L'hypocrisie entre deux sentinelles [Ft. Aelan Khyreni]

 :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Rhûns :: Route marchande Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 16 Mai - 12:20
L'hypocrisie entre deux sentinelles

ft.



Belial était de mauvaise humeur. Il attendait son coéquipier sur la route marchande depuis une petite vingtaine de minute. Si ce n'était pas une trentaine. Il aimait être en avance et il aimait que son partenaire soit en avance. Mais on dirait bien qu'il était trop en avance comparer à Aelan.

Ce jeune garçon, il l'avait déjà vu quelques fois et ils avaient déjà eu quelques joutes verbales, mais jamais de rien de dangereux. Ou d'assez dangereux pour qu'il en soit blesser. Il aimait bien lui en foutre plein la figure comme il l'avait l'habitude de faire, mais qu'est-ce que cela aller donner en mission ? L'argenté ne savait pas trop car il n'avait jamais effectué de mission avec lui. Ce qui paraissait évident.

Beaucoup se serait dit qu'avoir Aelan comme partenaire serait agréable car la mission se passerait bien plus vite. Ainsi ils pourront rapidement rentrer chez soi. Mais.... Le vampire ne voyait pas les choses de la même façon. Il a toujours été une bonne sentinelle. Voir là meilleur dû à son passé, mais jamais il n'avait eu besoin d'équipier pour assassiner qui que ce soit. Mais là, c'était une première. Surtout que la mission était très simple. Alors il avait un peu l'impression qu'on le prenait pour un débile, ce qui n'était pas le cas.

La mission consistait tuer un marchant qui passait sur cette route. Il devait simplement le faire rapidement et discrètement. Plus simplet, il n'y avait pas. Alors, il ne comprenait pas pourquoi leur supérieur voulait les mettre tous les deux ensemble. Peut-être parce qu'Aelan était débile ? Ou qu'ils étaient simplement testés par leur supérieur ? Belial ne saurait le dire.

Le vampire était adossée contre un des arbres de la route marchande. Non, il ne se cachait pas du soleil, vu qu'il faisait presque nuit, mais il n'avait pas envie d'attendre comme un imbécile sur la route. En plus, il aurait eu l'air louche. Doucement, l'heure du rendez-vous approcha et finalement, son compatriote blond arriva. 

„ Alors Blondasse, on fait attendre son coéquipier préférée ? “

Il lui avait dit cela avec un sourire mielleux, remplie d'hypocrisie. Oui. Belial commençait déjà à être hypocrite et l'avait même appeler par un surnom qu'il n'aimait pas. Ce qui l'amusait grandement.

Il savait que cela l'énerverait et cela ne le gênait pas plus que cela. Il l'aimait bien parce qu'ils se disputaient souvent mais... En dehors de cela, il n'aimait pas vraiment le blond. Et lui aussi il semblerait. Alors ils se comportaient comme les deux plus grands hypocrites du monde. Ce qui n'était pas faux d'ailleurs. Belial n'avait jamais été plus hypocrite avec quelqu'un d'autre. Et puis.... Quand ils étaient tous les deux, chaque mot, chaque geste dégoulinait d'hyprocrisie. Belial ne savait pas vraiment pourquoi il se comportait ainsi avec lui, mais il s'en fichait parce que c'était drôle.
Chef de guerre
avatar
Aventure : 55

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Mai - 17:31

「 L'hypocrisie entre deux sentinelles 」

Aelan & Belial

Ils se foutent de nous, royalement. Sous quel prétexte, pour quelle stupide raison, devons nous faire équipe ? Je n'ai rien à redire des supérieurs, tant qu'ils sont pas chiants, qu'ils me donnent du travail et un salaire. Mais là... De base, le travail d'équipe n'est pas mon fort, mais si mon coéquipier se trouve être lui, là, l'ancêtre, c'est pire. Ce n'est pas comme si on se voyait très souvent, mais chaque fois, hypocrisie et autres gentillesses du genre sont au rendez-vous. Alors qu'est-ce que ça va donner, pour une mission aussi simple ? D'ailleurs, parlons de la mission. Le travail d'équipe ne semble pas très important pour l'accomplir, les patrons auraient pu demander à un seul d'entre nous. Ils veulent peut-être voir ce que ça va donner... Leur choix d'équipe n'était pas judicieux. Enfin, ça ne va pas nous empêcher de faire notre travail, normalement.

Il suffit de tuer un marchand pour cette mission, rien de compliqué. Puis Belial a une bonne réputation, ça devrait être vite loché. J'ai beau me dire ça... C'est beaucoup plus facile de le penser, il y a de grands risques que ça ne se passe pas dans le meilleur des cas. Sauf si Belial se tait, et moi aussi. Malheureusement, des rares fois où l'on s'est vu, aucun de nous deux n'était décidé à la fermer. Mais pour une mission, normalement... C'est sérieux. On s'est donné rendez-vous à un point précis, à une heure précise. Le moment de la journée choisi pour agir coule de source, il s'agit du soir. J'arrive à l'heure prévue, voir légèrement en avance d'une ou deux minutes (c'est pas mal). Belial est déjà là, et déjà, il lance une pique. J'ai envie de lui faire bouffer son sourire, mais ce n'est pas en témoignant ma colère que je lui réponds.

« Quelques minutes de plus ou de moins ne changent rien pour un fossile, n'est-ce pas ? C'est justement parce que tu es mon coéquipier préféré que je t'ai laissé te reposer. »

Le tout dit avec un sourire hypocrite au possible, dans un ton qui sous-entend clairement l'antipathie que j'ai à son égard. Après tout, rien dans nos interactions n'est sincère ou sympathique. Ce doit être la seule personne avec qui je me comporte ainsi, car il me le rend bien. C'est amusant, même si je n'aime pas du tout comment il m'a appelé tout à l'heure. Je m'éloigne un peu plus de la route pour m'enfoncer dans les arbres, me tournant assez rapidement vers lui.

« Le type ne va pas arriver tout de suite, on a un peu de temps encore. »

Il y a autre chose qui m'agace, dans le fait d'avoir un coéquipier. Ça veut dire que ce n'est pas forcément moi qui vais tuer le gars, or, j'en ai envie. Vraiment, les supérieurs ne nous ont pas gâtés avec cette histoire d'équipe.
Couleur paroles : #993333
avatar
Aventure : 24

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Mai - 12:43
L'hypocrisie entre deux sentinelles

ft.



Belial tiqua à l'appellation de fossile. Pourtant, il était extrêmement jeune pour un vampire et la preuve même était leur père qui était si vieux, mais pourtant si bien conservé. Et puis. Son frère aîné avait deux cents et lui, il n'avait même pas la moitié. Mais le jeune vampire se souvint que les hommes ne vivaient pas très longtemps. De ce fait, ils paraissaient vieux pour eux. Mais... La majorité des peuples vivants sur Elwynn vivaient bien plus longuement qu'eux.

„ Peut-être mais moi je ne suis pas fainéant comme les gamins de la nouvelle génération.

Le jeune homme venait de traiter son coéquipier de gamin et de fainéant. Mais littéralement. Et toujours avec un sourire dégoulinant d'hypocrisie et de joie parfaitement simulée. Parce que Belial avant tout, c'était un bon comédien. Un excellent même.

Belial regardait le soleil se couchait pendant que son compagnon s'enfoncait vers les arbres, lui disant que le marchant n'allait pas arriver de suite. Il avait envie de rire car Aelan ne semblait pas avoir prévue que leur marchand pouvait creer des imprévues. Il pourrait arriver dans quelques secondes car l'homme avait décidé de ne pas faire une pause car il se sentait bien ou alors il avait envie de se dépêcher pour rejoindre la capitale pour ne pas dormir à la belle étoile. C'était ce genre de petit détail qui pouvait foirer toute une mission. Si l'assassin ne les prévoyait pas, il était simplement mauvais. Pas qu'il croyait qu'il était mauvais.

„ Tu sais, un imprévu est vite arrivé. Alors il faut toujours prévoir ce genre de chose. N'est-ce pas blondie ? Ou... Tu n'as pas encore assimilé cela ? Ne t'inquiète pas. Je t'apprendrai les bases si tu veux ~ ”

Belial fit un sourire narquois, avant de regarder la route, toujours appuyé sur son arbre, attendant que les rayons lumineux disparaissent. Belial savait que c'était un bon assassin mais il ne pouvait vraiment pas s'empêcher de lancer des piques sur son ami blond. Mais la nuit semblait tomber rapidement. Même si le soleil n'était pas entièrement couchés, il voyait déjà mieux.

Le silence régnait en ce beau soir. Sauf quand les deux se décidaient à se lancer des propos insultants cacher dans tant de niaiseries.
Chef de guerre
avatar
Aventure : 55

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Mai - 0:45

「 L'hypocrisie entre deux sentinelles 」

Aelan & Belial

Fainéant comme les gamins de la nouvelle génération ? Je ne me sens pas concerné par ça. Après tout, si je suis à ses côtés, c'est bien que je ne suis pas là pour glander. Je peux même travailler à sa place, histoire qu'il ne brise pas ses os fragilisés par l'âge. Il parle de fainéantise... Qu'est-ce qu'il a fait, lui, pendant qu'il m'attendait ? Il a fait mumuse avec les arbres ? Il aurait réfléchi à un quelconque plan d'action ? Je sais bien qu'il n'est pas con, alors je me dis qu'il a au moins fait ça. Cependant, je ne le lui dirais pas. Faut pas rêver. Ce n'est pas alors que l'on se lance des piques que je vais lui sortir un compliment. Même sans notre hypocrisie habituelle, ça ne me viendrait pas forcément à l'esprit. Quant à sa remarque sur le fait que je sois un gamin, je ne l'apprécie pas trop.

« Ça tombe bien, je ne suis pas un gamin. Tu auras besoin d'aide, tout à l'heure ? Je veux bien me dévouer pour abattre le type à ta place. »

De toute manière, il n'a pas intérêt à tuer le type tout seul. Avec nos sourires sarcastiques, hypocrites voire insultants, on pourrait se taire. On le sait bien, chaque réponse se fera sur un ton similaires, auquel on ajoutera forcément ce sourire BEAUCOUP trop poli. Mais c'est amusant, et puis bon, autant faire passer le temps comme on peut. Même si c'est bien stupide de patienter ainsi. Sérieusement, on dirait des gamins de 10 ans, dans le fond. Car dans la forme, on a l'air plus civilisés. Je crois. Mouais, pas vraiment. Avec un geste d'agacement, j'écarte ce qu'il vient de dire. Qu'est-ce qu'il fout, lui, à rester près de la route... C'est pas le pire, mais Blondie, putain, c'est moche. Je reprends bien vite mon sourire, n'affichant pas plus longtemps mon agacement.

« Je vois très bien la route d'ici, et ça donne moins de chance d'être repéré. Toi, en revanche, on te voit. Un caillou pareil au bord de la route, on ne peut pas le rater.  »

C'est surtout parce qu'il a les cheveux blancs, ça se remarque assez vite à la lumière même artificielle. Et moi je suis blond. Les patrons ont vraiment mal fait leur équipe. Sans prévenir, j'envoie l'un de mes poignards s'enfoncer dans l'arbre qui lui sert d'appui. En effet, un imprévu est si vite arrivé. Je le récupère assez rapidement, tout en souriant à Belial.

« Et t'en fais pas, je suis au courant pour les imprévus. »

Je regarde ensuite la route, d'où rien ne semble arriver. Pas un bruit, pas une lumière. Puis bon, il vaut mieux se fier au bruit, ce n'est pas dit qu'ils utilisent de la lumière. Même si c'est recommandé pour pas finir dans le tas.
Couleur paroles : #993333
avatar
Aventure : 24

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Mai - 14:07
L'hypocrisie entre deux sentinelles

ft.



Belial sourit de façon cynique. S'il avait prévu un plan ? Il était simple. Attendre sagement qu'il arrive, surprendre le marchand et lui tranchait la gorge. Rapide et efficace. Peut être un peu salissant mais au moins, le travail était fait.

„  Ne t'inquiète pas mon enfant. Je suis sûr que je n'ai pas perdu la main en quelques jours. Papy a tout prévu. Alors tu peux sagement te reposer dans ton coin. ”

Belial ne doutait pas des compétences de son... Camarade. Ce n'était pas son genre en tout cas. Il avait presque confiance en lui, mais ... C'était d'Aelan qu'on parlait. Il ne pourrait jamais lui faire confiance à cent pour cent. Ou si. Mais jamais il se l'avouerait à lui même et encore moins à cet imbecile de blond.

Il savait très bien que c'était une bonne sentinelle, puisqu'il effectuait gentiment et rapidement les missions qu'on lui donnait. Mais il fallait qu'il crache son venin, comme Aelan avait l'habitude de le faire quand il était dans la présence du vampire.

„  Ne t'inquiète pas mon petit.  ”

Belial etait quelque peu vexé, car il l'avait insulté de cailloux et il savait que son camarade sous-entendait qu'il etait un fossile par cette appellation. Mais il ne pouvait se montrer vexer, cela lui ferait bien trop plaisir.

Sinon, il avait effectivement prévu le coup. On lui avait déjà fait remarquer dans le passé que les rayons de la lune embellissait sa chevelure blanchâtre qui faisaient presque briller la dite chevelure. Or c'était pourquoi, il portait toujours des vêtements qui incluaient des capuches lorsqu'il était en mission. Parce qu'il ne souhaitait pas se raser et qu'il aimait bien cette chevelure. C'était aussi un attribut que sa mère leur avait offert. Le père Ramneister était blond.

„ C'est bien. Tu as révisé ta leçon pour être un bon assassin. Quand on rentrera, tu auras un bonbon. ”

S'il venait de le traiter comme un enfant ? Non. Enfin si, mais juste un petit peu.... Bon ok, il l'a totalement pris pour un gamin. L'argenté savait que cela attirait les foudres de son compagnon. Mais c'était fun. Et puis il fallait qu'il se venge.

Cependant, avant qu'il n'ait pu prononcé autre chose, il vit au loin des lumières. Peut-être que c'était leur marchand, mais ils ne pouvaient pas le savoir. Ils étaient sur une route marchande alors c'était de voir plusieurs marchands avant de trouver celui qui doit mourir en cette belle nuit.

Doucement, il recula de façon à ce qu'Aelan l'entende parler. Celui-ci parlait soudainement moins forte qu'auparavant. Mais il parlait avec toujours autant de niaiserie. Il passa sa main sur la dague qu'il avait pris pour l'occasion. Son épée se verrait bien trop et il pourrait dire adieu la discrétion.

„ Mon petit... Il vaudrait mieux attendre voir si c'est notre cible. On est sur une route marchande alors, il se pourrait que ce ne soit pas notre. Ce serait dommage de se précipiter dessus et de tuer le mauvais marchand... Tu ne trouves pas ? ”




Chef de guerre
avatar
Aventure : 55

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Juin - 18:09

「 L'hypocrisie entre deux sentinelles 」

Aelan & Belial

Papy devrait faire attention à ses os fragile, et à sa langue qui dit n'importe quoi. Cela ne veut pas dire que je veux la lui couper, mais s'il pouvait se la mordre, ça soulagerait grandement mes oreilles. Je ne réponds rien. Papy a peut-être tout prévu, mais papy n'est pas seul. C'est pas mal qu'il s'affuble lui-même d'un surnom qui ne le rajeunit pas. Qu'il ne vienne pas se plaindre après si je n'arrête pas mes insinuations. Tout comme lui continue les siennes en m'appelant « mon petit ». C'est tellement paisible comme relation, on sent la force de notre lien à chaque mot que l'on sort. C'est ironique, bien sûr. Qu'il me prenne ainsi pour un gamin m'énerve, alors que je sais pertinemment qu'il fait exprès. C'est peut-être parce que j'ai l'impression qu'il me prend pour un con en plus de ça.

Il allait parler, j'allais lui répondre, quand des lumières sont apparues. Un passant, notre marchant ou non. Personnellement, reprendre mon sérieux est la première chose que je fais. Il suffit de vérifier si c'est notre cible, l'égorger rapidement, et partir. Rien de difficile. Lorsque Belial s'approche pour parler, je ne m'attends pas au ton qu'il emploie. Je m'y serais attendu si la situation n'avait pas changé. Je le toise un instant, froidement, sans manquer de l'écouter. Il ne m'apprend rien en précisant que ce n'est peut-être pas notre cible. Quant au fait de tuer le mauvais marchand... Au pire c'est pas grave, il aurait été au mauvais moment au mauvais endroit. Ça ne serait pas dommage, ça fait de l'entraînement en plus.

J'arrête de le fixer comme je le fais depuis une bonne minute pour lui sourire, hypocrite.

« Papy, serais-tu sentimental envers l'inconnu qui se présentera ? C'est l'âge qui fait ça ? J'en ai strictement rien à foutre si y'a un mort de plus dans l'affaire, tant que c'est pas moi. »

Ou lui, mais je ne le dirais pas. En partie parce que ça m'importe un peu moins si c'est lui qui meurt. J'enchaîne avec plus de sérieux, histoire de vérifier correctement qu'il s'agit de la bonne personne. Si ça ne me dérange pas de faire un mort de plus, c'est tout de même mieux d'accomplir correctement la mission.

« Bon. Je peux aller vérifier si c'est bien la cible en tendant le cou. J'aurais largement le temps de revenir si c'est lui, pour qu'on l'élimine. Enfin, ma tête aura le temps de revenir. Toi tu... Attends là ? Faudrait pas que tu te casses quelque chose ~. »

Au départ, je parlais sérieusement. Je n'ai pas résisté à lui  lancer une pique. Le problème qui se pose, c'est la confiance que je lui porte. Ça aurait été plus simple si Belial n'avait pas été là. Ou peut-être plus compliqué, mais pour l'instant on n'en sait rien.
Couleur paroles : #993333
avatar
Aventure : 24

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Juin - 23:55
L'hypocrisie entre deux sentinelles

ft.



Belial eut envie d'éclater de rire. Mais il ne laissa qu'un petit rire s'échappait de ses lèvres. Aelan le connaissait très mal. Il n'était pas sentimental. Il se liait difficilement avec quelqu'un, enfin... C'était ce qu'il se forçait à faire depuis qu'il était assassin. Mais si ce marchand mourrait, ce n'était pas son soucis. Il voulait juste que le travail soit fait parfaitement. S'il était perfectionniste ? Non. Il était juste appliqué à son travail.

Et puis, il voulait que ce soit la bonne victime. Il n'avait pas envie que leur patron leur gueule dessus pour le fait qu'ils aient tués le mauvais marchand. Il

„  Mon p'tit blond, tu sais bien que je ne suis pas sentimental. Je suis juste appliqué sur notre mission. ”

Il regarda le blond avant de faire ce qu'on pourrait dire un sourire carnassier. Il n'allait pas le laisser tuer la future victime. Il le ferait. Après tout, il était encore nouveau contrairement à lui. Bon, cela faisait quelques années qu'il était là. Mais lui, il était là depuis la guerre. Enfin... Lui, c'était un petit nourrisson lorsque la guerre s'était finie.

„ M'enfin, ma belle blonde. Tu sais que tu es trop jeune pour faire cela. Et puis, tu devrais laisser ton ainé faire cela.  ”

Belial était véxé par sa pique, certes, alors il l'a lui renvoyé. Ce n'était pas son genre de se laissait faire. Mais pas du tout. D'un pas discret, il s'en alla vers la caravane. Il savait que Aelan allait le suivre. Mais il n'en avait que faire.

Doucement, il vit les traits de la caravane devenir nette et il commença à voir le marchand. L'argenté était heureux de pouvoir bien voir dans la nuit. Enfin, c'était normal. Il était un être de la nuit. De ce fait, c'était tout à fait normal qu'il puisse voir dans la nuit et qu'il s'y sentait bien.


(Désolée, j'ai pas plus d'idée x) si tu veux que je change un truc, mp moi)

Chef de guerre
avatar
Aventure : 55

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Juil - 22:49

「 L'hypocrisie entre deux sentinelles 」

Aelan & Belial

Il m'énerve, il m'énerve, il m'énerve... Et on est pas dans la merde, si l'on veut tous les deux tuer le marchand en solitaire. Le mieux serait qu'on le tue tous les deux, ça peut s'arranger... Or, je ne le veux pas, et sûrement que lui non plus. Ce n'est pas parce que je suis plus jeune que je ne peux pas le faire, je ne serais pas à côté de lui si c'était le cas. Alors ça m'énerve ! Ça m'énerve de devoir faire ça avec lui, de devoir faire la conversation, et de ne pas pouvoir appliquer les plans qui me viennent sur l'immédiat. Ça m'énerve de devoir faire la course à « qui va tuer le pauvre type en premier ». Ça m'énerve tout comme ça m'amuse. C'est différent du travail habituel, je ne vais pas vraiment m'en plaindre.

« Pour l'instant, ton rôle d'aîné se limite à dire des conneries. Je suis tout de même content que tu me complimentes, même si ta vue est drôlement basse. Puis même, si encore il n'y avait que ta vue qui n'allait pas... »

Lorsqu'il se déplace vers la caravane, je marche à sa suite. Il ne va pas tout faire tout seul, c'est hors de question. Au pire, il identifie le marchand et moi je fais le reste. C'est très bien comme ça. C'est beau de rêver. Alors que la caravane approche, je saisis l'arrière du col de Belial. Comme ça, on ira tous les deux buter la victime, et ce même si Belial part trop vite pour se le faire tout seul. Comme dit précédemment, j'ai tout de même du mal à lui faire confiance. En plus de ça, il insiste pour tuer le bonhomme. L'âge n'est pas une excuse. Je lui souris, ne desserrant pas mes doigts sur son col.

« C'est pour pas que tu te perdes. »

Il sait que ce n'est pas du tout ça, mais je ne préciserai pas la vraie raison de mon geste. Il peut deviner, il doit être assez futé pour ça. Je me tourne ensuite vers la caravane, posant une question dans la foulée.

« Alors ? C'est lui ? »

J'ai beau avoir critiqué sa vue, il n'en reste pas moins un vampire. Et la nuit, c'est leur univers. Les lumières n'éclairent pas l'intérieur, raison pour laquelle je pose ma question.
Couleur paroles : #993333
avatar
Aventure : 24

Feuille de personnage
Puissance: 0
Pouvoir:
Race:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ichizoku no kurasshu :: Les terres d'Elwynn :: Territoire des Rhûns :: Route marchande-