x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.

x_ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt.





Mïa Say'ri Kenotse - Finish -

Sam 6 Sep - 9:23
  • KENOTSE
  • Mïa Say'ri
  • 180 ans
  • féminin

▬ ft. Kougyoku ren de Magi

Style de combat : excellente épéiste, manie aussi les dagues et les lances
Taille : 1m63
Corpulence : normale
Cheveux : une longue chevelure rubellite
Yeux : yeux topaze
Signe(s) distinctif(s) : une broche en or


Citation(s) : La phrase signature de votre personnage (facultatif)

  • Rhûns
  • Kalitcha'ness
  • Manipulation des rêves
  • Reine des Rhûns
Caractère

La belle est une personne que l'on peut qualifier d'émotive, et il est très facile de savoir ce qu'elle pense. D'un tempérament plutôt doux, Say'ri reflète la douceur et l'innocence mieux que quiconque. Mais cette innocence n'est en rien semblable à l'ignorance, la Mïa est une personne cultivée, qui a connaissance de ce qui se passe dans le monde. Bien que d'apparence faible et fragile la Kenotse est une excellente combattante, manipulant l'épée à la perfection. Mais à partir du moment où l'on s'en prend à sa famille, la douce demoiselle devient alors dangereuse et agressive. Après tout les roses n'ont-elles pas des épines ?

En dehors de cela la princesse est une personne rêveuse, tantôt timide tantôt amicale. Derrière son visage calme et serein se cache un profond sentiment de culpabilité. En effet, elle s'est toujours sentie coupable de la chute de son peuple, fort heureusement pour elle, la présence de sa famille lui permet de garder la tête haute et le sourire aux lèvres.
Secrètement, la belle rêve encore du prince charmant qui donnera un nouveau sens à sa vie. Il est également bon à savoir qu'il est loin d'être difficile de faire pleurer la Mïa, que se soit de joie, de honte, de gêne ou bien de tristesse, la Kenotse est une personne susceptible qui peut exploser d'un moment à l'autre. Mais elle sait être extrêmement sérieuse à certains sujets où dans quelques situations demandant du sérieux et de la concentration.

Histoire

À cette époque, le peuple des Khalitcha'ness, autrement appelé le peuple des prêtresses des sables, à cause des 90% de femmes qui en font parties, régné sur presque la totalité du désert ardent. La capitale, Mëtisskisr, était sans doute durant cette ère, l'une des plus prospères et des plus riches contrées d'Elwynn. La famille princière avait trois filles, la deuxième étant cependant morte. Comme il est coutume, les filles se font appeler dans l'ordre Tcha, Nega, Tci, Mïa, Ïone, Gû, No, Që, Yuia... Les hommes se font très rares, mais si l'un d'entre eux devait naître, on lui attribuerai le nom de Bütde qui signifie " Fécondeur " dans la langue.
La Tcha ne pouvant enfanter, et la Nega ayant perdu la vie, se sera la première fille de la Tci qui règnera à la mort des deux princesses. Ainsi la Tci mit au monde quatre enfants, la Tcha, Maon Kenotse, la Nega, Ëkhky, le Bütde, Ôhz, ainsi que la dernière, la Mïa, Say'ri. Une deuxième fois la deuxième fille mourut et peu de temps après, ce fut au tour de la Tci de perdre la vie. La Tcha, Maon, fut donc désignée pour régner.

L'enfance de Say'ri fut tout à fait agréable, même si la petite fille aurait souhaité connaître ses parents, Maon était en quelque sorte la figure maternelle de l'enfant, et grâce à cela Say'ri pu grandir en toute tranquillité dans le meilleur des cadres possibles, mais cela n'allait pas durer...
Un jour, une puissante armée s'en prit à la capitale, Mëtisskisr, mais l'armée des  Khalitcha'ness était faible, bien que leur défense fût importante. Afin de sauver son peuple qui n'aurait eu aucune chance face à de tels adversaires, l'aînée de la famille, la Tcha, se rendit à l'armée ennemie qui l'emmenèrent avec eux. Say'ri pleura sans cesse la disparition de sa sœur, elle qui n'avait jamais connu l'amour d'une mère Maon était ce qu'elle avait de plus précieux, et on lui avait cruellement enlevé. Mais étant la dernière princesse restante, et ce, malgré son très jeune âge, la Mïa devait remplacer sa sœur et diriger le peuple. Face à celui-ci la jeune enfant refusait de pleurer, Maon était vraiment exemplaire, il n'y avait pas meilleure princesse. Say'ri voulait se montrer digne d'elle, alors elle retenait ses larmes et fit ce qu'on attendait d'elle. Les mois passaient, la Mïa eut 8 ans, et un mois plus tard, on lui fit parvenir une lettre.

Ma chère sœur, ma chère Say'ri,je peux enfin t'écrire ces quelques mots, qui seront, je le sais, bien trop peu pour toi et pour moi. Tu as eu huit ans le mois dernier, je te souhaite alors un joyeux anniversaire, même s'il est bien tard pour cela. Sache qu'ici tout va bien, j'espère qu'il en va de même pour toi. J'imagine que tu sais déjà que je vais me marier, j'espère qu'ils accepteront ta présence. Tu sais, j'aime beaucoup notre peuple, mais bientôt j'aurais un nouveau peuple et je veux l'aimer autant que j'ai aimé le nôtre. Je ne pourrais pas revenir te voir, tu devras t'occuper de Mëtisskisr. Je ne peux t'écrire grand chose de plus, tu ne comprendrais pas si je t'expliquais, je suis désolé. Reçois tout l'amour que j'ai pour toi ma sœur, on se reverra bientôt, j'en suis certaine.
                                                                                                                              Ta chère sœur, Maon


Cette lettre fut comme une main tendue pour la jeune princesse, et elle se raccrocha à cette dernière phrase. Elle voulait revoir sa sœur, plus que tout au monde, et elle voulait que celle-ci soit fière d'elle. Elle savait très bien que se serait long, que Maon ne pourra plus êtres à ses côtés comme autrefois, mais juste pour une fois, elle souhaitait la revoir, rester dans ses bras l'espace de quelques secondes et contempler de nouveau le visage de celle qui s'est toujours occupée d'elle.

Le matin du jour du mariage de sa sœur, un homme vint la chercher pour la conduire à la cité blanche assister à la cérémonie. Say'ri n'en revenait pas, elle allait vraiment retrouver Maon ? On la conduisit dans un immense palais où était rassemblé un grand nombre de personnes, la petite fut installée au premier rang où une place lui vait été reservée. Puis la grande porte s'ouvrit laissant paraître la plus belle des mariées, elle était magnifique, et l'enfant fut si heureuse de pouvoir ne serait ce que l'observer une larme coula sur sa joue tandis qu'un grand sourire illuminé son visage. Au départ, la Tcha semblait quelque peu paralysée, mais à la vue de sa sœur, elle avança de nouveau, profitant de l'occasion pour passer une main dans la longue chevelure de la plus jeune.
Dans la soirée, Maon eut l'autorisation de revoir sa sœur un court instant, quelques minutes seulement.Dans la soirée, Maon eut l'autorisation de revoir sa sœur un court instant, quelques minutes seulement. Elle promit à son aînée d'être forte, de ne plus se lamenter et de veiller sur les  Khalitcha'ness.


Ainsi les deux sœurs se quittèrent de nouveau. Soixante ans passèrent et Say'ri était devenu une jeune femme resplendissante, elle prenait soin de chaque personne du peuple et veillait à ce que personne ne manque de rien. Finalement après une longue séparation, Maon pouvait venir la voir de temps à autre. Plus tard la prêtresse du désert appris la mort du roi, elle savait que la reine d'Elwynn aimait sincèrement le roi, et sa mort lui causa beaucoup de peines.


Puis en l'an 130, un drame bien plus grand vint s'abattre sur Elwynn. Un cataclysme, d'une ampleur jamais vue, s'abattit sur le monde entier. Le désert ardent fut le plus touché durant la catastrophe, ce jour-là personne ne se doutait qu'une telle chose allait se produire. Say'ri était à Mëtisskisr à ce moment, la terre s'était mise à trembler et la panique régnait dans toute la capitale, la princesse n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait que l'obscurité s'installa soudainement. Quatre jours, c'était le temps qu'elle avait passé sous les ruines et les décombres de Mëtisskisr, elle fut retrouvée par sa sœur qui l'a sorti de terre. Say'ri mit un certain temps à se remettre de ses blessures, mais certaines ne pouvaient êtres guéries, comme la douleur d'avoir perdu une grande partie de son peuple. Heureusement pour elle, Maon était à ses côtés, et ce qui lui permit de ne pas sombrer, tant qu'elle était là, la Mïa resterait forte et ferait face à drame qui les frappaient toutes les deux.


Finalement  Ôhz et Say'ri se réfugièrent auprès de leur sœur dans la cité blanche. La Mïa commençait peu à peu à reprendre confiance en elle et aider Maon à ses tâches, veillant aussi sur la fille de celle-ci.

Un jour, le royaume décida de lancer une expédition dans le but de récupérer un étrange crystal de l'autre côté de la brèche. Curieuse et envieuse de découvrir le monde démoniaque, la Mïa décida de se faire passer pour un soldat afin d'intégrer la troupe qui était chargée de la mission. Seulement lors de son absence, un terrible drame se produit au palais. Alors que la prêtresse combattait aux côtés des soldats, la famille royale fut exterminée pour des raisons encore inconnues. Nul ne sait qui à commander l’assassinat mais certaines rumeurs laissent paraître que se serait l'ancien chef des zhentarims qui serait responsable de la mort des membres de la famille royale. Seule survivante, Say'ri n'a pas eu d'autre choix que celui de prendre le trône de sa soeur.

Aujourd'hui la Mïa est reine d'Ewlynn et voue coeur et âme à son royaume. Elle s'est juré de retrouver l'assassin de sa famille et se venger leur mort.

  • Mia
  • Sarah
  • 18 ans
Je suis fière *^*
VOIR LE PROFIL
Aventures : 0
Pièces d'or : 1547
Puissance* : 100
Chasseur de prime
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Sep - 13:30
Fiche terminée je détaillerais le pouvoir dans la fiche adéquate o/
VOIR LE PROFIL
Aventures : 0
Pièces d'or : 1547
Puissance* : 100
Chasseur de prime
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Sep - 13:37
Validé ma petite :p amuse toi bien sur le forum :3
VOIR LE PROFIL
Aventures : 57
Pièces d'or : 312
Puissance* : 100
http://ichizoku-no-kurasshu.forumactif.org
avatar
http://ichizoku-no-kurasshu.forumactif.org
Voir le profil de l'utilisateur
VOIR LE PROFIL
Contenu sponsorisé