m'avançait doucement.

-Ozöra, laisse moi entamer l'affrontement. Je te laisse couvrir mes arrières ou les prendre furtivement. -Un sourire froid s'ancra sur mon visage, ainsi qu'une sensation de plaisir nostalgique me gagnait.- Allons nous amuser un peu.

La quelque dizaine d'individus se trouvant devant moi se stoppaient et se mirent à rire en voyant la personne que j'étais leur faire face, ainsi qu'une inoffensive femme. Pour eux, le comique avait atteint un niveau indétrônable. Néanmoins, ils allaient vite redescendre sur terre. Je n'étais pas un enfant de cœur et cette femme dégageait une odeur étrange.
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 19:09
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 
Ozöra, laisse moi entamer l'affrontement. Je te laisse couvrir mes arrières ou les prendre furtivement.

-Bien reçu...

Il semblait sûr de lui, on pouvait sentir une aura froide l'entourer. Son regard changea lui aussi, il n'avait plus cette même expression. En face, des ricanements se firent entendre. En même temps, ils étaient à deux doigts de se battre avec une gamine et un mec en pyjamas. Les assaillants ne semblaient pas si inquiet, peut être parce qu'ils étaient bien plus nombreux et sûrement mieux armés que nous:

-Faites gaffe à la gamine ! Elle est rapide la vermine... Et le mec aux cheveux blancs il a pas l'air commode. C'est dommage tu nous avais rien fait, on avait rien contre toi.

Je ricanais, toujours en faisant valser ma lame entre mes doigts, concentrée, observant les moindres faits et gestes de nos adversaires. Je misais tout sur la chance. Vu comme la journée avait commencée en compagnie de la poisse, elle allait peut être bien finir par pointer le bout de son nez. Mais d'un autre côté, l'air qu'avait prit mon compagnon de castagne était plutôt rassurant... enfin tout dépend pour qui:

-Vous devriez vous méfier, il a grand soif ! Et ça tombe bien vous sentez l'argent à plein nez~

Un moment de silence entre les deux camps. Je jetais un dernier coup d’œil sur l'albinos. Il semblait presque impatient de démarrer le combat.:
Ils chargèrent, tous en même temps. Je me retournais pour veiller à ce que personne ne vienne par derrière. L'un d'entre eux s'y était risqué. Il prit de l'élan et tenta de donner un coup de poing. Je baissais la tête pour esquiver d'un geste vif avant de lui donner un coup de genoux entre les jambes, le privant d'une potentielle descendance:

-Prendre les gens par derrière... s'pèce de tordu.

Le pauvre homme à terre, se tortillant de douleur, semblait me maudire comme jamais il ne l'avait fait avant. En voilà un de plus dans la liste des gens qui ne me voudront surement pas du bien. Je lui pris sa bourse en vitesse avant de retourner couvrir les arrières de mon nouvel allier qui allait pouvoir se défouler convenablement.

avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 21:17

 

  Rencontre fraccasante
Cela venait enfin de commencer. Nos assaillants se mirent à charger dans notre direction avec pour seul instinct, nous tuer, faire de nous des amuses gueules. Parfait, c'est l'état d'esprit que j'attendais venant de la part d'individus tel que de simples voyous. Leur fougue était des plus dignes et nous, Oz et moi, devions les en remercier avec une correction des plus sévères et féroces. Mon regard se dirigea derrière nous, où un des ennemis vint à notre rencontre par derrière. La jeune fille prit les devants en évitant habilement l'un de ses assauts et répliquant directement par un castration des plus douloureuses. Je ne pouvais m'empêcher de contenir un petit rire en voyant l'homme crouler sous la frappe précise de ma partenaire improvisée.

-Pas mal pour quelqu'un qui voulait fuir.

Me retournant face aux autres, je pus admettre que cette fille allait m'être utile pendant ce petit affrontement et j'ajoutais.

-Je te laisse l'or, tu me laisses les hommes. Mais n'oublie pas ma boisson à la fin !

Je m'avançais lentement en examinant la situation vis à vis de mes opposants, 3 personnes pouvant courir directement vers moi, le reste se trouvait derrière àcause de cette ruelle étroite. L'affrontement allait enfin pouvoir débuter. J'enlevais les boutons du haut de mon Yukata afin de pouvoir me mouvoir plus rapidement et commença une course effrénée dans leur direction, avec le sourire au visage. Je pus constater que l'un d'eux était armé d'un canif, le second d'un poing américain et l'autre était main nue. Dans un premier temps, j'esquivais le coup de couteau du premier individu, et enchainais en attrapant son bras, dévié, et l'envoyait non loin de ma partenaire en le faisant voler dans les airs. Étant courbé et de dos aux deux autres, je pris de l'élan avec ma jambe légèrement élevée et me retournais pour asséner un high-kick à l'utilisateur du poing américain, l'envoyant sur ses autres compagnons d'armes qui semblaient grommeler des insultes envers nous deux.  

-Enfoiré ! On va te crever ! Tu nous le paieras !

Ma seule réaction en les entendant profaner de tels absurdités étaient de me lécher les babines à l'idée de pouvoir les corriger. Leur fougue ne s'était aucunement émoussée et cela s'avérait plutôt intéressant en fin de compte. D'origine, j'étais une personne calme, mais lorsqu'un affrontement commençait, mon instinct démoniaque prenait le dessus. Ne faisant pas réellement attention, l'un des hommes me porta un coup de poing au visage, cependant, ce coup était ... faible. Cela ne m'avait même pas projeté. Quelle ironie, ces hommes se prenant pour des durs à cuir étaient si faibles... Si chétifs que cela devenait risible. Ma main vint se poser sur le poing de l'homme et l'écrasa de toute ma force pour leur montrer la différence indéniable qui nous séparait. Inspirer la peur était la meilleure façon de se faire respecter par les autres.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 22:25
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 

Pas mal pour quelqu'un qui voulait fuir.

Je restais sur mes gardes, visiblement il m'avait sous estimé. Je ne me battais pas souvent, il faut dire que ce n'est pas mon passe temps favoris. Et puis se battre, ça revient à faire couler le sang et j'aime pas ça. L'odeur du sang, je ne la supporte pas, c'est dérangeant. Bizarre pour un vampire de ne pas aimer boire du sang ? Surement... Mais on a pas tous eu la chance d'avoir eu des proches comme nous pour nous dire que vous étiez différents, que vous n'avez pas les mêmes besoins. Bref, les seules fois ou je me suis battue, c'était simplement pour me défendre, ces moments ou courir ne sert à rien... un peu comme maintenant. Les bagarres de tavernes en étaient un bon exemple. Du coup, j'avais développé une technique de survie un peu particulière: me battre avec tout ce qui pouvait me passer sous la main. Caillou, tabouret, bâton, choppe, couvercle de poubelle, cuillère... tout pouvait y passer.
J'arrêtais de rêvasser pour regarder mon acolyte qui prenait un malin plaisir à les mettre à terre. Il faut dire qu'il était assez impressionnant. Pendant deux minutes, je m'étais rincée l’œil, le regardant de battre, le haut tombant pour lui permettre d'être à l'aise avec ses mouvements. Il est pas vilain comme garçon, alors autant en profiter un peu non ?
Sur sa droite, l'un d'entre eux avait l'une de ses petites armes à feu que l'on cache dans son vêtement, pratique lorsque l'on passe les frontières. Je pris mon couteau par la lame avant de la lancer sur le canon se son arme, lui faisant lâcher prise. Il échappa l'arme à terre, et tenta de se baisser pour la ramasser. Je courais en sa direction , prenant une pelle qui reposait contre le mur d'une maison et lui porta un coup à la tête. C'est au moment de me retourner qu'un homme atterrissait à mes pieds, soigneusement envoyé par le jeune homme. Celui-ci tentant de se relever,  dans un élan de générosité, je lui portais un coup de pelle à la tête: pas de jaloux, il y en a pour tout le monde.

-Hihi~Bonne nuit !

Je me baissais pour ramasser leurs bourses qui ne criaient pas famine, ainsi que mon couteau que je remis précieusement dans ma manche.

-Enfoiré ! On va te crever ! Tu nous le paieras !
.


Le regard tourné vers l'albinos, il semblait de bien s'en sortir, jusqu'à se manger un coup de poing qui visiblement, ne lui avait pas fait grand chose, a part lui donner le sourie. Je continuais de le regarder, assez surprise. Il avait dû s’entraîner durement pour arriver à ce résultat. Moi à part donner des coups avec tout ce qui passe, je n'était pas capable d'en faire autant... ouais: j'en étais très loin. Plus je le regardais, plus j'était contente d'être de son côté.
Les fixant, toujours en train de se battre, je soupirais avant de dire à haute voix:

-Moi à votre place, j'insisterais pas... Enfin je veux dire, regardez le ! Vous faites pas le poids. Même moi en vous voyant comme ça, j'ai de la peine pour vous...


avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 11:24

 

  Rencontre fracassante
Les hostilités commençaient peu à peu à faiblir vis à vis de ma petite personne. En effet, étant de simples brigands, lutter contre moi était quelque chose de courageux, bien qu'ils n'avaient aucune connaissance de mon passé. D'un petit rire sadique, accompagné d'un regard emplit de plaisir. Je continuais le massacre sous l'oeil avisé de ma partenaire, qui semblait assez stupéfaite de mon potentiel. Nos assaillants semblaient grommeler des insultes à notre encontre. Avant de terminer l'affrontement, je devais leur donner un dernier avertissement, car ce plaisir me lassait particulièrement sur la longue. Lançant un regard vers ma partenaire et vers le petit groupe d'ennemis, en particulier, je pris une voix froide et cruelle.

-Maintenant, on passe aux choses sérieuses. Vous commencez à me lasser éperdument et si vous ne partez pas dans les 30 secondes qui viennent, alors ... je ne répondrai plus de mes coups et vous bonheur se transformera en désespoir...

Avançant peu à peu vers le groupe qui se trouvait proche de ma partenaire, mes pas devenaient plus lents, mais plus oppressant. Une incommensurable pression se dégageait de mon avancée. Mon visage reflétait l'attitude d'un prédateur assoiffé de sang, ne cherchant plus à s'amuser avec son gibier, mais bien à la tuer pour le plaisir. Mes yeux étaient devenus vides d'émotions, mon sourire, qui fut emplit de gentillesse, copia celui d'une bête féroce, un sourire carnassier. Dans les secondes qui suivaient, un des ennemis se mit à rigoler à pleine gorge avant de tenter une attaque par derrière, cherchant à m'assommer d'une manière bien lâche. Cependant, les ayant prévenu, je ne retiens aucunement mon coup et l'envoya voler dans des caisses avec un coup de pied, droit dans l'abdomen. La respiration devait sûrement être coupée désormais. De plus, avant de se fracasser dans le décor, il eut une toux de sang, m'arrivant droit sur le visage.

-Je vous avais prévenu, maintenant je risque de vous tuer si aucun de vous ne se décide à partir.

Voyant le sérieux dans cette réponse et ce regard. Les brigands se mirent à détaler comme des lapins, laissant derrière eux leurs compagnons blessés ou sonnés. Soupirant, je dis à Oz d'une voix plus calme et douce.

-On s'est bien amusés, non ?

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 16:19
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 


Un moment de pause, des échanges de regards, des poings serrés. Je regardais mon partenaire de castagne qui ne semblait bizarrement plus amusé, mais bel et bien ravi de la situation. Un sourire cynique et un regard vide d'émotions comme si une bête endormie venait de se réveiller du plus profond de son être, affamée, assoiffée. Je lâchais ma pelle, pas vraiment rassurée de ce qui allait suivre. Je ne le connaissais ni en noir ni en blanc, il avait beau être de mon côté pour le moment, je restait sur mes gardes.

Maintenant, on passe aux choses sérieuses. Vous commencez à me lasser éperdument et si vous ne partez pas dans les trente secondes qui viennent, alors ... je ne répondrai plus de mes coups et votre bonheur se transformera en désespoir...

Il s'avançait, son regard intimidant, près à passer aux choses sérieuses, me laissant derrière lui. Je ne bougeais pas, je le regardais en espérant simplement que je n'allais pas partir d'ici pour une complicité de meurtre... J'ai déjà bien assez de charges contre moi, inutile d'en rajouter.
Les autres rigolaient, ne prenant pas leur adversaire au sérieux... ils avaient tort. L'auteur des rires se lança, tenta de porter un coup à mon allier. Un coup, puissant et sec dans l'abdomen l'envoya valser un un tas de caisses un peu plus loin. Je fut prise d'un sursaut, étonnée de la puissance portée par le coup. Il en avait pas l'air, mais il était costaud, il cachait bien son jeu derrière son "pyjamas".
Je m'arrêtais soudainement, fixant l'homme de dos, humant l'air. Cette odeur malheureusement familière, cette odeur qui me faisait tourner la tête, cette odeur... Celle du sang. Je restais figée, sans même me rendre compte que les crapules avaient prit la fuite. C'es au moment ou il se tourna, le visage ensanglanté que je sortis de mes songes, de cet instant d'absence:

On s'est bien amusés, non ?

Je le fixais bêtement, encore un peu perdue dans mes pensées, fixant les traces sur son visage. Je pris un bout de tissu dans ma poche et lui le lança avant de tourner les talons pour prendre un peu de recul et arrêter de fixer le sang qui était sur son visage:

- TU t'es bien amusé! Maintenant nettoie toi ton visage... tu vas attirer l'attention et j’emmène pas des mecs sales boire un coup... Et dépêche toi s'il te plait.

Je profitais d'avoir le dos tournée pour enfouir mon nez dans le col de la capuche pour oublier cette odeur de sang. Je n'avais pas le droit d'avoir soif... pas maintenant.




avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Déc - 20:56

 

  Rencontre fracassante
La bataille venait d'arriver à terme. Les assaillants partirent tous la queue entre les jambes, à l'exception des quelques hommes sonnés par les assauts reçus de mon être, ainsi que ceux de ma partenaire. Ces vermines n'étaient pas entrainés ou capables de pouvoir toucher abattre un ancien général du purgatoire. Peu après cette course effrénée de ces hommes, la jeune femme vint à moi afin de m'envoyer un bout de tissu me permettant d'éponger le peu de sang se trouvant sur mon visage. Sa réaction à la vue du nectar rougeâtre semblait quelque peu suspect, néanmoins, mes songes s'arrêtaient là, ne cherchant pas à creuser la chose davantage. D'un geste ample et fluide, j'effaçais cette douce sensation recouvrant ma joue, à l'aide de l'étoffe. D'autre part, un rictus sadique vint s'installer, repensant à cette petite mascarade qui eut pour récompense une petite ovation des quelques passants, saluant notre habilité et dextérité. Ma réaction ne fut pas des plus attendues. En-effet, la foule ou la gloire n'étaient pas ma préoccupation actuelle. D'un pas souple et vif, je vins poser ma main sur la tête d'Oz et la félicita.

-Tu t'es bien débrouillée pour quelqu'un qui souhaitait fuir. -Je lui tendis directement son tissu et pris une voix plus douce- Je m'excuse d'avoir sali ton étoffe, tu veux la récupérer malgré le sang?

Mon regard se posa sur la jeune fille, un regard à la fois doux, mais froid, emplit d'une certaine solitude, peu perceptible. Cet évènement m'avait permis de sortir de mes problèmes quotidien, de mon futur destin. Je me reculais de quelques pas, afin de me diriger en direction de la masse humaine, baignant dans les rayons du soleil. Mon visage s'illuminait, mais ma peau resta blanchâtre, révélant ma vraie nature de vampire. Malgré tout, personne ne connaissait ma vraie identité, à l'exception de ma famille, ainsi qu'Éléonore, qui n'étaient plus de ce monde. Emportant avec eux mon secret. Ces épreuves m'ont permis de forger le vampire que j'étais devenu et de me battre pour des causes nouvelles, meilleures. Accéder à nouveau au pouvoir en tant que général céleste, voilà l'objectif premier que je m'étais fixé. D'une voix forte et fière, je dis.

-On est partis Oz ?

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan - 15:51
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 

C’est avec un sourire assez doux qu’il me rendit le tissu imprégné de sang. Je grimaçais, essayant de ne pas respirer cette odeur qui avait le don de me mettre hors de moi, dans un genre d’état de transcendance dont j’avais… Honte.
Je pris le mouchoir que je m’empressais de jeter dans une caisse qui servait visiblement de poubelle.
Une fois débarrassée de la tentation, je pris un sourire pour répondre au sien , malgré son regard un peu plus froid :

Oh non ne t’inquiète pas, j’en trouverai un autre… Et merci pour le coup de main.

Je le regardais faire ses quelques pas qui virent l’exposer au soleil, révélant sa peau pâle et mettant en valeur sa chevelure d’un blanc pur. Il ne semblait pourtant pas malade, il était même en pleine forme vu ce qu'il venait de se passer, ce qui était assez étrange pour quelqu’un d’aussi pâlichon. Réfléchissant quelques instants, je ne dis rien, les questions se pauseront une fois le fessier poser sur un tabouret avec quelque chose à boire . Il me tira de mes songes d’une voix plus enjouée que précédemment :

-On est partis Oz ?  .

Je fis un signe de tête, toujours en souriant et brandissant victorieusement les bourses récoltées. Je n’aime pas partager avec des inconnus, mais son coup de main méritait d’être récompensé… enfin pas trop quand même.
Je lui fis un signe de main pour qu’il me suive et commença à avancer

-Suis moi, je connais une petite auberge sympa et pas cher et ou l’on pourra être tranquille ! C’est quelques rues plus loin .

Je m’avançais dans les ruelles, les mains dans les poches et un sourire au visage après la bonne petite récolte de la journée. Tout en prenant des raccourcis, je tournais la tête pour fixer mon partenaire avec curiosité brisant le court silence du trajet:

-Sinon, je ne connais toujours pas ton nom… Et appeler les gens « truc » ou « Machin », ce n’est pas très respectueux ? Alors ? Comment je dois t ‘appeler ?

C’est à ce moment que je m’arrêtais, arrivée à destination devant une petite auberge simple et assez calme tenue par une charmante patronne que je connaissais bien. Je continuer de le regarder de mes prunelles rouges, attendant sagement une réponse avant de pouvoir entrer.



avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Jan - 15:27

 

 Rencontre fracassante
Après notre confrontation, la jeune femme prénommée Ozorä m'invita à la suivre en direction d'une auberge, peu chère. Je pus sentir une légère insistance sur le mot 'peu'. Cette personne semblait favoriser les économies et détester les dépenses. J'esquissais un léger sourire avant d'arriver à sa hauteur et de fixer la ruelle remplit de passants, de personnes ne connaissant aucunement mon passé, mon présent et mon futur. Ce territoire était celui d'une ancienne compagnon de combat, la célèbre dirigeante Mïa Say'ri Kenotse. Nous nous étions vus que peu de fois, mais les seuls moments où nous pouvions nous voir étaient durant des réunions entre le Purgatoire et le royaume du Rhûn, quand j'étais encore au pouvoir. Ironique de penser ceci, car je n'allais pas tarder à reprendre les devants. Puis, Oz coupa ma pensée somnolente en me questionnant.

-Sinon, je ne connais toujours pas ton nom… Et appeler les gens « truc » ou « Machin », ce n’est pas très respectueux ? Alors ? Comment je dois t ‘appeler ?

En-effet, je ne m'étais pas encore présenté et je n'en avais pas trop envie. Divulguer le moins d'informations possibles à mon égard allait me permettre d'avancer plus prudemment dans ce monde de haine. J'esquissais un léger sourire narquois et regardais la jeune fille avec un air plutôt enjoué.

-Ca fera 2 pièces d'ors pour connaitre mon nom.

Au moment où mes dires atteignirent les oreilles de cette jeune fille, cette dernière se figea et son regard changea. Inerte, elle ne semblait plus bouger depuis mes propos blagueurs. J'avais vu finalement juste, cette personne avait horreur de dépenser et encore plus que l'on lui réclame une somme d'argent pour des futilités pareilles. Je repris instantanément.

-Je rigole, mais connaitre mon nom ne te servira pas à grand chose. Pour le moment au moins. Mais comme tu vas me payer un verre, je veux bien faire un effort. Néanmoins, je te conseille de bien le retenir. -L'atmosphère changea notablement. Laissant place à une aura plutôt froide et peu enjouée.- Je me nomme Sai'Rei Kyo.

Peu de temps après avoir divulgué cette information, la tension s'apaisa et je laissais paraitre un grand sourire avec un regard moqueur, laissant dire que cette blague était plutôt de mauvais goût, afin d'éviter de créer un climat trop méfiant. Nous arrivions enfin près de cette petite taverne où nous pourrions nous restaurer convenablement.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 13:13
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 

Sa courte blague qui me fit grimacer anima un peu le trajet bien qu'il ne soit pas très long. Moi ? Pas d'humour ? Alors là vous vous trompez! Mais il était hors de questions que je paie pour connaitre son nom, pas même deux pièces... Déjà que je lui paye à boire, ça me semble bien assez. Et puis, je ne compte pas apprendre que son nom... oh que non. Il avait cette aura mystérieuse qui l'enveloppe, qui nous pousse à se poser des question, à en savoir plus. C'était un personnage qui titillait ma curiosité, et j'étais bien déterminé à savoir pourquoi, à suivre mon intuition.
En tout cas, il semblait avoir remarqué l'amour que je porte à l'argent. On dit que je suis radine... Je dirais plutôt économe. Mais pour dire les choses de manière moins péjoratives, on va dire que j'ai beaucoup de mal à partager avec les inconnus, pour obtenir quelque chose de ma part sans frais, il faut être un privilégié. Je suis Calimshan avant tout, que voulez vous...
Mon compagnon de route daigna enfin se présenter, se laissant de nouveau prendre par cette aura froide et mystérieuse:

-Je rigole, mais connaitre mon nom ne te servira pas à grand chose. Pour le moment au moins. Mais comme tu vas me payer un verre, je veux bien faire un effort. Néanmoins, je te conseille de bien le retenir. Je me nomme Sai'Rei Kyo.

Oublier ? C'est une des rares choses que je ne sais pas faire, tout comme mentir et la cuisine. C'est l'in des facteurs qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui... Enfin en partie.

-"Oublier" est un mot qui ne figure pas dans mon vocabulaire...bref. Enchantée~

La base des présentations faites, je poussais les portes de cette auberge. Il n'y avait pas grand monde, mais ce n'était pas vide non plus. A une table, on jouait aux cartes, sur d'autres on discutait autours de bonnes pintes ou d'un bon plat. Une voix se fit entendre au fond de l'auberge :

-Tien, regardez donc qui pointe le bout de son nez ! ça fait un moment que tu n'étais pas venue me voir Ozorä.

Une dame de la cinquantaine, vêtue comme le sont traditionnellement les aubergiste nous salua, comprenant que l'homme qui me suivait était avec moi
Je fis un signe de main, accompagné d'un sourire pour saluer la patronne des lieux et prit place à une table, non loin des joueurs de cartes:

-Disons qu'il m'est difficile de voir tout le monde, ça fait une trotte mine de rien. Bref j'ai grand faim et grand soif, sers nous donc deux pintes avec le menu du jour... si cela lui convient

-Je suppose que ce n'est pas toi qui paie...?.

-...

Elle éclata de rire. Visiblement, mon silence et ma mine boudeuse avaient tout dit. Elle regarda Kyo, entre deux rires, amusée:

-Par tous les dieux ! Qu' est ce que vous lui avez fait ? Vous m'lavez cassée? Haha, je vais vous chercher ça~

Ma réputation prit un coup. je roulais des yeux, prenant ce pic humoristique droit dans mon petit coeur d’artichaut. Je pris place sans rien dire, en face de mon "invité". La patronne revint avec ses pintes, les déposant sur la table, gloussant légèrement lorsqu'elle croisa mon regard. Me voilà donc grossièrement fichée par une personne de plus. Non je vous assure, des fois je suis généreuse... mais pas avec n'importe qui.
Je pris la pinte et commença à savourer le breuvage, souriant à mon interlocuteur après avoir digéré ce manque de respect:  

-Bien, Je suppose qu'avec ce qu'il vient de se passer, tu en sais un peu plus sur moi. Alors à ton tour, parles moi un peu de toi. Je sens que tu es quelqu'un de...très intéressant~



avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Fév - 21:15

 

 Rencontre fracassante
Ma présentation ne dura pas bien longtemps. En-effet, nous venions d'arriver à l'entrée de l'auberge. La jeune fille, Ozorä, me fit signe de la suivre dans ce petit lieu. Cet endroit n'était pas bondé, mais l'ambiance y était. À peine entré, une connaissance de ma partenaire nous aborda afin de prendre des nouvelles. Cette aubergiste semblait connaitre le caractère de la fille aux cheveux noirs, cette dernière ne souhaitant pas réellement payer la note de cette future beuverie. Le visage de la jeune fille devenait un peu plus rougeâtre en apprenant, à nouveau, qu'elle serait celle qui paierait l'addition. Dans un éclat de rire, la propriétaire du bar se moqua ouvertement d'Ozorä. Nous conduisant à notre table, je pris le temps pour observer le lieu, les personnes qui y vivaient ou qui apportaient la vie à cette taverne. J'esquissais un petit sourire, me rappelant de certains bons moments passés, avant d'être interrompu par la patronne qui nous apporta deux pintes, bien fraiches. Après une gorgée bien méritée, la jeune fille prit la parole, brisant notre silence.

-Bien, Je suppose qu'avec ce qu'il vient de se passer, tu en sais un peu plus sur moi. Alors à ton tour, parles moi un peu de toi. Je sens que tu es quelqu'un de...très intéressant...

Au fond de moi, je savais pertinemment que cet instant serait arrivé. En-effet, lorsqu'une personne se démarquait dans ce monde, un amas de questions gagnerait autrui. Je fermais les yeux un instant, sans avoir encore touché à ma pinte. Réfléchissant à ma prochaine phrase ou faisant mine. Puis mon regard Azur vint se plonger dans celui de ma partenaire. Prenant un ton calme, je lui répondais de manière énigmatique.

-Je pense que ma vie n'est pas aussi importante ou intéressante pour qu'autrui puisse la connaitre. -Mon regard doux se transformait en une vision mélancolique- Je pense savoir que ma force t'intrigue, mais sache une chose, jeune fille ou plutôt Ozorä. Le pouvoir peut peut-être aider à vivre longtemps, mais il ne peut te permettre d'être heureux. Pour ma part, je vois une petite lueur d'espoir en toi, tu sembles vivre ta vie selon ton bon vouloir, sans être enchainée à des obligations.

Ne sachant pas réellement pourquoi, je me mis à parler de ma vie. Néanmoins, je ne révélais aucune chose réellement concrète à mon sujet ou pouvant me bloquer dans ma voie.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Fév - 18:09
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 

--Je pense que ma vie n'est pas aussi importante ou intéressante pour qu'autrui puisse la connaitre. Je pense savoir que ma force t'intrigue, mais sache une chose, jeune fille ou plutôt Ozorä. Le pouvoir peut peut-être aider à vivre longtemps, mais il ne peut te permettre d'être heureux. Pour ma part, je vois une petite lueur d'espoir en toi, tu sembles vivre ta vie selon ton bon vouloir, sans être enchaînée à des obligations..

Il se contentait de répondre, toujours de manière énigmatique avec une touche de mélancolie. Son excuse est celle que sortent ceux qui ont des choses à cacher, ce qui ne faisait que le rendre bien plus intéressant qu'il ne semblait l'être. Il avait réfléchi à ce qu'il allait pouvoir dire, du moins, c'est ce qu'il m'a semblé percevoir lorsqu'il regardait la pinte qu'il n'avait pas encore prit la peine de boire. Sans trop de raison, hormis ma manière de vivre, il évoqua le pouvoir comme si celui-ci était un fardeau. Il était donc possible qu'il soit quelqu'un d'important, ou alors il en côtoyait bien assez pour savoir de quoi il parlait. Peut être travaillait-il pour des personnes en haut de l'échelle sociale, des têtes importantes dans Elwynn, ou peut être même Nah, sait-on jamais. Tous ce que je savais, c'est que je ne l'avais jamais croisé. Son allure, son regard, sa manière de parler... Aucune de ces choses ne m'étaient familières.  

- Ça suffit, cette excuse, je la connais bien assez, on me la ressort à toutes les sauces.Et si tu veux tout savoir: tu te trompe. Toutes les histoires sont bonnes à entendre, surtout quand on ne les connait pas~ Je ne connais pas la tienne

Je buvais une gorgée sans le lâcher du regard. J'attendais une réponse plus poussée à mes vastes questions. L'aubergiste revint quelques minutes plus tard, servant devant nous un plateau de charcuterie et du bon pain frais accompagné d'un grand sourire avant de repartir à ses occupations. Du bout de ma fourchette, je piquais un bout de saucissons, y plantant mes crocs, le savourant. Je terminais de  mâcher avant de reprendre:

-Je suis de nature curieuse et assez têtue... Si tu voulais rester si secret, tu as mal choisi la personne qui doit te payer un coup à boire.

Un petit rire se fit entendre. Je continuais de sourire innocemment  toujours en savourant ce qui était sur la table.
Effectivement, sur tout le village, il était tombé sur la seule personne qu'il n'aurait pas du croisé si il voulait passer incognito. Même si ce sont des informations qui ne se vendent pas, car peut importantes, ou beaucoup trop, j'aime savoir. Pour moi, ce sont avant tout des histoires qui montre à quel point la vie réserve des surprises, à quel point elle peut nous surprendre ou nous décevoir.  


avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Fév - 21:53

 

 Rencontre fracassante
-Ça suffit, cette excuse, je la connais bien assez, on me la ressort à toutes les sauces.Et si tu veux tout savoir: tu te trompe. Toutes les histoires sont bonnes à entendre, surtout quand on ne les connait pas. Je ne connais pas la tienne.

Son regard changea sans crier gare, devenant plus sérieuse dans ses propos. Sa soif de savoir la démangeait au plus au point. Pourtant, il en fallait bien plus pour qu'une simple inconnue connaisse ne serait-ce que mon passé, ainsi que mon présent et encore moins mon futur. Je la laissais terminer tranquillement sa phrase avant de détourner légèrement le regard pour admirer l'extérieur sans réellement prêter attention à ses dires, mais tout en les analysant. Mes yeux semblaient flous et peu attentif aux personnes m'entourant, la seule chose qui piquait ma curiosité se trouvée en face de ma personne. Cette jeune femme connaissait une légère partie de ma force, pourtant cela ne l'intimidait aucunement, au-contraire.

-Je suis de nature curieuse et assez têtue... Si tu voulais rester si secret, tu as mal choisi la personne qui doit te payer un coup à boire. 

Entre deux lynchages bières et de saucisson, celle-ci m'affirma son obsession pour le savoir. Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire en la voyant aussi sérieuse. Combien de temps avais-je passé sans rire ou sans songer aux évènements futurs ? Mes yeux se fermèrent un instant, avant que je les rouvre plus sérieux que jamais, un léger sourire aux lèvres et un regard perçant. Je réfléchissais bien aux mots à prononcer, avant de poser un masque sur la table en guise de récompense. En espérant que cette dernière puisse retenir sa forme, ses marques et sa couleur. Je pris aussitôt la parole avec un sourire enjoué.

-Ozorä, il y a bien des choses que personne ne peut ou ne doit savoir. Je ne peux rien te dire à mon sujet. Si tu veux tant que ça me connaitre, alors tu devras te hisser dans les hautes sphères de la société. Je ne te demande pas d'avoir de l'influence ou d'être dans la hiérarchie supérieur de ce monde, mais de jouer de tes talents pour savoir qui je suis et où je vis. Tu sembles tout à fait capable de percer à jour le mystère, encore insoluble depuis de nombreuses années. Ce jour là, quand tu sauras capable d'assumer cette responsabilité, d'assumer ce fardeau, alors je te révélerai tout ! Pour l'heure, contentes-toi de cet objet, il te sera utile à l'avenir.

Je pris la chope disposée devant moi et je bus une gorgée, sans trop en abuser afin de pouvoir étaler sa saveur sur toute la durée du repas. Je remis discrètement l'objet des convoitises de la jeune fille dans mon kimono avant de prendre une part de nourriture.

-Un petit conseil ou plutôt un indice dans tes futures recherches. Un lieu sans démon serait pas mal pour trouver des informations.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Fév - 20:11
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
 
Il éclata simplement de rire, pourtant il n'y avait pas grand chose de drôle. Mais je souriais légèrement pour répondre à son amusement. Il se cachait, il réfléchissait avec soin à ce qu'il allait dire, comme pour ne pas laisser échapper un indice, un mot de trop. Quel genre de personne pouvait avoir autant peur de montrer sa véritable identité? Ce n'était pas un criminel ou un autre genre de fugitif recherché, sinon il ne se promènerait pas avec insouciance en territoire Rhûn. Mais en général, lorsque l'on tient à rester secret c'est que l'on se cache des reproches. Il ne semblait pas être de ce territoire, personne ne semblait le connaitre. Quelqu'un d'important ? Possible, mais pas ici... Ou alors on ne le savait pas.
Plus je réfléchissais, plus la curiosité de le démasquer bouillonnait en moi, me démangeait. Je m'en pinçais discrètement les lèvres, le fixant avec une sorte de détermination. J'allais percer son mystère, rien ne m'échappe... Rien!
Il fit soudainement glisser son masque sur la table, comme un cadeau, comme un indice, ou encore une provocation. Il prit un air enjoué, amusé de la situation qui s'offrait à lui:

--Ozorä, il y a bien des choses que personne ne peut ou ne doit savoir. Je ne peux rien te dire à mon sujet. Si tu veux tant que ça me connaitre, alors tu devras te hisser dans les hautes sphères de la société. Je ne te demande pas d'avoir de l'influence ou d'être dans la hiérarchie supérieur de ce monde, mais de jouer de tes talents pour savoir qui je suis et où je vis. Tu sembles tout à fait capable de percer à jour le mystère, encore insoluble depuis de nombreuses années. Ce jour là, quand tu sauras capable d'assumer cette responsabilité, d'assumer ce fardeau, alors je te révélerai tout ! Pour l'heure, contentes-toi de cet objet, il te sera utile à l'avenir.

Je le regardais attentivement, je buvais ses paroles, je mémorisais la moindre des informations qui pouvait éclaircir ce mystère.  J'examinais le masque du regard dans les moindres détails. Un indice ? Merci c'est trop gentil. Il était donc possible qu'il soit l'un des grands de ce monde, quelqu'un de fort, d'important et même tout cela à la fois tant qu'à faire. Un individu de pouvoir se cachant derrière un masque... pourquoi ?
Ce masque... me servir ? Était -il magique ? Je n'en savais trop rien, je ne suis pas très douée pour ressentir ce genre de choses. Avait-il de la valeur ? Pas vraiment, si il n'est ni magique et que le propriétaire est un inconnu, il ne valait pas grand chose. Une symbolique peut être, un symbole pour un clan, une communauté, un groupe restreint, une classe sociale...Pourquoi pas.
Je relevais la tête lorsqu'il prit soin de remettre le précieux indice dans son habit et reprit ses explications:

--Un petit conseil ou plutôt un indice dans tes futures recherches. Un lieu sans démon serait pas mal pour trouver des informations

Trouvé. Un lieu sans le moindre démon, il n'y en avait qu'un. Je savais donc d'où il venait, il ne me restait donc plus qu'à savoir "qui" il était. Son rôle, son influence... Je fis mine de réfléchir, de trouver une solution en procédant par élimination. Je le regardais avec un petit sourire en  coin, satisfaite :

-J'ai bien peur de ne pas vouloir y mettre les pieds... Disons que je ne suis pas une fan d'îles volantes.

Prise d'un silence pendant quelques instants, je continuais de le fixer, et me mis à parler à voix bases pour éviter les oreilles baladeuses:.
-Tu as de l'influence sur ton clan, ça il n'y a plus aucuns doutes. Soldat ? Non, pas assez haut gradé. Pour moi, il ne reste que peu de solutions: pêcher capital ? Ils sont forts et ne sont pas choisit au hasard. Ils ont de l'influence, ils sont importants. J'ai eu l'occasion d'en croiser quelques uns, Le dernier en date fut L’Orgueil... Très théâtral comme garçon, mais assez sympathique si on ne prend pas en compte sa notion de justice un peu trop rude.  

Je posais la main dans le creu de ma main, accoudée sur la table, ne lâchant plus Sai'Rei du regard. Je venais de faire un lien, il étai possible, mais celà voudrait dire que j'ai une chance phénoménale de croiser ce genre de personne dans un trou aussi perdu que celui-ci. Il était seul, mais si personne ne mettait de visage ou de nom sur son grade, il ne craignait pas grand chose. Je pouvais encore me tromper bien entendu, mais je voulais tenter ma chance, essayer, satisfaire ma curiosité. Je le fixais avec insistance et sourire en coin:

-Ce qui m'a toujours intrigué chez vous, c'est bel et bien la personne qui est à la tête de votre clan. On en entend beaucoup parler, mais personne ne sait qui il est vraiment. J'en ai entendu des vertes et des pas mûres à son sujet. Des ragots qui n'ont aucuns sens et qui se contredises tous. Je n'aiment pas les rumeurs, on sait tous ce qu'il en est. Je ne sais que très peu de choses à son sujet... mais bizarrement, j'ai la vague impression que tu es le mieux placé pour éclairer ma lanterne...  


avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 17:50

 

 Rencontre fracassante
Nos regards se croisèrent à de nombreuses reprises durant notre conversation. Cette dernière ne ressemblait aucunement à un simple échange d'informations. En-effet, l'atmosphère nous entourant semblait tendu, bien que nos sourires soient aisément perceptibles. Nous testions les réactions de chacun en laissant des phrases énigmatiques, en se mouvant plus ou moins. Néanmoins, les informations cruciales se trouvaient, principalement, dans les propos que nous étalions à chacun. Pour ma part, je savais dors et déjà que cette jeune femme était dangereuse. Non pas sur un champ de bataille, mais sur le niveau politique. Ses questions étaient précises, sa faculté de réflexion pouvait égaler la mienne, alors que j'étais constamment dans des situations intellectuelles, je dirais même qu'elle pourrait m'être supérieure. La seule chose que je pouvais exprimer fut ce sourire, qui fut toujours ancré sur mon visage. Après avoir révélé quelques informations, je pus affirmer la véracité de mes propos en l'écoutant, en m'interpellant sur mes origines.

-Tu as de l'influence sur ton clan, ça il n'y a plus aucuns doutes. Soldat ? Non, pas assez haut gradé. Pour moi, il ne reste que peu de solutions: pêché capital ? Ils sont forts et ne sont pas choisit au hasard. Ils ont de l'influence, ils sont importants. J'ai eu l'occasion d'en croiser quelques uns, Le dernier en date fut L’Orgueil... Très théâtral comme garçon, mais assez sympathique si on ne prend pas en compte sa notion de justice un peu trop rude.

Elle n'était pas loin de la réponse, mais en homme sournois que j'étais, je ne sourcillais aucunement face à ses réponses pouvant déconcerter plus d'une personne. Entre-temps, je pris un instant afin de pouvoir savourer ma boisson, en en buvant une gorgée. L'écoutant attentivement, je la laissais terminer ses propos. Son regard était intense et plein de désirs interrogatif. Je ne pus empêcher un petit gloussement s'échapper en voyant le sérieux la gagner.

-Ce qui m'a toujours intrigué chez vous, c'est bel et bien la personne qui est à la tête de votre clan. On en entend beaucoup parler, mais personne ne sait qui il est vraiment. J'en ai entendu des vertes et des pas mûres à son sujet. Des ragots qui n'ont aucuns sens et qui se contredisent tous. Je n'aime pas les rumeurs, on sait tous ce qu'il en est. Je ne sais que très peu de choses à son sujet... mais bizarrement, j'ai la vague impression que tu es le mieux placé pour éclairer ma lanterne...

Elle en venait enfin au morceau le plus tendre. Qui serait donc à la tête du Purgatoire ? Mes yeux se fermèrent, choisissant mes mots avec grande attention. Je croisais mes doigts que je positionnais juste devant mon visage, avant de d'ouvrir mes paupières.

-Je ne peux malheureusement t'en dire plus. Pourquoi me diras-tu ? Hé bien, chaque chose à un prix dans ce monde et tu sais que nous ne parlons pas forcément d'argent. En tout cas, même si nos lendemains sont remplis de promesses, rien ne pourra empêcher son retour. -je ne pus m'empêcher d'esclaffer un grand rire et de parler sans garder mon sérieux, pour dissimuler le vrai contenu de cette dernière- Elle était classe cette phrase, n'est-ce pas Oz ? Il ne faut pas tout prendre au sérieux, surtout face à des inconnus ! Toutes les informations ne sont pas à prendre, surtout quand elles proviennent d'un simple inconnu comme moi. Pour être plus précis, tu peux me considérer comme un vagabond.

Faire perpétrer le mystère m'entourant était chose essentielle, car cette jeune fille ne devait se mettre en danger en recherchant qui j'étais réellement. Quand une personne me croisait ou essayait d'être proche de moi, une seule chose venait à elle, la mort. Cette dernière venait les enlacer de tout son être, dérobant leur misérable existence et les emmenant dans un sommeil éternel.

 
avatar
Aventure : 21
Age : 21

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Manipulation du sang
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Fév - 22:20
ft Kyo & Ozorä
Quand le calme est brisé.

ça c'est du rentre dedans !
  D'un coup il prenait un air sérieux, et puis en un claquement de doigts, il éclatait de rire comme si ce qu'il venait de dire n'avait aucun sens. Je le fixai, pas très convaincue par son humour cachottier. Pour moi, je m'approchais du but, mais il esquivait. Parce que j'avais raison? Parce qu'il en avait trop dit? Ce qui était sûr, c'est qu'il ne voulais pas continuer la discussion, m'approchant dangereusement d'une vérité qui l'était tout autant. Habituellement, en regardant les gens dans leurs yeux, on peut lire en eux comme dans un livre ouvert. Mais là, rien. J'avais beau le fixer de mes prunelles, il restait un personnage mystérieux qui cache visiblement bien son jeu... ça m'énerve. Il fait tout pour que je n'ai pas ce que je veux... bien, j'ai d'autres cartes dans ma manche. Il y a plusieurs moyens de faire parler un homme. Celui que j'aime utiliser le plus souvent: c'est l'alcool ! Les gens sont bien plus bavards après quelques pintes généreusement garnies... enfin, sauf que c'est pas moie qui paie en général, et même si ma curiosité me démange au plus haut point, sortir aussi facilement une bourse d'or serait bien trop suspect pour quelqu'un d'aussi peux généreux avec les inconnus...
Je réfléchissais , continuant de le fixer, montrant une certaine déception. La séduction n'allait surement pas marcher pour quelqu'un qui semble assez malin, alors pourquoi il ne restait plus que la patience. Attendre, sympathiser et redemander plus tard. Il dit que chaque chose à un prix, mais quand c'est moi qui doit payer ou donner quelque chose pour obtenir ce que je veux, ça ne me réjouit pas tellement. Que ce soit de l'argent ou non, je ne donne rien sans retour... et dans le meilleur des cas: Je ne donne rien, mais j'obtiens quand même ce que je veux.
Un petit soupir, je mâchonnais mon bout de charcuterie avant de reprendre :

--Je vois... Vous n'êtes pas bien drôles vous, les membres du purgatoire. Pas que je doute de ton humour, mais je dois avouer que je suis un peu déçue si même jouer aux devinettes n'est pas autorisé... J'ai l'impression de moins te connaître qu'au départ. Mais bon, cache toi si tu veux... mais c'est moins amusant sous prétexte que c'est dangereux... mais diantre que la vie serait d'un ennui mortel si il n'y avait pas un peu de piment pour l'assaisonner un peu.

Je terminais ma pinte, la portant à mes lèvre et la déposant délicatement sur la table, comme si il ne fallait pas faire de bruit. Je revint poser mon menton dans le creux de la main, jetant un coup d'oeil à la table des petits soldats Rhûns qui jouaient aux cartes un peu plus loin. Visiblement des jeu d'argent vu le son des pièces d'or qui s'entrechoquent, à peine audible. Visiblement des nouveaux, envoyés dans ce petit bled perdu pour leur première mission, on est en pleine saisons des nouvelles têtes, de quoi s'amuser un peu. Et puis... je n'allais peut être pas quitter ce lieu les mains aussi vides que je ne le pensais.
J'arrêtais de rêvasser pour en revenir à "l'homme masqué". Je continuais de le fixer, de l'examiner du regard sans me cacher:

--Bon, si on ne joue plus aux devinettes et que tu ne veux rien dire à ton sujet, de quoi veux tu que l'on parle ? Je suppose que tu ne répondra plus à mes questions à moins qu'elles ne concernent le beau temps, ou que tu te contenteras de tourner autour du pot et de cacher le sens de tes phrases par quelques rires ou questions rhétoriques qui n'auront rien à voir avec la question de départ...


avatar
Aventure : 255
Localisation : Surement pas loin

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir: Agilité
Race: Vampire
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Rhûns :: Les plaines d'Elwynn-